Aubel - Page 3

  • Les communes préparent le démembrement de Nosbau

    L’avenir de la société de logements sociaux, Nosbau, était à l’ordre du jour du conseil communal de Baelen ce lundi soir. Les cinq communes francophones préparent en effet le démembrement de la société de logements qui sera la conséquence du transfert de compétences vers le Communauté germanophone. Un accord de principe est en effet intervenu en ce sens.

    Neuf communes – cinq francophones à savoir Welkenraedt, Baelen, Plombières, Aubel et Thimister et quatre germanophones (Raeren, Lontzen, La Calamine et Eupen) composent actuellement la société de logements sociaux Nosbau. Prochainement, cette dernière devrait être démembrée.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 janvier 2016.

  • Demandeurs d’emploi inoccupés : - 27,4 % à Aubel

    Depuis 2015, les taux ont chuté. Mais les exclusions du chômage expliquent en bonne partie ces chiffres.

    Une embellie dans les chiffres des demandeurs d’emploi inoccupés, en région verviétoise, comme ailleurs en Wallonie. Mais tout n’est pas rose pour autant : il y a davantage d’exclus du chômage, notamment.

    D'un article d'YVES BASTIN à la lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 janvier 2019.

  • Raeren-Eynatten sans forcer

    Pour ce 16e de finale de la Coupe de la Province en retard, Raeren-Eynatten n’a pas fait dans la dentelle à Aubel. Forts de leur première place en P1, les germanophones ont très vite plié la rencontre sur un terrain très compliqué à jouer. C’était même un départ rêvé puisqu’après un bon quart d’heure, c’était déjà 0-3. Bien servi par Collubry, Laschet ouvrait la marque. Collubry se chargera lui-même du second but d’une frappe. C’est ensuite Bong qui y allait de sa petite réalisation. En face, Aubel était sans réaction mais allait tout de même montrer un autre visage après la pause. Les Herbagers allaient même se ménager un penalty que Mutsinzi transformait. Si les hommes de Michaël Mager, réduits à dix avec l’exclusion de Meunier, avaient pu y croire après ce but, Kupper allait tuer tout espoir en inscrivant le dernier but de la partie.

    TEMPS DE JEU

    Jonathan Negrin, l’entraîneur, peut donc se féliciter de la performance des siens. « J’ai tout d’abord été étonné que l’on joue sur le terrain A et non sur le synthétique. Le terrain est retourné à présent… Néanmoins, je suis amplement satisfait de la prestation de mes joueurs. Ils ont rapidement fait le plus dur et se sont contentés de gérer par la suite. Avec quatre changements autorisés, j’ai pu donner un maximum de temps de jeu à tout le monde. »

    Avec cette victoire, Raeren-Eynatten démontre qu’il faudra se lever tôt pour aller les chercher cette saison. « Je voulais envoyer un bon signal aux autres formations et j’avais vraiment à cœur de démontrer que 2019 recommençait sur de bonnes bases. »

    Avec cette victoire, plus personne ne pourra en douter. Ce n’est pas pour autant que les objectifs de Raeren-Eynatten vont changer et la priorité reste toujours le championnat. « Je ne sais même pas quand est programmé le prochain tour», avoue Negrin qui est déjà focalisé sur la rencontre face à Beaufays dimanche.

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 14 janvier 2019.

    Lire la suite

  • Souper de l’école libre

    Ce samedi 19 janvier, l’équipe éducative de l’école vous invite à son souper annuel.
    Les enseignants mettent les petits plats dans les grands pour vous proposer un TOUR DU MONDE GASTRONOMIQUE...
    Cuisine italienne, nordique, belge, américaine, suisse, ... vous aurez le choix.
    Vous êtes tous les bienvenus dès 19h au hall omnisports...
    Laurent Piron, ancien élève de l’école, assurera une animation (spectacle de magie) pour les enfants...
    Nous nous réjouissons de vous y retrouver...

  • Michaël Mager sera fixé le 2 février

    Battu 4-0 juste avant la trêve à Raeren-Eynatten, Aubel ne compte pas tendre l’autre joue ce dimanche au stade Jean-Marie Doome, même si ce match ne compte pas pour le championnat mais pour la Coupe de la Province ! Si la Coupe semble être un élément un peu moins important pour le leader de la P1, par contre du côté aubelois, les dirigeants en ont réellement fait un objectif. « Oui le club, les dirigeants sont ambitieux par rapport à cette compétition (NDLR : par ailleurs assez lucrative) », signalait Mager, qui a rencontré le comité jeudi soir pour évoquer son futur à Aubel. « Oui, je serai fixé pour le 2 février, mais on a aussi abordé la nouvelle donne avec le coach mental qui débarque au club. »

    Puis le mentor aubelois d’évoquer ce match de Coupe. « On est bien et c’était déjà le cas lors du 4-0 du 16 décembre où le score était bien trop lourd ! Ici, ce match tombe bien. On a effectué 2 bons amicaux et on sait que l’on va aborder un adversaire coriace. »

    Du côté de Jonathan Negrin, la Coupe n’est pas la priorité. « On a seulement repris lundi. C’était voulu et quoi de mieux que de reprendre le terrain avec un match à enjeu mais qui n’est pas un du championnat sur lequel nous sommes fortement concentrés ? », signalait-il. Et le coach du 1 er tour de notre challenge expliquait enfin : « La trêve a fait du bien, mais on doit reprendre nos repères, nos automatismes car le match à Heusy (1-1) ne m’a pas réconforté. Je ne vais pas dire que je snobe la Coupe car les gains sont importants pour le club. Physiquement, on est toujours bien et j’arrive avec un noyau élargi. » 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 12 janvier 2019

    Lire la suite