Police

  • 5.665 contrôles alcool réalisés en 2017

    « À la zone de police du Pays de Herve, la lutte contre les accidents de la route avec blessés est une priorité » insiste Déborah Otte, conseillère communication et stratégie au sein de la zone de police du Pays de Herve. La conduite sous l’influence de l’alcool est l’une des principales causes de l’insécurité sur les routes. En Belgique, environ 1 automobiliste sur 10 est contrôlé positif après un accident corporel et pour les victimes grièvement blessées, cette proportion s’élève jusqu’à 40 %.

    "Dans la zone de police du Pays de Herve, des tests d’alcoolémie sont effectués toute l’année dans le cadre de contrôles BOB, à la suite de constatation d’accidents ou simplement par esprit d’initiative », précise Déborah Otte. En 2017, plus de 5.600 tests d’haleine, qu’ils soient réalisés par sampling, éthylotests ou éthylomètres, ont été soumis. Près de 91 % des conducteurs testés respectaient les normes légales en matière d’alcool au volant. Parmi ces 5.665 contrôles, 402 étaient positifs (avec des taux supérieurs à 0,35 mg/litre d’air alvéolaire expiré), 5.175 étaient négatifs et 88 personnes avaient consommé de l’alcool pour des taux compris entre 0,22 et 0,35mg/lae.

    « La consommation d’alcool a plusieurs effets négatifs sur la capacité de conduire : les inhibitions s’effacent, la concentration s’affaiblit, la vitesse de réaction diminue, davantage d’embardées, de variabilité de vitesse et une certaine forme de somnolence peuvent survenir. Toutefois, les conducteurs pensent souvent qu’ils sont encore parfaitement capables de conduire alors qu’ils sont sous l’influence de l’alcool, ce qui est dû à un excès de confiance induit par l’alcool », rappelle la conseillère communication.

    Pour toujours mieux lutter contre l’alcool au volant, la zone de police a décidé de se doter de nouveaux alcootests, plus performants et faciles d’utilisation, comme nous en parlions dans notre édition du 9 février.

    LES SANCTIONS

    En cas de consommation d’alcool au volant, les conducteurs s’exposent à une forte amende. S’il s’agit d’une première infraction, l’amende s’élève à minimum 179 euros pour taux >0,22<0,35 mg/lae et de minimum 420 € jusqu’à 1.260 € pour taux >0,35 mg/lae. Ces tarifs peuvent être majorés en cas de récidive. Dans ces cas, le montant de l’amende est fixé par le tribunal de police. 

    OCÉANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 14 février 2018

  • Reconnaître les plaques et véhicules volés

    Lors du conseil de police du Pays de Herve de mercredi, il a été décidé, en plus de l'achat d'un alcootest nouvelle génération, de procéder à quelques aménagements sur un véhicule banalisé de la zone de police.anpr.JPG
    L’acquisition d’un système de reconnaissance automatique des plaques minéralogiques (ANPR) a été décidée en novembre dernier. Ce système peut être fixe, installé pour visionner toutes les plaques des voitures qui passent sur une route, ou bien mobile, fixé à une voiture de police qui peut réagir en direct en voyant la plaque d’un véhicule volé.
    Pour lutter plus efficacement contre les vols, la zone a décidé d’installer tout le matériel nécessaire dans une voiture banalisée pour que l’ANPR puisse y être fixé une fois qu’il arrivera.
    Pour les vols dans les habitations, c’est bien souvent avec un véhicule volé, ou bien une fausse plaque d’immatriculation, que les cambrioleurs agissent. Tout cela est détectable grâce à l’ANPR.

  • Résultats contrôle GOCA

    Ce 1er semestre 2017, les accidents avec lésions corporelles impliquant des poids lourds ont augmenté de 11,5% en Province de Liège (+3,5% pour la Belgique).
    Les accidents de la route impliquant des camions occasionnent des dégâts corporels beaucoup plus importants que quand ils n'impliquent que des automobiles. Ceux-ci sont 3,4 fois plus graves que l'ensemble des accidents de la route.
    Parmi les causes de ces accidents, outre les comportements inadaptés (vitesse, alcool, fatigue, angles morts...), l'état du véhicule est à prendre en considération.
    C'est dans ce cadre que la zone de police du Pays de Herve effectue des contrôles routiers en partenariat avec le GOCA (GROUPEMENT DES ENTREPRISES AGRÉÉES POUR LE CONTRÔLE AUTOMOBILE ET LE PERMIS DE CONDUIRE).

    Ce 15/01/18 la zone de police du pays de Herve en collaboration avec la police fédérale et la région wallonne a organisé un contrôle avec le service mobile du contrôle technique (GOCA).

    En tout, ce sont 36 camions qui ont été soumis à un contrôle technique approfondi.

    Lire la suite

  • -40 % d’excès de vitesse sur le plateau

    En diminution sur la zone du Pays de Herve, en augmentation sur la zone Vesdre… Autant dire qu’il n’y a pas vraiment de constante pour le dernier rapport diffusé par la police fédérale, concernant le nombre d’infractions routières constatées sur nos zones de police, si ce n’est que la vitesse est bien souvent à l’origine des chiffres et des tendances. Au Pays de Herve, par rapport au dernier semestre 2016, une diminution de 40 % du nombre de P.-V. pour excès de vitesse est constatée. Mais les chiffres peuvent parfois être trompeurs. Explications.

    Un article de V.M. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 janvier 2017.

  • La criminalité au plus bas au Pays de Herve en 2017

    L’année 2017 n’est pas encore terminée, qu’à cela ne tienne, on prend un peu d’avance pour annoncer, en exclusivité, que 2017 est une année record pour la zone de police du Pays de Herve, en termes de criminalité. Les chiffres sont au plus bas, de quoi réjouir les policiers qui couvrent les communes de Limbourg, Baelen, Thimister-Clermont, Plombières, Herve, Welkenraedt, Aubel et Olne. «  En matière de vol dans les habitations, on a comparé les huit premiers mois de l’année 2017 avec 2016, le nombre de vol a diminué de 25 %  » précise Déborah Otte, responsable des statistiques pour la zone de police. « Au niveau de l’arrondissement judiciaire de Liège, on constate une diminution en général, mais elle est de 7 %. Nous sommes la zone de police où le taux de vol dans les habitations est le plus faible, 3,27 vols pour 1.000 habitants contre 6,5 pour 1.000 de moyenne sur l’arrondissement.  »

    Une information de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 décembre 2017 et sur le site internet de LA MEUSE VERVIERS.