Welkenraedt

  • Les maïeurs francophones font bloc pour Nosbau

    Les bourgmestres des communes francophones présentes dans la société de logements sociaux Nosbau, se positionnent pour son avenir. Ils déplorent en effet les nouveaux propos du ministre Antonio Antoniadis dans le cadre du transfert de la compétence « Logement » de la Région wallonne vers la Communauté germanophone. Les cinq maïeurs insistent sur la nécessité de ne pas sacrifier Nosbau.

    La sortie du ministre germanophone Antonio Antoniadis, ce 20 mars, n’est pas du goût des bourgmestres de Thimister, Baelen, Aubel, Welkenraedt et Plombières. Ces communes, associées à la société de logements sociaux Nosbau, déplorent les propos du ministre confirmant la future scission de Nosbau et la fusion des deux sociétés implantées en Communauté germanophone. La matière du Logement est passée du fédéral vers la Région suite aux différentes réformes de l’État, et la Communauté germanophone a revendiqué cette compétence.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 mars 2018.

  • La police a retrouvé la trace du trio qui a violenté un homme pour le voler

    Suite au vol avec violence commis à Thimister-Clermont (Margensault) le vendredi 23 février dernier au cours duquel 3 auteurs ont fait usage de violences afin de dérober le véhicule de la victime (un monsieur âgé d’une soixantaine), une chasse à l’homme importante avait été mise en place (hélicoptère, maitres chien, une quarantaine de policiers mobilisés).

    2 des 3 auteurs ont été interpellés ce jeudi 1er mars. Il s’agit de mineurs de 14 ans et 16 ans de la région liégeoise.

    Ceux-ci ont été déférés ce vendredi 2 mars devant le juge de la jeunesse de Liège qui a ordonné leur placement en IPPJ.

    Le 3e auteur, une jeune dame, est en cours d’identification.

  • La route d’Aubel et la N3 fermées

    Tracas en perspective pour les conducteurs du côté d’Henri-Chapelle, a-t-on appris au conseil communal de Welkenraedt. En effet, les 10 et 11, et peut-être même le 12 octobre, on procédera au remplacement du plateau ralentisseur de la N3, à hauteur de la rue de Verviers et de la route d’Aubel, qui mène au cimetière américain. « On refait le carrefour en tarmac rouge, comme devant la maison communale de Plombières », confirme Philippe Elsen, directeur des routes à Verviers, pour le SPW. L’usure est normale pour ce type de revêtement. Néanmoins, le nouveau devrait être plus coriace, vu l’évolution de la technologie en matière de tarmacs colorés dans la masse. « On s’est aguerri », souligne Philippe Elsen, selon qui le revêtement aura cependant « le même aspect » que le précédent.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 1er octobre 2016