Statistiques

  • Des disparités importantes existent entre nos communes, comme entre Plombières et Aubel

    Aubel compte 7 agences pour 4.230 habitants, soit une pour 604 personnes ! Situation diamétralement opposée à Plombières avec une pour 5.198 habitants.

    Une enquête d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2018.

     

  • Chômage en légère hausse à Aubel

    Verviers est la deuxième grande ville de Wallonie avec le plus gros taux de chômage.
    Au mois de juillet 2018, la Wallonie comptait 221.694 demandeurs d’emploi inoccupés. Par rapport à juillet 2014, la région compte 37.554 chômeurs de moins. Mais qu’en est-il en région verviétoise ? Si le taux est en constante diminution dans beaucoup de communes, il grimpe cette année à Verviers : + 1,2 %.

    Un article de LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 août 2018

  • Le Fonds des communes varie selon les entités, en fonction d’un certain nombre de critères

    Parmi les sources de financement des communes, le Fonds des communes joue un rôle important. Mais cette manne wallonne n’est pas répartie également, selon les entités, en fonction d’un certain nombre de critères. Ce qui fait que Dison a perçu en 2017 482 € en moyenne par habitant, alors qu’Olne, Theux, Jalhay et Aubel à l’autre bout du classement, percevaient trois fois moins… Explications et réactions.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 août 2018.

  • Seules onze communes de la région ont donné des noms de femmes à certaines de leurs rues

    Quelles sont les communes les plus « féministes » de l’arrondissement de Verviers ? L’ICAR, un service wallon d’étude des noms de rues, a compilé pour nous en exclusivité les noms des rues de nos régions associés à des figures féminines. Si la moitié des communes francophones de l’arrondissement mettent en valeur la gente féminine via des rues ou avenues, d’autres ne possèdent même pas une ruelle rendant hommage à une femme…

    Capture d’écran 2018-08-02 à 09.36.00.png

    Les pires communes en la matière sont Aubel, Plombières, Jalhay, Trois-Ponts, Thimister-Clermont, Olne, Lierneux, Baelen et Stoumont : elles n’en ont aucun selon l’étude d’ICAR. Stavelot, Limbourg et Waimes ne comptent qu’un lieu dédié à une personnalité féminine.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 2 août 2018.

  • Les maisons les plus chères de la province se trouvent à Aubel

    À Aubel, une maison coûte en moyenne 272.525 €.

    Le prix de 75 % des maisons vendues en 2017 a dépassé 207.000 € et le quart ont coûté plus de 350.000 €. Dans cette commune, la moyenne du prix de vente a augmenté de 16,2 % en un an.

    Capture d’écran 2018-03-05 à 07.45.59.png

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 mars 2018.