Accident de la route

  • Accident sur la route d’Aubel

    Ce lundi soir, aux alentours de 22 h 30, les pompiers de la zone de secours Vesdre, Hoëgne & Plateau ont été appelés pour intervenir à Thimister, sur la route d’Aubel à hauteur du 97, où un accident de voiture s’est produit.

    Au moment de l’appel, on faisait état d’une personne coincée dans son véhicule mais les pompiers n’ont finalement pas eu besoin de procéder à une désincarcération. L’ambulance de Welkenraedt s’est rendue sur place afin de procéder à l’évacuation du blessé.

    Les jours du conducteur impliqué ne sont fort heureusement pas en danger.

  • Accident impliquant trois véhicules

    La route d’Aubel qui relie La Minerie à Froidthier a été le théâtre d’un accident impliquant plusieurs véhicules ce jeudi matin.
    Une camionnette et deux voitures sont entrées en collision au carrefour avec la rue de L’Engin. Toute la matinée, la route a été bloquée dès le rond- point de La Minerie afin de permettre aux services de secours et de dépannage de travailler.
    Cet accident n’a heureusement fait que peu de dégâts.
    Outre de la tôle froissée, une dame a été légèrement blessée. En état de choc, elle a été emmenée à l’hôpital à Verviers pour subir des examens de contrôle.
    La route a été rouverte pour midi.

  • 3 blessés dans un accident de calèche

    Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre-Hoëgne-Plateau, ont été appelés suite à un accident impliquant une C307E8C7-7A3D-4C02-BF52-B2A0F99F35AC.jpegcalèche à Aubel, ce samedi en fin d’après-midi.
    C’est à Helleströp, un petit chemin, que l’accident s’est produit. Trois jeunes filles, deux originaires de Herve et une de Warsage, étaient à bord de l’attelage quand le cheval s’est emballé, renversant la calèche et ses passagères. La calèche serait seule en cause d’après la zone de police du Pays de Herve qui s’est rendue sur place.
    Toutes trois ont été blessées dans l’accident. Deux très légèrement et la troisième un peu plus sérieusement, indiquent les pompiers. Le cheval a également été blessé dans la mésaventure. Il a dû être euthanasié. Deux ambulances, celles de Battice et Welkenraedt, ainsi que le SMUR d’Eupen ont été déployés sur place pour porter assistance aux victimes.
    A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 juin 2019

  • Un jeune gravement blessé

    Les pompiers de la zone de secours Vesdre, Hoëgne et Plateau sont en intervention, ce samedi vers 19h30, sur la route de Val Dieu, à Aubel, pour un accident de la circulation avec une personne incarcérée. « L’ambulance de Battice et l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne sont sur place », indiquait le commandant de la zone de secours, Quentin Grégoire.

    C’est un homme de 25 ans qui a dû être désincarcéré et héliporté dans un état grave. « La voiture ayant terminé sa course dans une prairie, il n’y a pas eu d’entrave à la circulation », rapporte la zone de secours.

    Le conducteur, seul en cause, roulait au volant d’une Mini sur la route de Val Dieu. Après un virage raté, il a atterri en contrebas de la route, dans une prairie, où il a malheureusement heurté un énorme bac d’eau en pierre de taille. 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 juin 2019

  • 200 heures de travail pour la mort de son cousin

    Le 27 décembre 2016, vers 16 h 30, Arthur prend le volant du tracteur de son père, exploitant agricole, pour le conduire à l’entretien. Il a alors 16 ans. Son cousin Antoine, 17 ans, l’accompagne. Sur la route du Mémorial Américain, entre Henri-Chapelle et Aubel, mais sur la commune de Plombières, le tracteur 

    mord sur l’accotement, assez pentu à cet endroit. Le tracteur est déstabilisé, et Arthur donne un coup de volant, sans doute trop brusque. Le lourd engin agricole fait alors un tonneau avant de s’écraser dans le talus d’en face. Si Arthur en sort indemne, son cousin reste coincé sous le tracteur.

    Les secours arriveront à le dégager, mais ses blessures sont trop graves. Le jeune homme est évacué en hélicoptère vers l’hôpital, où il sera maintenu encore 5 jours entre la vie et la mort. Mais en état de mort cérébrale, les machines seront débranchées au bout de ce laps de temps.

    Le jeune Aubelois a dû, deux ans plus tard, répondre de cette erreur de conduite jugée fautive devant le tribunal de police, un procès en l’absence de la famille d’Antoine, encore trop traumatisée, dira son avocat Me Delobel.

    La suite de l'article de LUC BRUNCLAIR est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 avril 2019.