Sécurité

  • -40 % d’excès de vitesse sur le plateau

    En diminution sur la zone du Pays de Herve, en augmentation sur la zone Vesdre… Autant dire qu’il n’y a pas vraiment de constante pour le dernier rapport diffusé par la police fédérale, concernant le nombre d’infractions routières constatées sur nos zones de police, si ce n’est que la vitesse est bien souvent à l’origine des chiffres et des tendances. Au Pays de Herve, par rapport au dernier semestre 2016, une diminution de 40 % du nombre de P.-V. pour excès de vitesse est constatée. Mais les chiffres peuvent parfois être trompeurs. Explications.

    Un article de V.M. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 janvier 2017.

  • BE-Alert : Aubel n'y est pas (encore?)

    Un service vital à offrir au plus vite.

    Un éditorial de Christian Carpentier à lire dans LA MEUSE du 7 décembre 2017.

  • Les cimetières ne sont pas sécurisés

    Dans le cadre de l'assassinat du bourgmestre de Mouscron.

    En région verviétoise, les cimetières ne sont pas particulièrement sécurisés. C’est que, selon les différentes zones de police locales, il n’y a pas de problématique spécifique de violence autour de ces lieux de recueillement. Plusieurs cimetières ont tout de même déjà été pris pour cible par des voleurs et de vandales. « C’est par vague », explique Jean-Marie Paquay, chef de corps de la zone de police Fagnes, « mais ça fait très longtemps que ce n’est plus arrivé sur notre zone ».

    On se souvient de l’extorsion d’une carte d’identité, survenue au cimetière d’Aubel, dans le cadre d’une relation sexuelle tarifée. S’il s’agit d’un cas isolé, il avait tout de même défrayé la chronique. En février 2016, l’affaire passe devant le tribunal correctionnel de Verviers. Un jeune homme de 18 ans avait été tabassé par le mari d’une prostituée, qui jouait également le rôle de son mac. Le jeune avait mis rendez-vous à l’escort girl au cimetière d’Aubel. Il a payé 150 euros au mari qui l’accompagnait pour une relation sexuelle. Alors qu’ils étaient en pleins ébats dans le cimetière, le mac s’est rendu compte que les billets étaient des faux. S’en est suivi un règlement de compte et l’extorsion de la carte d’identité du jeune homme afin qu’il rende le montant dû. La tranquillité des cimetières donne parfois des idées libidineuses à certains.

  • Verviers: un lidar installé sur la E42 à Ensival

    Ce mercredi un lidar a été installé sur la E42, peu avant les travaux du pont d’Ensival en direction de Battice. Attention, la vitesse est limitée à 50km/h sur ce tronçon !

    Certains le voyaient venir la semaine passée, et bien c’est finalement ce mercredi qu’un des lidars loué par la Région a été installé sur la E42, peu avant les travaux du pont de l’autoroute à Ensival, en direction de Battice.

    Une bonne nouvelle pour les ouvriers de ce chantier qui seront sans doute rassurés de voir la vitesse des automobilistes baisser. À l’endroit où le lidar a été placé, la circulation est limitée à 50lm/h.

  • La route de la mort élaguée à Dalhem

    Plusieurs arbres situés à quelques centimètres de la N608 entre Berneau et Warsage vont être abattus. Contacté par nos soins, Arnaud Dewez a confirmé cette information. « Les travaux vont commencer. Onze peupliers vont être abattus dans les prochains jours », ajoute le bourgmestre de Dalhem. Il faut dire que cette route a été le théâtre de nombreux violents accidents de la circulation. Le dernier en date, c’était il y a un peu plus d’un mois : deux Capture d’écran 2017-07-05 à 08.05.34.pngpersonnes avaient perdu la vie suite à la chute d’un arbre sur leur véhicule. Le conducteur était décédé sur place. Quant à la passagère, elle avait été emmenée à l’hôpital de la Citadelle à Liège où elle avait succombé de ses blessures. Il s’agissait d’un couple d’Aubel qui rentrait à son domicile. Quelques jours plus tôt, un autre conducteur avait soudain été ébloui par le soleil avant de s’encastrer dans un arbre. Les dégâts matériels étaient considérables.

    Durant une dizaine de jours l’entreprise Frenay, désignée par le SPW, va ainsi s’atteler à déraciner ces peupliers afin qu’ils fassent partie de la (triste) histoire ancienne de la commune de Dalhem. Ce qui signifie que la N608 sera également fermée à la circulation durant cette période de coupe. « À la mi-juin, trois branches de grande dimension sont tombées sur la voirie, malgré l’élagage préventif réalisé et la météo clémente. Mais la réunion pour valider le projet était fixée bien avant la chute de ces branches. Cela n’a fait qu’accélérer le processus d’abattage. L’accord date en fait du 23 juin. Il s’agit d’un accord global pour le projet de réaménagement de la N608 entre Berneau et Warsage comprenant notamment l’abattage de onze peupliers existants mais également la plantation d’un nouvel alignement d’essences plus résistantes en compensation », précise encore Arnaud Dewez.

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juillet 2017