Aubel

  • - 7 % de chômeurs à Aubel en 2020

    Même si nous sommes toujours en plein dans la crise du Covid-19, il est déjà possible de se faire une petite idée de l’impact qu’elle a eu sur l’emploi. Le Forem vient de publier les chiffres du chômage pour 2020 et, alors qu’ils étaient en baisse constante ces dernières années, on remarque ici une hausse. La faute au Covid, malheureusement.

    L’impact du Covid-19 ne se voit pas encore sur le nombre de faillites en Belgique. Pour cela, il faudra attendre 2021 et la fin d’un moratoire qui permet à des dizaines de milliers d’entreprises de continuer à respirer. Mais il est tout de même possible de se faire une première idée sur la question en épluchant les chiffres du chômage pour 2020, publiés récemment par le Forem.

    D'un article d' LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2020

  • Tout l’arrondissement de Verviers est fort touché : Jalhay, Aubel et Pepinster dans le top 10

    Aucun pays d’Europe n’est le plus affecté par le covid actuellement que la Belgique. Aucune province du royaume n’est plus touchée que celle de Liège. L’arrondissement de Verviers est lui-même le plus atteint à l’image de son chef-lieu qui compte le plus de nouveaux cas par habitant de Belgique pour les villes de plus de 30.000 personnes.

    Il y a tout d’abord, Bütgenbach qui compte le plus grand nombre de nouveaux cas par habitant du pays et ce depuis le milieu de la semaine dernière. La commune germanophone affiche un taux d’incidence record de 5.649, ce qui veut dire que près de 6 % des habitants de la commune ont été contaminés dans les 14 derniers jours. Des cas qui sont en partie dus à l’organisation d’une kermesse ainsi qu’à des soirées privées qui ont eu lieu en parallèle, selon le bourgmestre. Il y a aussi Thimister-Clermont et Waimes, numéro 2 et 4 du classement belge et sur lesquelles se sont organisées également des kermesses. Herve est numéro 3. Alors qu’Aubel, Jalhay et Pepinster figurent également dans le top 10.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2020

  • Déception pour Weerts

    Unique pilote régional au départ des 24 Heures de Spa-Francorchamps, l’Aubelois Charles Weerts (team WRT) nourrissait de gros objectifs à l’aube du double tour d’horloge. Il a hélas rapidement dû déchanter, la faute à un accrochage sans dommage corporel dont il a été victime sur le coup de 19 heures samedi. Forcément déçu, Capture d’écran 2020-10-26 à 08.23.12.pngl’Aubelois compte toutefois tirer les leçons et continuer à aller de l’avant.

    Il est environ 19 heures et tout se passe bien pour l’équipage de l’Audi numéro 32 du team WRT. L’Aubelois Charles Weerts est alors au volant et arrive dans le secteur 2, sous drapeau jaune. C’est alors qu’il se fait emboutir l’arrière de son véhicule par un autre concurrent.

    « Vu le drapeau jaune, tout le monde a freiné plus tôt avant le virage et j’en ai fait de même. Mais la BMW derrière moi n’a pas particulièrement fait attention (peut-être le pilote n’était-il pas au courant du drapeau jaune ?) et a défoncé l’arrière de ma voiture. Au moment où j’ai été touché, je n’ai pas directement pensé à l’abandon. Je savais que la course pour une belle place était compromise vu qu’il fallait repasser par les stands, mais je pensais qu’il y aurait moyen de repartir. En étant dans l’auto, on ne sait évidemment pas à quel point l’auto est endommagée. Au final, elle ne démarrait plus. Et puis, une fois qu’elle a été mise sur le plateau de la dépanneuse, c’était fini », relate l’Aubelois, forcément déçu, alors qu’il nourrissait de grosses ambitions pour ce double tour d’horloge.

    Le week-end prochain, Charles Weerts renouera avec l’ADAC GT Masters, le championnat allemand réservé aux GT3, toujours au volant d’une Audi du team WRT. Il lui restera ensuite encore deux rendez-vous pour clore son année 2020. 

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2020

  • Décès de Monsieur Jean-Remi HANSSEN, veuf de Madame Josée ZEEVAERT, compagnon de Madame Marie-José HOCHSTENBACH

    Capture d’écran 2020-10-25 à 12.08.17.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Jean-Remi HANSSEN, veuf de Madame Josée ZEEVAERT, compagnon de Madame Marie-José HOCHSTENBACH, né à Clermont-sur-Berwinne le 19 septembre 1932 et décédé à Aubel le 24 octobre 2020.

    Lire la suite

  • La fin des marchés de Noël

    La gouverneur faisant fonction de la Province de Liège, Catherine Delcourt, vient de prendre une série de mesures complémentaires concernant la crise sanitaire. Tous les événements sont annulés en Province de Liège jusqu’au 19 novembre, et tous les marchés de Noël jusqu’au 31 décembre.

    Vu les chiffres des contaminations et des hospitalisations encore plus inquiétants en Province de Liège que dans le reste du pays, la gouverneur faisant fonction, Catherine Delcourt, vient de prendre une série d’arrêtés complémentaires applicables dans toute la Province.

    Ainsi, en matière d’événements, à partir de ce lundi 26 octobre et jusqu’au 19 novembre inclus :

    – tous les événements organisés par les communes, ou soumis à l’autorisation des autorités communales sont interdits ;

    – les cérémonies des 11 et 15 novembre sont maintenues, mais limitées à quatre personnes ;

    – les célébrations de fêtes religieuses et laïques sont interdites ;

    – les marchés de Noël sont interdits jusqu’au 31 décembre 2020. Cet arrêté reprend par ailleurs les dispositions déjà d’application relatives au travail du sexe et aux salons de prostitution, à la consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics, et aux activités commerciales, ludiques ou caritatives réalisées en porte-à-porte.

    Des mesures spécifiques en matière de commerce sont également prises du 26 octobre au 19 novembre. Ainsi :Capture d’écran 2020-10-25 à 08.33.07.png

    – Le nombre de personnes qui peuvent faire leurs courses conjointement est limité à deux, indépendamment des moins de 12 ans ;

    – les commerces alimentaires, les night shops, les salles de jeux, bureaux de paris, casinos ainsi que les magasins accolés à une station-service ne peuvent ouvrir au-delà de 20h ;

    – la vente d’alcool est interdite dans les stations-services situées sur les autoroutes.

    Enfin, en matière de couvre-feu, son entrée en vigueur est effective toutes les nuits de 22 heures à six heures, à partir de ce samedi 24 octobre et jusqu’au 19 novembre. Tous les déplacements non-essentiels sont interdits. Les déplacements considérés comme essentiels ainsi que ceux justifiés par un cas de force majeure (situations de violences conjugales ou intrafamiliales) sont permis.

    Toutes ces mesures ont été concertées vendredi après-midi avec les bourgmestres de la Province. 

    LUC GOCHEL dans 7DIMANCHE du 25 octobre 2020