Santé

  • Une organisation publique de l'Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel

    (Photo TéléVie)

    L’Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel invite à la conférence « Derniers développements de la recherche pour lutter contre le cancer » donnée par le Professeur ARSENE BURNY, Professeur à l’U.L.B.(Facultés Agronomiques de Gembloux), le JEUDI 6 AVRIL 2017 à 14 h à la Salle Saint-Brice, rue Belven, 12 à 4852 Hombourg.

    Arsène Burny est Professeur honoraire de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Docteur en sciences zoologiques à l’Université Libre de Bruxelles et Président du Télévie. Il a accepté de nous présenter les nouveaux progrès de la recherche contre le cancer. Cet après-midi se terminera par un goûter amical autour d’une tasse de café.

    P.A.F. 10 € par personne (goûter compris).

    Inscription obligatoire auprès de Victor Taeter par téléphone au 087/301 326 ou 0496/74 23 06 pour le 28 mars 2017 au plus tard. Paiement au compte n° BE 30-1030-1586-3511 (Paiement faisant foi) avec la communication « conférence A. Burny + nombre de personnes ».

  • CONCERT "TROIS TEMPS POUR OLIVIA"

    "Trois temps pour Olivia" est le titre d'un morceau de musique composé pour elle par le trompettiste MARC FRANKINET
     
    Sabine et Philippe Masereel-Willems organisent à nouveau un concert en mémoire d'Olivia qui aura lieu le vendredi 28 avril 2017 avec la participation de la Chorale où ils chantent, une cinquantaine de personnes et et deux Harmonies réunies, celle d'Antheit et d'Aubel. 

    Les profits vont pour leur association "Cap Espérance" qui finance des ateliers et des vacances pour les enfants malades et leurs frères et soeurs.

    ATTENTION, pensez à réserver rapidement, car les places sont limitées.

    Capture d’écran 2017-03-11 à 11.51.20.png

    Lire la suite

  • Des logements supervisés pour personnes handicapées

    AU CENTRE DE SOINS SAINT-JOSEPH à MORESNET

    Les bâtiments administratifs de l’AIOMS seront transformés

    Capture d’écran 2016-10-22 à 12.16.50.png

    L’année 2018 sera celle des grands projets pour l’AIOMS. Outre la construction de la résidence Léoni à La Calamine, l’intercommunale, qui gère les maisons de repos de Régina à Moresnet et de La Kan à Aubel ainsi que le centre de soins Saint-Joseph à Plombières, s’apprête à proposer des nouveaux services avec des appartements supervisés pour personnes handicapées. Ces logements prendront place dans les anciens bâtiments administratifs de l’intercommunale.

    Nouvelles perspectives pour l’AIOMS. Début de l’année 2018 l’intercommunale proposera des appartements supervisés pour personnes handicapées. « La partie administrative, qui se trouvait sur le site du centre de soins Saint-Joseph a déménagé vers l’ancien presbytère à Moresnet village. L’aile que l’on occupait auparavant est donc libre », explique Benoît Liégeois, le président de l’intercommunale. Ce bâtiment de quatre étages sera transformé en quatre appartements pouvant accueillir chacun trois personnes, jeunes et moins jeunes, présentant un handicap léger. « L’objectif est de permettre à ces personnes de vivre de manière autonome tout en étant encadrées, si nécessaire par le personnel de la maison de repos attenante. En pratique, chaque appartement disposera d’une cuisine, d’une pièce de vie et d’une salle de bain commune mais chaque résident disposera de sa chambre individuelle. Ceux qui le désirent pourront par exemple bénéficier des repas servis à la maison de repos », ajoute Benoît Liégeois. Si les travaux devraient être terminés début de l’année 2018, des réunions d’information ont déjà eu lieu afin de présenter le projet et de trouver de futurs résidents désirant vivre en autonomie. Certaines personnes ont déjà manifesté leur intérêt pour cette nouvelle structure. « La psychologue de la maison se chargera alors de la sélection des candidats mais aussi de l’organisation et des aménagements à réaliser pour que la vie en communauté se passe au mieux ». Les résidents seront prioritairement issus des communes partenaires au sein de l’intercommuale à savoir : Aubel, La Calamine et Plombières. « Mais si nous n’avons pas assez de candidats, on élargira aux communes avoisinantes », assure le président Benoît Liégeois.

