Sécurité

  • Verviers: un lidar installé sur la E42 à Ensival

    Ce mercredi un lidar a été installé sur la E42, peu avant les travaux du pont d’Ensival en direction de Battice. Attention, la vitesse est limitée à 50km/h sur ce tronçon !

    Certains le voyaient venir la semaine passée, et bien c’est finalement ce mercredi qu’un des lidars loué par la Région a été installé sur la E42, peu avant les travaux du pont de l’autoroute à Ensival, en direction de Battice.

    Une bonne nouvelle pour les ouvriers de ce chantier qui seront sans doute rassurés de voir la vitesse des automobilistes baisser. À l’endroit où le lidar a été placé, la circulation est limitée à 50lm/h.

  • La route de la mort élaguée à Dalhem

    Plusieurs arbres situés à quelques centimètres de la N608 entre Berneau et Warsage vont être abattus. Contacté par nos soins, Arnaud Dewez a confirmé cette information. « Les travaux vont commencer. Onze peupliers vont être abattus dans les prochains jours », ajoute le bourgmestre de Dalhem. Il faut dire que cette route a été le théâtre de nombreux violents accidents de la circulation. Le dernier en date, c’était il y a un peu plus d’un mois : deux Capture d’écran 2017-07-05 à 08.05.34.pngpersonnes avaient perdu la vie suite à la chute d’un arbre sur leur véhicule. Le conducteur était décédé sur place. Quant à la passagère, elle avait été emmenée à l’hôpital de la Citadelle à Liège où elle avait succombé de ses blessures. Il s’agissait d’un couple d’Aubel qui rentrait à son domicile. Quelques jours plus tôt, un autre conducteur avait soudain été ébloui par le soleil avant de s’encastrer dans un arbre. Les dégâts matériels étaient considérables.

    Durant une dizaine de jours l’entreprise Frenay, désignée par le SPW, va ainsi s’atteler à déraciner ces peupliers afin qu’ils fassent partie de la (triste) histoire ancienne de la commune de Dalhem. Ce qui signifie que la N608 sera également fermée à la circulation durant cette période de coupe. « À la mi-juin, trois branches de grande dimension sont tombées sur la voirie, malgré l’élagage préventif réalisé et la météo clémente. Mais la réunion pour valider le projet était fixée bien avant la chute de ces branches. Cela n’a fait qu’accélérer le processus d’abattage. L’accord date en fait du 23 juin. Il s’agit d’un accord global pour le projet de réaménagement de la N608 entre Berneau et Warsage comprenant notamment l’abattage de onze peupliers existants mais également la plantation d’un nouvel alignement d’essences plus résistantes en compensation », précise encore Arnaud Dewez.

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juillet 2017

  • Des aménagements pour la sécurité

    Les différentes zones de police, en collaboration avec le SPW et les communes, travaillent régulièrement à la sécurisation des infrastructures routières. Plusieurs projets sont actuellement à l’étude dans toute la région ver-viétoise, comme à Aubel. « Avec le SPW on a travaillé sur le carrefour Hagelstein à Aubel qui sera revu dans son ensemble. On se dirige vers la réalisation d’un rond-point. On a eu déjà plusieurs réunions à propos de ça et on espère que ça va voir le jour le plus vite possible », explique le commissaire Maton.

    (D'un article de LA MEUSE VERVIERS du 13 juin 2017)

  • Un arbre menace les fils électriques

    Ce vendredi vers 10h, les pompiers de la zone de secours 4 sont intervenus à Aubel, au carrefour des rues Château Magis et Loë, sur la N608 entre Hagelstein et Warsage. Les pompiers se sont rendus sur place avec une autopompe et un élévateur pour tronçonner un arbre qui montrait des faiblesses depuis le passage de la tempête Thomas. Ce dernier menaçait de s’effondrer, emportant avec lui des câbles électriques.

    La nationale a dû être fermée dans les deux sens pendant toute la durée de l’intervention. La route a été rouverte vers 11h30.

  • "J’avais bu… de la Val Dieu, une bière spéciale. Parce que je soutiens les produits locaux."

    « Il n’y a pas de mauvaise publicité. Si la ministre affirme aimer la Val- Dieu, c’est bon pour nous », commente AlainCapture d’écran 2017-02-23 à 07.38.10.png Pinckaers, cofondateur de la brasserie Val-Dieu. « Mais on insiste sur le fait que les buveurs ne doivent pas être conducteurs. Chez certains, une seule Val-Dieu suffit à dépasser le seuil autorisé ». Pour Alain Pinckaers, l’attrait de la ministre de l’Enseignement qui a affirmé avoir bu de la Val-Dieu le jour de son contrôle positif, pour sa bière n’est pas neuf. « Elle est venue nous voir à la foire agricole de Battice l’année dernière. Elle m’a dit qu’elle aimait bien cette bière. Nous en avons d’ailleurs bu deux ou trois galopins (verre de 12,5 cl) ». Trop pour reprendre la route ? « Je me rappelle que ce jour-là, elle m’a affirmé qu’elle ne prendrait pas le volant », se souvient soudain Alain Pinckaers.

    (Extrait des 2 pages consacrées par LA MEUSE du 23 février 2017 sur le fait que Marie-Martine Schyns (cdH) a été contrôlée positive à l’alcool à deux reprises, en 10 mois d’intervalle)