Wallonie

  • 400.000 euros pour les halls d’Aubel

    86339A29-853B-4279-A00B-A3A2E9F13FA5.jpegL’échevin aubelois des Sports Freddy Lejeune ne cache pas sa joie quand nous lui annonçons que sa commune fait partie de la série de dossiers auxquels la mi- nistre wallonne des Infrastructures sportives Valérie De Bue (MR) vient d’accorder des subsides. En tout, elle octroie 1,8 million d’euros de subsides pour différents projets dans la province de Liège, dont quatre en région verviétoise.
    Chez nous, c’est Aubel qui reçoit le plus gros subside : 404.490 euros. Il s’agit même du deuxième plus gros pour toute la province. Cet argent servira à rénover les halls omnisports de la commune. Plus précisément à rénover les revêtements de sol de trois salles, les douches et l’éclairage.
    « Ça va concerner d’abord l’ancien hall (NDLR : appelé hall vert), qui date de 30 ans. On va rénover le revêtement de sol de la salle principale et de la salle du tennis de table à l’étage. On va aussi refaire les douches, ainsi que l’éclairage pour faire des économies d’énergie en mettant des détecteurs de présence par exemple », explique l’échevin. Le revêtement de la salle principale du deuxième hall (le hall bleu) sera lui aussi rénové. Il n’a
    que 15 ans, mais s’est très vite dégradé. Le hall bleu aura un revêtement spécialement étudié pour le volley, alors que l’autre sera plutôt dédié au basket.
    Les travaux devront être réalisés à l’entre-saison, pour éviter que ça ne pénalise la saison des clubs sportifs.
    Avec ces travaux plus les installa- tions du football qui sont en cours de chantier, autant dire qu’Aubel aura plus que jamais des infrastructures sportives de premier ordre dans quelques mois. 
    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2017.

  • 93.125.000 € pour les routes wallonnes

    Cette somme sera répartie entre les communes wallonnes en 2017 et 2018

    C’est confirmé, 93.125.000 euros seront répartis entre les communes wallonnes en 2017 et 2018. L’objectif premier est la rénovation et l’entretien des voiries, des parkings, des égouts, de l’éclairage public et des biens immobiliers.

    La répartition entre les communes se base sur deux critères. Le premier est les fonds dont chacune d’elles dispose pour l’entretien de ses voiries. Le se- cond critère s’intéresse au nombre de kilomètres de voiries communales, à la densité de population et au revenu moyen par habitant.

    Aubel recevra 149.708 €

    Détails à lire dans LA MEUSE VERVIERS (pages 7 et 19) du 23 juillet 2016.