    Le montant des travaux devrait avoisiner les 500.000 euros. « Il s’agit de l’aménagement d’un bâtiment déjà existant. Il n’y aura pas de nouvelle construction, par contre un ascenseur sera installé ».

    Avec ces appartements supervisés, l’AIOMS vise un public un peu différent de celui des maisons de repos qu’elle gère. « On ne peut cependant pas parler d’une réorientation complète du public puisque Saint-Joseph prend déjà en charge des per- sonnes souffrant d’un handicap profond », conclut Benoît Liégeois. 

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2016

  • Il manque encore 300.000 €

    AUBEL – CENTRE D’ACCUEIL POUR PERSONNES HANDICAPÉES

    Un appel aux dons pour terminer de construire le New Bailou, un centre pour personnes handicapées

    Hier, le premier pavé a été posé pour la réali- sation du New Bailou à Aubel. Ce pavé lance non seulement les débuts des travaux, mais permet aussi de parler de dons. Car il manque 300.000 euros pour terminer la construction de ce nouveau centre d’accueil pour personnes handicapées.

    Lire la suite

  • La Plate-forme de Soins Palliatifs de l'Est de la Belgique a 20 ans

    Cela fait 20 ans que la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone contribue au développement qualitatif des soins palliatifs dans l’Est du Pays. En 20 années d’existence et d’actions, cette structure est devenue une association incontournable et reconnue. A la veille de la Journée mondiale des soins palliatifs, l'asbl est résolument tournée vers l'avenir.

    Les soins palliatifs constituent l'ensemble des soins apportés au patient atteint d'une maladie qui ne répond plus au traitement curatif. Une attention particulière est dès lors portée aux aspects physique, psychologique, social, moral et spirituel.

    1996-2016 : la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans ! Durant ces 20 ans, les soins palliatifs ont beaucoup évolué : débats éthiques et sociétaux, nouvelles lois, nouvelles thérapeutiques, réalités institutionnelles en mutation... Aujourd’hui encore, l’évolution se poursuit. Ainsi, le 7 juin dernier, la Commission Santé de la Chambre des Représentants a adopté une Proposition de loi modifiant la loi du 14/06/2002 relative aux soins palliatifs en vue d’élargir la définition des soins palliatifs.

    Seul organisme officiel en matière de soins palliatifs au domicile dans la partie est francophone de la Belgique, la Plate-forme de Soins Palliatifs compte aujourd'hui 5 infirmières, 5 psychologues, 30 volontaires et un médecin référent.

    Cap sur l'avenir

    Ce 20e anniversaire c'est l'occasion pour la plate-forme de se remettre en question mais aussi de se tourner vers l'avenir. Les enjeux ne manquent pas, en terme de communication notamment. La plate-forme des soins palliatifs de l'Est francophone entend être davantage connue des professionnels de soins de santé et du grand public. C'est dans cette optique que de nouveaux outils vont être mis en place : un blog en lien avec le site internet de la fédération des soins palliatifs et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

    La plate-forme désire également susciter le débat et permettre les échanges visant à améliorer la compréhension de ce que sont les soins palliatifs et ce que font concrètement les professionnels autour du patient en soins palliatifs. Enfin, l'asbl s'apprête à donner le coup d'envoi d'une campagne d'appel aux dons. L'objectif : trouver de nouvelles sources de rentrées financières pour mener à bien de nouveaux projets mais aussi pour engager du personnel supplémentaire. La Plate-forme de soins palliatfis de l'Est francophone recrute.

    (M.L. - une information de TéléVesdre)