Volley

  • Aubel en huitièmes de finale de la Coupe

    C’est la première fois de leur histoire que les Aubeloises se hissent à ce niveau de la compétition.

    Tout juste promues en Ligue B, les filles d’Aubel ont entamé leur saison 2018-2019 sur les chapeaux de roue. Et ce, tant en championnat (2 victoires, 1 défaite) qu’en Coupe de Belgique, où elles ont atteint pour la première fois dans l’histoire du club les huitièmes de finale. Ce sera ce samedi face à Farciennes.

    De retour cette saison en Ligue B (soit l’antichambre de l’élite nationale), l’équipe féminine d’Aubel a bien digéré la transition et a entamé son championnat avec 2 victoires et 1 défaite.

    Mais c’est surtout en Coupe de Belgique que les Aubeloises se sont distinguées, puisqu’elles ont décroché leur ticket pour les huitièmes de finale de cette compétition réservée aux clubs de Ligue A et de Ligue B.

    Après avoir franchi le stade des 32 es de finale face à une autre formation de Ligue B, Aubel a éliminé Louvain, l’un des cadors de Ligue B, en 16 e de finale.

    « On disputera notre huitième de finale ce samedi à 18 heures à domicile contre Farciennes, une équipe de Ligue A,Capture d’écran 2018-10-16 à 10.02.17.png qui fait un peu l’ascenseur entre 1 re et 2 e divisions depuis quelques années. On a quelques espoirs, on rêve d’aller plus loin et de tirer ensuite une grosse pointure de Ligue A. L’appétit vient en mangeant », confie Stephan Dorthu, président du club aubelois depuis 12 ans. Mais avant d’envisager plus loin, le club peut déjà se réjouir de la double première qui s’annonce ce samedi au hall omnisports. « Ce sera en effet la première fois qu’on jouera en match officiel contre une formation de Ligue A et c’est aussi la première fois que notre club, qui existe depuis une trentaine d’années, atteint les huitièmes de finale de la Coupe de Belgique. » Parmi les 16 dernières équipes en lice, il n’en reste que quatre qui sont actives en Ligue B. Dont Aubel, bien décidé à mettre toutes les chances de son côté pour continuer à rêver. « L’entrée sera gratuite ce samedi et nous attendons le plus de supporters possible pour pousser les filles vers l’exploit », reprend le président. Et d’évoquer un peu le championnat également. « Au départ, la Ligue B, c’était un peu un saut dans l’inconnu, mais on a transféré des filles ayant déjà évolué en Ligue A et en Ligue B. De plus, on a livré une très bonne préparation et on a fait le plein de confiance. La mayonnaise a l’air de prendre. » Bref, tous les feux semblent actuellement au vert du côté du Volley-ball Club Aubel… 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2018.

     

  • Une Oktoberfest de folie !

    Elles ont eu la bonne idée de ne pas gâcher l’ Oktoberfest mise sur pied par le club !

    Pour le 16e de finale de Coupe de Belgique de volley, et la venue de Leuven, choucroute et chopes « géantes » étaient au menu. Bref la fête avant l’heure ! L’ambiance était déjà montée de quelques crans avant les premiers échanges, et les filles ont assumé la suite avec brio.

    « Un grand merci à nos supporters, cela est motivant, commentait d’emblée le président. Actuellement, ils jouent un rôle primordial dans l’excellente forme qu’affichent les filles.

    Mais un match de coupe reste un combat particulier…. Aubel emballait rapidement les échanges, mais l’adversaire du jour est une grosse pointure, et il réagissait avec énergie pour rafler le premier set. « Nous avons commis quelques erreurs de coaching, glissait Stef Dorthu, mais vite rectifiées. Et ça, c’est hyper positif. On sent le staff et l’équipe en parfaite symbiose. D’ailleurs, je tiens à souligner que les changements ont été chaque fois payants. Un signe qu’on trouve nos marques ».

    Le marquoir passait de 0-1 à 2-1 et dans le quatrième, les aubeloises ne s’inclinaient que 24-26… Elles étaient bien dans le match mais dire que l’ambiance était électrique dans le hall bleu est un euphémisme. « La Coupe ! On sentait que tout était possible ! Mais chapeau à toutes et au coach… Dans le tie-break, elles ont fait la course devant ».

    Le ticket pour les 8es en poche… patron une chope svp !

    Joliment déguisées en « bavaroises », les filles ont savouré un exploit jamais réussi par le club auparavant ! Rideau, la nuit a été longue !

    « Elles ont pu décompresser, mais il faut se remettre immédiatement dans le bain, car notre programme est chargé. Dimanche, à 18.00, elles se déplacent à Noordkempen dans la banlieue d’Anvers et le 20, on jouera déjà notre 8e de finale contre Farciennes » Une vieille connaissance qu’Aubel a rencontré dans les matches de préparation avec chaque fois une victoire à la clé. « Attention, cela ne veut rien dire, concluait le président. C’est une grosse pointure de Ligue A et elle affichera un tout autre visage qu’il y a quelques semaines ».

