Seniors

  • Des animaux à la maison de repos pour le bien-être des résidents

    Actuellement, l’AIOMS, l’intercommunale qui gère des maisons de repos sur les territoires des communes d’Aubel, Plombières et La Calamine, réalise une série de chantiers pour mieux choyer ses pensionnaires. L’occasion de repenser le bien-être en fonction des locaux, mais aussi de développer le concept du mieux-vivre en compagnie d’animaux. Notamment à La Kan (Aubel), où les pensionnaires chouchoutent déjà depuis peu leur propre petit chien Cannelle et se préparent à accueillir une espèce de petit zoo d’animaux domestiques.

    Des animaux à la maison de repos pour s’y sentir bien, c’est un choix qu’on a opéré dans deux institutions de l’AIOMS. En témoigne Cannelle, une femelle Yorkshire qui était la dernière d’une portée, chez une des aides-soignantes de la maison, explique Yvonne Demonceau, la directrice. L’idée est alors venue que l’institution l’adopte. Depuis, la petite chienne est la star dans une série de chambres de la maison. Pour la promener, résidents et membres du personnel ne se font guère prier. Et quand l’heure des repas arrive, la petite chienne ne manque pas d’entreprendre son petit tour, qui lui vaudra ici et là un petit morceau de viande du plat du jour ou un bout de charcuterie.

    CANNELLE CIRCULE LIBREMENT

    Ce faisant, la petite bête, qui peut circuler librement dans le bâtiment mais qui a vite compris aussi que dans cer- taines chambres elle était indésirable, concourt à y mettre une ambiance chaleureuse. Tout en mettant les pensionnaires devant leurs responsabilités. Car comme le quadrupède est encore un peu jeune, il faut aussi que le premier qui la voit se charge d’éliminer ses petites cartes de visite... Quant aux dodos, c’est près de la pensionnaire à laquelle elle est la plus attachée, Yvonne Demonceau, qu’elle les passe. Ce n’est pas tout : dans ses cartons, La Kan a également un projet de mini-ménagerie. Il pourra se concrétiser quand la nouvelle aile, en construction, sera terminée. On y réunirait de la volaille, peut-être quelques lapins, etc.

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 22 février 2016.