Patrimoine

  • Journées du Patrimoine

  • Insolite : deux fortins à vendre

    L’un à Aubel pour 1.110 euros et l’autre à Herve pour 550 euros

    Histoire peu fréquente mais vrai. L’État belge a décidé de mettre en vente deux fortins de la seconde guerre mondiale qui lui appartienne et qui se trouvent dans notre arrondissement. Le premier est situé rue de la Marnière à Aubel, le second Bois del Fiesse à Herve. Les prix de vente sont dérisoires car il faudra seulement débourser 550 euros pour le fortin hervien et 1.110 euros pour le fortin aubelois. La date de clôture des offres est fixée au 7 septembre prochain.

    Capture d’écran 2018-08-18 à 14.42.46.pngC’est deux ventes pour le moins insolites que nous avons vues sur le site de l’agence immobilière Immoweb. En effet, deux fortins datant de la seconde guerre mondiale et qui appartiennent à l’État belge sont en vente. Et la particularité est que ces deux fortins se trouvent dans deux communes de l’arrondissement de Verviers.

    Le premier est situé sur le territoire de la commune d’Aubel rue de la Marnière. Ce fortin a été construit à l’entre-deux-guerres est aujourd’hui désaffecté. Il se trouve sur les hauteurs du village de Saint-JeanSart au milieu des pâtures. Il est facilement visible de la route et nous avons dû escalader plusieurs barrières pour y accéder. Ce poste d’observation faisait partie de la ceinture fortifiée de Liège. Il permettait d’abriter quelques hommes afin de surveiller les alentours. Il est situé entre les forts de Battice et d’Aubin-Neufchâteau.

     

    UN PRIX FORT BAS

    Une fois sur place, nous avons pu constater qu’il était assez imposant de l’extérieur. Par contre, l’entrée est Capture d’écran 2018-08-18 à 14.42.53.pngparticulièrement étroite. Au niveau du prix de vente, il est particulièrement bas car il est fixé à 1.110 euros en plus d’une parcelle de 368 m2 qui jouxte le fortin.

    UN MAL POUR UN BIEN

    Pour René Coune, membre de l’asbl du Fort de Battice, ces ventes sont une bonne chose. « C’est un mal pour un bien car cela va permettre d’assurer la pérennité de ces fortins », dit René Coune. « Il faut savoir que c’est très coûteux de les détruire. Beaucoup de particuliers ont des fortins sur leur propriété et les gardent. Ce serait dommage de les détruire car ils font partie de notre histoire. »

    D'un article de C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 août 2018.

  • MODAVE se dévoile ce dimanche 27 mai

    La Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve vous propose ce dimanche 27 mai 2018 la visite guidée du Château de MODAVE,

    Edifié au Moyen Age, le château a été restauré au XVIIe siècle (stucs remarquables, lambris sculptés, tapisseries, grandes toiles peintes). Dans cet écrin s'insère le mobilier d'exception des XVIIe et XIXe s. Sans compter la roue  hydraulique qui servit de modèle à la machine du Marly amenant les eaux à Versailles. Rappelons qu'y travailla Jean Joseph Halleux, sculpteur charneutois.

    Rendez-vous à 13 h 30 devant l'office du tourisme de Herve. Déplacement en covoiturage.

    Guide : avec audio-guide. Inscription avant le 20 mai pour les audio-guides. Passé cette date, nous ne pouvons plus garantir la disposition des audio-guides.

    PAF : membres SHAPH et famille : 7 euros; non-membres : 9 euros

    Renseignements, inscription pour les audio-guides et covoiturage éventuel :  Jean Rennotte (0499.63.32.80)

  • Aubel va acheter l’ex-hôtel de police

    Ce mardi, le conseil communal d’Aubel a voté l’accord de principe pour l’acquisition de l’ancien hôtel de police de la commune. En effet, depuis quelques mois maintenant, le bâtiment est vide et n’a plus aucune utilité. La trentaine de policiers qui compose l’antenne d’Aubel a en effet été transférée dans la toute nouvelle antenne de Plombières. D’où la vente de l’ex-hôtel de police par la zone de police du pays de Herve.

    La commune d’Aubel s’est positionnée pour l’achat du bâtiment, mais il faut encore attendre la décision de la zone de police, décision qui doit tomber ce mercredi. « C’est en bonne voie, mais je préfère rester prudent », explique JeanClaude Meurens, le maïeur aubelois. Aubel devrait racheter le bâtiment pour 585.000 €, soit une bonne opération pour la zone de police.

    POUR DES LOGEMENTS

    Acheter pour y faire quoi ? Ce ne sera en tout cas pas pour y mettre le centre culturel, comme le voulait l’opposition, étant donné qu’un tout nouveau centre culturel verra le jour, non loin de là, dans les prochaines années.

    « On va lancer un appel d’offres, tout dépendra de ce qu’on nous remet donc, mais ce sera a priori des logements », reprend le bourgmestre aubelois. Le destin de l’ex-hôtel de police sera par ailleurs lié à celui de l’ancien centre culturel qui deviendra caduque une fois que le nouveau bâtiment sera construit. Des logements donc, mais pas n’importe lesquels, Jean-Claude Meurens veut avant tout de la qualité. « Il ne sera pas question de construire beaucoup de logements. On va limiter ça, je ne sais pas encore dire à combien car nous ne sommes qu’au début de la procédure », avance-t-il. À Aubel, on espère par ailleurs qu’un espace convivial sera créé en plus des logements. 

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mars 2018.

  • SOIRON, un village autour de son église

    La Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve vous propose ce Samedi 14 avril 2018 :

    la visite guidée de : SOIRON,  un village autour de son église

    Aurons-nous assez de 2 heures  pour faire le tour du centre du village de Soiron, son église, son château, son ancienne brasserie, son lavoir, sa ferme castrale et son séchoir à chardon, ses maisons vénérables

    Un des "plus beaux villages de Wallonie" de notre région qui mérite sans conteste son titre avec son bâti de qualité enchâssé dans un magnifique écrin de verdure ...

    Rendez-vous à 14 h 00 devant l'église de Soiron

    Guide : M. Moxhet, guide attitré des "Amis du Ban de Soiron"

    PAF : membres SHAPH et famille : 5 euros; non-membres : 7 euros

    Renseignements et covoiturage éventuel :  Jean Rennotte (0499.63.32.80)