Personnalités

  • Le Batticien Jean Leclercq nommé à l’Académie royale

    Jean Leclercq, de Battice, occupe désormais un des 50 sièges de la Classe des lettres et des sciences morales et politiques, à l’Académie royale de Belgique. Une institution prestigieuse, où l’on retrouve des personnalités comme le constitutionnaliste Francis Delperée ou le médiéviste de Dolhain Jean-Louis Kupper, professeur émérite à l’ULiège. Parmi les membres associés de cette classe : l’ex-président français Valéry Giscard d’Estaing, la spécialiste de la Russie Hélène Carrère d’Encausse ou les caricaturistes Pierre Kroll et Plantu.

    > L’histoire et le parcours de Jean Leclercq dans notre édition digitale.

    Le Pays de Herve, c’est son point d’ancrage et le pays de sa maman, qui provient de Saint-Jean-Sart. « Chaque fois que j’y reviens, je suis submergé par la beauté des paysages. Par exemple quand les cerisiers sont en fleurs… ».

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2018.

  • Interview en terrasse de Laurent Piron

    C’est un été un peu particulier que vit le magicien Aubelois Laurent Piron. Entre son passage à America’s Got Talent, la présentation de son nouveau spectacle Battement de peur au Royal Festival de Spa, et surtout, la naissance de son premier petit bout qui est prévue d’ici quelques jours. Il nous dit tout à l’occasion d’une interview en terrasse.

    Une page de PROPOS RECUEILLIS PAR VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 9 juillet 2018.

  • HiFoodTec développe un nouvel outil de conservation des aliments

    Le Centre de Recherche Agréé Wallon au service du développement économique de la Wallonie (CELABOR) a fait l’acquisition d’une technologie innovante permettant la conservation des produits alimentaires via la technologie Hautes Pressions. 

    Cette technique remplace non seulement la pasteurisation classique mais aussi les conséquences inhérentes à ce procédé. «  Cette technique va permettre d’augmenter la vie des aliments de 2 à 10 fois sans avoir recours à des conservateurs et des procédés de pasteurisations thermiques. Les retombées économiques ne sont pas négligeables pour les entreprises mais aussi pour la Wallonie. D’une part, cela va permettre une augmentation substantielle des exportations et l’acquisition de nouveaux marchés ; l’occasion d’être plus compétitif sur le marché de l’agro-alimentaire. D’autre part, le gaspillage alimentaire se verra diminué grâce à une conservation plus longue. Une aubaine tant pour les consommateurs que pour les entreprises. Et enfin ce procédé permettra de préserver la qualité des aliments. Les goûts, les valeurs nutritionnelles et la fraîcheur sont préservés, sans ajouts quelconques  », a souligné l'aubelois Yves Houet, directeur général du CELABOR.

    Une information à lire sur le site numérique de LA MEUSE VERVIERS.

  • Razzia aubeloise sur les prix des verviétois de l'année

    Victor Ernst et Gauthier Demoulin cartonnent avec leurs bières originales brassées dans les Fagnes.

    Les résultats étaient très serrés pour la catégorie sport, cependant, c’est le Plombimontois (ancien aubelois) Olivier Remacle qui s’est légèrement démarqué.

    Au vu des résultats de la catégorie société, on peut clairement dire que l’association Rafi’Kids a subjugué les Verviétois cette année.

    L’ASBL Rafi’Kids, créée en 2013 par Benjamin Simonis, Alain Denoël et d’autres amateurs de basket de la région, a pour objectif de développer ce sport en Afrique, plus précisément au Rwanda.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 février 2018

     

  • Philippe Droeven organise des raids dans le désert marocain

    Philippe Droeven s’est expatrié à Ouarzazate

    L’ancien copilote Philippe Droeven s’est reconverti dans l’organisation de voyages haut de gamme dans l’Atlas. La société de l’Aubelois s’adresse principalement aux firmes qui veulent faire vivre une expérience en 4X4 hors du commun à leur personnel ou leurs clients dans le désert marocain.Capture d’écran 2017-12-11 à 09.10.32.png

    Une trajectoire peu banale : cuisinier de formation, collaborateur d’une grosse entreprise de télécommunication pendant près de deux décennies, Philippe Droeven s’est taillé une solide réputation de copilote en donnant les notes à quelques rallymen de premier plan : Marc Duez et François Duval, entre autres, ont bénéficié de ses services.

    En 2008, l’Aubelois part au Maroc où il met son expérience à profit pour gérer le parcours et la logistique d’un groupe invité par une marque de pneus. Une prestation qu’il fournit régulièrement pendant six ans.

    « J’ai appris le métier sur le tas… de sable », sourit-il. « Nos clients disposaient de Humer, ces gros 4X4 américains, qu’ils conduisaient dans le désert. Je me chargeais de la réservation des hôtels, de l’accueil des participants et de régler, au jour le jour, les petits soucis qu’un tel déplacement engendre inévitablement. » Quand le contrat avec cette firme est arrivé à terme, Philippe Droeven a effectué le grand saut. Il s’est installé pour de bon au Maroc avec la ferme intention de lancer sa PME. Sur le plan personnel, cette décision n’a pas posé problème : l’Aubelois a fondé une famille avec Fatima Zahra, une ravissante Marocaine qui gère une société de casting pour le cinéma. Il est vrai que Ouarzazate dispose de gigantesques studios de tournage.

    DES VOYAGES DE LUXE

    Au niveau des affaires, par contre, la société « Aventure-bienêtre » connaît un sérieux coup d’arrêt avant de démarrer ! « J’étais prêt, tout était en place pour accueillir mes premiers clients. Le siège européen d’une multinationale américaine devait m’envoyer 92 personnes, 12 autres venaient du Grand-Duché quand ont eu lieu les attentats à Paris. En une heure, tout était annulé et mon business était par terre. » Heureusement, la confiance est revenue peu à peu et notre compatriote a pu proposer ses services à différentes entreprises.

    « Nous proposons des voyages de 4 jours en 4X4 pour permettre aux gens de découvrir le désert. Les prestations sont haut de gamme. Ils logent dans de très beaux hôtels et dans un bivouac 5 étoiles avec feu de camp, douches, etc. L’itinéraire passe par des endroits somptueux. Le groupe est composé de 20 personnes maximum, deux par voiture. On roule sur un lac asséché, on grimpe sur les flancs des montagnes de l’Atlas. Il y a aussi un peu de franchissement. De quoi sortir les pelles et les plaques et se fabriquer des souvenirs pour toute la vie. » 

    DOMINIQUE DRICOT dans LA MEUSE VERVIERS du 11 décembre 2017

    Lire la suite