Politique

  • Une liste unique à Aubel

    Les membres locaux du cdH devraient se positionner en janvier. Il pourrait y avoir une liste cdH. Autre option citée par Marie Monville, coprésidente de la fédération cdH de l’arrondissement de Verviers : faire alliance avec la liste libérale emmenée par Benoît Dorthu. Dès lors, il pourrait n’y avoir qu’une seule liste aux élections !

  • 400.000 euros pour les halls d’Aubel

    86339A29-853B-4279-A00B-A3A2E9F13FA5.jpegL’échevin aubelois des Sports Freddy Lejeune ne cache pas sa joie quand nous lui annonçons que sa commune fait partie de la série de dossiers auxquels la mi- nistre wallonne des Infrastructures sportives Valérie De Bue (MR) vient d’accorder des subsides. En tout, elle octroie 1,8 million d’euros de subsides pour différents projets dans la province de Liège, dont quatre en région verviétoise.
    Chez nous, c’est Aubel qui reçoit le plus gros subside : 404.490 euros. Il s’agit même du deuxième plus gros pour toute la province. Cet argent servira à rénover les halls omnisports de la commune. Plus précisément à rénover les revêtements de sol de trois salles, les douches et l’éclairage.
    « Ça va concerner d’abord l’ancien hall (NDLR : appelé hall vert), qui date de 30 ans. On va rénover le revêtement de sol de la salle principale et de la salle du tennis de table à l’étage. On va aussi refaire les douches, ainsi que l’éclairage pour faire des économies d’énergie en mettant des détecteurs de présence par exemple », explique l’échevin. Le revêtement de la salle principale du deuxième hall (le hall bleu) sera lui aussi rénové. Il n’a
    que 15 ans, mais s’est très vite dégradé. Le hall bleu aura un revêtement spécialement étudié pour le volley, alors que l’autre sera plutôt dédié au basket.
    Les travaux devront être réalisés à l’entre-saison, pour éviter que ça ne pénalise la saison des clubs sportifs.
    Avec ces travaux plus les installa- tions du football qui sont en cours de chantier, autant dire qu’Aubel aura plus que jamais des infrastructures sportives de premier ordre dans quelques mois. 
    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2017.

  • Aubel parmi les bons élèves

    Huit communes auront plus de subsides

    Alors que 12 communes de l’arrondissement de Verviers vont perdre une partie des subsides alloués par le FRIC (le fonds régional pour les investissements communaux), les bons élèves vont eux se voir attribuer des compléments.

    En effet, les subsides non attribués vont être redistribués, par province, aux communes qui ont procédé aux investissements couvrant entièrement l’enveloppe des subsides. Les communes modèles au sein de la province du Hainaut seront les mieux récompensées. Chez nous, les huit communes concernées sont Baelen (+63.464,69€), Thimister (+71.188,47€), Limbourg (+71.797,36 €), Aubel (+74.784.99€), Welkenraedt (+95.826,22€), Pepinster (+106.431,07€), Spa (+120.943,98 €) et Herve (+187.895,59 €). Ces montants de subside complémentaires devront être utilisés durant la période 2017-2018. 

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 15 novembre 2017

  • Les ambitions du Parti Populaire

    Le PP veut se présenter dans 13 communesCapture d’écran 2017-10-27 à 08.19.35.png

    Le Parti Populaire tente de s’implanter dans un maximum d’entités, à l’occasion des élections communales de 2018. Mischaël Modrikamen, le leader du parti, table sur un bon tiers à l’échelon francophone, ce qui devrait donner environ sept communes dans l’arrondissement de Verviers. Mais le coordinateur du parti pour la région verviétoise, Bruno Berrendorf, lui, planche plutôt pour treize entités.

    Capture d’écran 2017-10-27 à 08.22.35.pngDans combien de communes y aura-t-il des listes du Parti Populaire au prochain scrutin communal ? Pour Mischaël Modrikamen, le leader du parti très à droite, une bonne centaine, soit plus dans plus d’un tiers des communes, à l’échelon francophone.

    Ce qui, à la grosse louche, pourrait donner sept entités environ dans l’arrondissement de Verviers, qui en regroupe vingt. Mais pour en savoir plus, il redirige vers Bruno Berrendorf, le conseiller communal PP verviétois, qui coordonne la mise en place de listes au niveau de l’arrondissement et est donc plus en phase avec la réalité de terrain.

    D'un article d'Y. BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 octobre 2017.

     

     

  • Benoît Dorthu sans rival déclaré à Aubel

    Aucune autre liste n'est encore en place pour faire de l'ombre à Benoît Dorthu, candidat maïeur.

    Les prochaines élections à Aubel seront synonymes de changement. Exit Meurens et place à Benoît Dorthu qui sera en tête et qui fera, par la même occasion, son retour au sein de la politique locale. Néanmoins, les idées du parti ne changeront pas. L'idée d'avancer et de penser d'avantage à demain reste la clé pour l'actuelle majorité. Quant à l'opposition ou d’éventuelles nouvelles listes, le mystère reste entier.

    Lire la suite