La Meuse

  • Découvrez le nouveau site flambant neuf de votre journal LaMeuse et profitez d'un mois gratuit

    Ce nouveau site, c'est le nouveau rendez-vous des accros de l'info régionale, exclusive et percutante.
    Avec du contenu régional exclusif, + de sport régional, + de 400 nouveaux articles chaque jour en direct, des services exclusifs (ex : les archives des 25 dernières années !), ... le tout sur un site pratique et intuitif.
    Vous pourrez également suivre le flux continu des articles en direct (très pratique, facile et rapide) et y trouverez tous les articles du journal papier (consultable aussi sur votre smartphone ou tablette).
    Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter le site http://www.sudpressedigital.be pour plus d'informations et bénéficier d'un mois gratuit !
    L'édition numérique de notre région est ici.

    La Meuse 1052195023.2.png

  • Découvrez la nouvelle version numérique de LA MEUSE VERVIERS

    Suivez ce lien pour découvrir la nouvelle version numérique de "LA MEUSE VERVIERS".

  • La Une de La Meuse

  • À Aubel, on n’oublie pas ses origines, daret !

    Sous ses airs d’entreprise « so british », à la communication bien huilée, la Cidrerie Stassen, rachetée par le groupe Heineken en 2012, n’en oublie pas moins ses origines : la Wallonie et son terroir. Ainsi, jeudi, lors d’une visite d’entreprise, nous avons pu apprécier ce terroir wallon dans toute sa splendeur. Non non, on ne parle pas ici des pommes de la région, mais plutôt de ce beau tableau blanc sur lequel trônaient fièrement ces douces paroles : « Merci au DARET qui a laissé le clark dehors !!! » Vive le terroir !

    (Ça va se savoir... dans LA MEUSE VERVIERS du 30 avril 2016).

  • LE BILLET DE TCHANTCHÈS

    Capture d’écran 2016-04-13 à 07.49.33.pngMon cama Stassen qui joue avec Juju

    Valet, tu connais mon cama Luciano D’Onofrio ? Et bien tu sais sans doute qu’il a créé avec Fornieri (Mithra), Stassen (Kidibul) et Fred Leidgens l’agence de comm’ « Vitamines ». Et nos bons camas sont devenus potes avec Justine Henin, dont Kidibul est sponsor. Et pour mêler business et loisirs, quoi de mieux qu’une partie de tennis avec la championne « her- self ». J’espère qu’après avoir brûlé quelques calories, les binamés auront quand même bu un frisse pèkèt pour se requinquer !