Politique

  • Le projet de porcherie fait polémique

    Les riverains craignent des nuisances sonores et olfactives. Selon l’exploitant, il n’y a rien à craindre.

    Un projet de porcherie suscite le débat à Thimister. Xavier Schoonbroodt, un exploitant de la région, veut ouvrir une exploitation de 1600 porcs et affirme avoir pris toutes les mesures nécessaires pour éviter les possibles nuisances, mais certains riverains restent sceptiques. Le projet a reçu une première décision négative, mais l’exploitant a lancé un recours et une deuxième enquête publique a été ouverte.

    Un article de JEAN-CHRISTOPHE FERNANDEZ. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2018.

  • Des contrôles seront effectués

    À Aubel, on envisage la possibilité d’effectuer une étude afin de voir si les granulés sont vraiment cancérigènes ou non. « On va Capture d’écran 2018-11-14 à 07.42.54.pngd’abord attendre de voir le rapport que nous fournira la firme qui a fait le terrain », détaille Freddy Lejeune, futur bourgmestre aubelois. « Si nous avons des doutes, nous procéderons à des analyses afin de nous démontrer par A+B qu’il y a ou non des risques pour la santé. Pas question de prendre des risques pour les membres du club. Je ne comprends pas non plus pourquoi on vient avec ce problème des synthétiques maintenant alors qu’ils ont été installés par Infrasports il y a déjà plusieurs années. C’est quelque chose qui me dépasse. »

    Pour rappel, la commune de Thimister a, elle, demandé à un laboratoire d’effectuer des analyses afin de voir si le synthétique du club de la Minerie pollue le ruisseau de la Bève, situé en contrebas.

    Une page à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2018.

  • Belly a démissionné pour devenir échevine

    Capture d’écran 2018-11-13 à 09.44.40.pngSylvia Belly sera bien l’échevine socialiste de l’Enseignement à Verviers. Si sa nomination avait bien été validée par l’Union Socialiste Communale en octobre, la future échevine attendait des éclaircissements quant à son statut avant d’accepter officiellement le poste. En tant que membre de l’enseignement communal, elle doit démissionner pour devenir échevine dans la même commune. Âgée de 56 ans, cette maman de deux grands enfants serait donc échevine, si tout va bien, jusqu’à ses 62 ans. Et après ? Ayant démissionné, elle se retrouverait sans travail, ayant renoncé à sa nomination et son ancienneté ! Le PS lui avait promis de trouver une solution « Mais il n’y a pas de solution, j’ai donc démissionné de mon poste dans l’enseignement communal… en espérant être réélue dans six ans », nous explique-t-elle.

    "La Meuse Verviers" du 13 novembre 2018.

  • LES MAÏEURS D’A PIACERE

    La petite phrase de la semaine, on la doit à Robert Ortman, chef du chœur d’A Piacere, un ensemble vocal verviétois : « Chanter dans A Piacere, vous donne de fortes chances de devenir bourgmestre ! Marie Stassen et Patrick Thevissen en sont la preuve ». En effet, les deux choristes sont respectivement devenus bourgmestre de Plombières et maïeur de Lontzen ! Comme quoi, la musique mène à tout…

    "LA MEUSE VERVIERS" du 27 octobre 2018.

  • Les compétences du futur collège communal d’Aubel ont été attribuées mercredi soir

    Retour de Dorthu et arrivée de Perée

    Jes différentes compétences du collège communal de la commune d’Aubel ont été distribuées au terme d’une réunion mercredi soir. Celui-ci est composé du bourgmestre Freddy Lejeune, du premier échevin Benoît Dorthu, de Francis Geron, de Céline Denoël-Hubin et de Kathleen Perée, la benjamine.

    Un article de J.-C.F. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2018.