Personnalités

  • Belly a démissionné pour devenir échevine

    Capture d’écran 2018-11-13 à 09.44.40.pngSylvia Belly sera bien l’échevine socialiste de l’Enseignement à Verviers. Si sa nomination avait bien été validée par l’Union Socialiste Communale en octobre, la future échevine attendait des éclaircissements quant à son statut avant d’accepter officiellement le poste. En tant que membre de l’enseignement communal, elle doit démissionner pour devenir échevine dans la même commune. Âgée de 56 ans, cette maman de deux grands enfants serait donc échevine, si tout va bien, jusqu’à ses 62 ans. Et après ? Ayant démissionné, elle se retrouverait sans travail, ayant renoncé à sa nomination et son ancienneté ! Le PS lui avait promis de trouver une solution « Mais il n’y a pas de solution, j’ai donc démissionné de mon poste dans l’enseignement communal… en espérant être réélue dans six ans », nous explique-t-elle.

    "La Meuse Verviers" du 13 novembre 2018.

  • Maxime Edward Royen vient de présenter ses collections à Vancouver et à Bruxelles

    Pleine lumière sur un jeune styliste originaire d’Aubel. Maxime Edward Royen vient de réaliser un beau doublé en participant à deux Capture d’écran 2018-11-05 à 09.46.54.png« fashion week » ces dernières semaines. Après avoir présenté une collection pour hommes et femmes à Vancouver au Canada, ses pièces du vestiaire masculin ont également défilé lors des Brussels Fashion Days.

    Un article d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 novembre 2018.

  • L’ex-Aubeloise Sylvia Belly, échevine de l'enseignement à Verviers

    Enseignante dans le communal à Verviers depuis 33 ans et directrice de l’école d’Ensival depuis huit ans, Sylvia Belly est un peu la « surprise du chef » dans ce nouveau collège verviétois. Une surprise d’abord… pour elle ! Quand, voici huit mois, Didier Nyssen a convaincu l’ex-Aubeloise d’être candidate sur la liste PS à la Province, elle était loin de se douter qu’elle allait devenir échevine.

    « J’ai d’abord hésité, puis il m’a convaincue de le suivre. Ensuite, je me suis retrouvée sur la liste pour les communales… sans qu’on me demande trop mon avis, pour compléter. Et j’ai été élue quasiment sans faire campagne ! »

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2018.

  • Le Batticien Jean Leclercq nommé à l’Académie royale

    Jean Leclercq, de Battice, occupe désormais un des 50 sièges de la Classe des lettres et des sciences morales et politiques, à l’Académie royale de Belgique. Une institution prestigieuse, où l’on retrouve des personnalités comme le constitutionnaliste Francis Delperée ou le médiéviste de Dolhain Jean-Louis Kupper, professeur émérite à l’ULiège. Parmi les membres associés de cette classe : l’ex-président français Valéry Giscard d’Estaing, la spécialiste de la Russie Hélène Carrère d’Encausse ou les caricaturistes Pierre Kroll et Plantu.

    > L’histoire et le parcours de Jean Leclercq dans notre édition digitale.

    Le Pays de Herve, c’est son point d’ancrage et le pays de sa maman, qui provient de Saint-Jean-Sart. « Chaque fois que j’y reviens, je suis submergé par la beauté des paysages. Par exemple quand les cerisiers sont en fleurs… ».

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2018.