Tennis

  • 3 joueurs régionaux éliminés en qualifs

    Les qualifications du tournoi ITF 15.000$ d’Eupen ont démarré ce week-end et malheureusement, elles ont été CAA5CB75-C071-4FB6-98AC-D98476F0090E.jpegfatales aux trois joueurs régionaux qui y étaient engagés.
    Au premier tour, l’Aubelois Louis Cabay a été sèchement défait par l’Argentin Guido Ivan Justo, tête de série N.10 des qualifications et 1.567e joueur mondial, en deux sets : 6-0, 6-3. De son côté, Boris Lebeau (KTC Eupen) a subi la loi du Français Antoine Damiens, tête de série numéro 13 des qualifs et 1.779e joueur mondial, sur le même score. Quant à Benoît Lanckohr (KTC Eupen), il a battu l’Anglais Luke Stevenson en trois sets au premier tour (6-2, 3-6, 6-3) avant de devoir courber l’échine au deuxième tour face à l’Allemand Lynn Max Kempen en deux manches : 6-1 et 6-3.

    D’un article d’OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2018.

  • « 25 heures d’Aubel »

    Initiées en 2014, les « 25 heures d’Aubel » lancent leur 4ème édition.

     

    L’objectif : Récolter des fonds pour trois associations : Relais pour la Vie (Fondation contre le cancer), Espace Vivie, Cap Espérance (Clinique de l’Espérance à Montegnée)

     

    Le moyen : Constituer une équipe, idéalement autour d’une personne malade ou en rémission, et marcher, jouer au tennis, ramer pendant 25 heures (au minimum 1 personne/équipe en activité pendant 25 heures).

    Diverses activités annexes : parcours VTT de 15km en journée, zumba le samedi soir,  jogging de 10km le dimanche matin, petite restauration non-stop, boulettes/frites le samedi soir et le dimanche midi, fricassée le dimanche matin,

     

    Le résultat :

    En 2014, 1.850 participants et 46.000,-€ récoltés

    En 2015, 1.200 participants et 26.664,-€ récoltés

    En 2016, 900 participants et 20.000,-€ récoltés

     

    Inscription : Rejoignez-nous sur Facebook 25 heures d’Aubel

    Lire la suite

  • Aubel est champion provincial !

    La Régionale 5 d’Aubel termine invaincue en interclubs.

    Magnifique performance réalisée par l’équipe de tennis d’Aubel en Régionale 5. En effet, les Herbagers sont devenus champions provinciaux après avoir gagné la finale des interclubs face au Cheval Blanc. Maxime Meeckers et ses équipiers ont terminé invaincus et sont qualifiés pour l’interrégion qui aura lieu en septembre.

    Un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 juin 2018.

  • La magie des interclubs de tennis

    Si le tennis est avant tout un sport individuel, il peut aussi être un sport d’équipes. La preuve avec les interclubs qui ont commencé le 29 avril dernier. Par rapport aux tournois qui ont lieu quasiment toute l’année, cette compétition ne dure que quelques semaines. Pour beaucoup de joueurs, c’est l’occasion de se retrouver entre amis, pratiquer du sport dans une ambiance conviviale et passer une 3e mi-temps généralement assez festive.

    Pour de nombreux joueurs, les interclubs sont privilégiés par rapport aux tournois car l’ambiance est plus festive, plus chaleureuse et c’est l’occasion de se battre pour rapporter des points à son équipe. L’équipe d’Aubel, qui joue en Régionale 5, partage totalement cette philosophie car cette compétition est clairement un moyen de passer de bons moments entre amis. « Chez nous, on organise un petit-déjeuner chaque dimanche chez une personne différente de notre équipe avant de partir pour les rencontres », explique Maxime Meeckers, le capitaine aubelois. « Nous formons une belle équipe d’amis depuis plusieurs années et nous comptons encore jouer longtemps ensemble. Quand on joue à domicile, on fait un cortège de voitures pour arriver au club tout en klaxonnant pour signaler notre arrivée (rires). »

    Et cela marche plutôt bien pour l’équipe aubeloise qui est qualifiée pour les interséries. « Tout le monde est présent dès le début des rencontres pour encourager ses équipiers », détaille Maxime Meeckers. « La journée est évidemment assez festive mais la victoire reste le maître mot. Le tout dans une ambiance sans aucune prise de tête et conviviale. C’est ça la beauté des interclubs. L’ambiance est moins pesante que dans les tournois et on joue pour soi mais avant tout pour une équipe. Je trouve juste dommage que cette compétition ne dure que quelques semaines. Selon moi, les interclubs devraient durer plus longtemps en étant étalés sur plusieurs semaines. »

    D'un article de C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 mai 2018.

  • 118.000 euros pour rénover le tennis

    Cadeau de printemps pour des dizaines de communes wallonnes ou des privés, qui vont recevoir des subsides pour leurs infrastructures ou l’achat de matériel. Chez nous, le tennis d’Aubel va recevoir 118.700 euros pour rénover ses vestiaires et la cafétéria du club.

    Un peu plus de 8,2 millions pour 43 projets : la ministre Valérie De Bue (infrastructures sportives) a sélectionné les projets rentrés par les communes ou par des privés en vue d’améliorer l’offre sportive dans nos communes. Certains subsides sont modestes (7.000 euros pour l’achat d’un tracteur tondeuse), d’autres nettement plus importants (extension d’une salle de sport, construction d’une piste d’athlétisme pour des montants dépassant le million d’euros). Mais tous répondent à une demande formulée par les communes ou des clubs de sport, dont les moyens ne sont pas très importants.

    On trouve d’ailleurs dans la liste des projets retenus pour cette « fournée de printemps », des petites infrastructures permettant le sport dans la rue ou des aménagements pour tous. On peut épingler à ce sujet un skate parc, une plaine de jeux ou un parcours sportif pour les personnes à mobilité réduite.

    Et, encore une fois serait-on tenté de dire, c’est Aubel qui est gâtée en région verviétoise. 118.700 euros de subsides seront consacrés à la rénovation des vestiaires et de la cafétéria du club, situé rue de la Kan, en face de la maison de repos. En novembre dernier, la commune apprenait déjà qu’elle obtiendrait 400.000 euros pour rénover ses deux halls omnisports. Les vestiaires et la buvette du club de football viennent également d’être rénovés.

    D'un article signé B.J. & B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2018.