    Dufer 6 - copie.jpg

  • Encore une victoire avant l’Oktoberfest

    Zandhoven était au menu de la 3e journée de championnat pour les aubeloises de la Ligue B de volley. Auteures d’un sans-faute jusque-là, on attendait avec une certaine impatience de voir comme les protégées du président allaient aborder ce match.

    Dès les premiers échanges, on les a senties toujours aussi motivées et appliquées. Le premier set était bouclé sans que Zandhoven n’ait pu vraiment réagir. On avait un début de réponse.

    « Il faut dire que nous avions bien préparé ce match, poursuivait Stef Dorthu. Pierre Vanspauwen, notre entraîneur, a adapté notre tactique en fonction des joueuses anversoises.

    Toutefois, à ce niveau, il faut s’attendre à ce que l’adversaire ne baisse pas les bras facilement. Dans le 2e set, les filles d’en face ont recadré leur jeu, pour se défendre avec beaucoup plus de détermination. Mais cela n’a pas suffi.

    « A ce niveau, on sait que rien n’est vraiment acquis. Dans le 3e set, Zandhoven réagissait avec orgueil pour compter jusqu’à 5 points d’avance et s’offrir une balle de set. Là encore, chapeau aux filles, elles ont montré leur force de caractère pour égaliser et terminer le match en beauté ! » concluait Stef Dorthu.

    Dufer 2.jpg

    Aubel continue d’afficher un visage séduisant et il faudra beaucoup de concentration pour qu’il en soit encore ici samedi soir à 20.00, contre Leuven, une des grosses pointures de la Ligue B. « C’est un match de Coupe. C’est toujours très particulier et Leuven, c’est du lourd. On doit offrir notre meilleur volley aux supporters, car nous proposons notre soirée Oktoberfest, On pourra y déguster une choucroute avant, pendant et après le match au prix de 15 euros, et nous vendons une chope à 20 euros avec bière à volonté ! Venez nombreux », conclut Stef Dorthu.

    Vous pouvez le contacter au 0497634174 si vous désirez réserver vos repas. Attention, il y a urgence.

  • Volley: les petites nouvelles

     

     

    Capture d’écran 2018-09-29 à 14.04.05.png


    Ce dimanche à 18.00 dans leurs installations, les filles de la Ligue B de volley, reçoivent Zandhoven. Un club anversois qui a rejoint également la série cette année et qui a enregistré une victoire et une défaite.

    "C'est difficile de savoir exactement leur niveau, explique Stef Dorthu, Quoiqu'il en soit, nous devons nous concentrer sur notre jeu avant tout. Les filles ont bien démarré la saison, avec de la rigueur, du plaisir de jouer et un bon fond de jeu. Je leur demande juste de rester sur ce même niveau".

    Pour ce faire, le club d'Aubel peut compter sur les nouvelles recrues qui se sont rapidement intégrées. Maurine Renard, Justine Klassen, Océane et Anaelle Reul, Marine Lallemand, Madeleine Piraprez et Esther Gerome, vous en parlent ci-dessous

  • Un air de Sclessin

    Le Hall Bleu transformé en enfer Rouche… anecdotique par les temps qui courent !

    Rassurez-vous, on parle bien de sport et d’un dimanche de fête au volley. Le week-end dernier, les filles de Ligue B passaient leur grand oral pour le premier match de championnat face à la solide équipe de Torhout.

    Après la montée en fin de saison 2017-2018, on les attendait au tournant. Cette fois, c’était du sérieux, la pression de la compétition allait-elle troubler l’excellente impression laissée durant les matches de préparation ? Les filles ont répondu avec beaucoup de punch : un 3 – 1 bien tassé

    « Certes, elles ont bien géré la situation, glissait un président enfin relax à la fin du match. Quel stress… On les a senties tendues et un rien nerveuses à certains moments, mais le marquoir nous a toujours été favorable.  On a pris Torhout à la gorge lors du premier set remporté, 25-15. Mais on est en Ligue B, et notre adversaire s’est réorganisé et est passé devant dans le 2e set. L’excellente préparation de la saison, s’est fait ressentir, et les filles ont montré beaucoup de caractère pour s’imposer 29-27. Rien n’était fait toutefois et le marquoir est passé à 2-1. »

    Et c’est là que le ton est monté et qu’un petit air de Sclessin s’est installé : d’un côté les jeunes du basket et de l’autre ceux du foot… tous acquis à la cause des filles. Le célèbre « Aux armes » ont fusés.

    Les aubeloises n’avaient donc plus d’autre alternative… que de gagner ce match.

    « Je dis merci aux supporters qui étaient présents. Ils ont joué un rôle important. Les filles ont été poussées vers la victoire. Et elles l’ont fait avec beaucoup de caractère. Une excellente ambiance dans l’équipe, une belle cohésion et une envie de partager, je ne peux qu’espérer qu’une chose, concluait le président : que cela dure ! »

    Prochain match le dimanche 30 septembre à Aubel contre les anversoises de Zandhoven.