Hagelstein

  • Hélico de Bra-sur-Lienne : 725 missions depuis le 1er janvier

    L'hélicoptère médicalisé est intervenu jeudi dernier à Hagelstein pour évacuer M. Roger Rompen, le motocycliste gravement blessé.

    Première grande opération de maintenance du nouvel hélicoptère MIKE du CMH de Brasur-Lienne. Le vecteur héliporté a quitté la base ce mardi 3 juillet, pour une période de cinq semaines. Durant la même période, le Centre Médical Héliporté dispose d’un hélico de remplacement EC-145 équipé d’un aménagement identique et opérationnel pour le transport de deux patients couchés. Cette opération de maintenance s’inscrit dans le cadre des procédures d’entretiens planifiées du vecteur de secours héliporté du CMH. Passé un temps de vol cumulé de 400 heures, l’hélicoptère médicalisé fait l’objet d’une révision technique complète. Les deux objectifs principaux de ces maintenances sont de maintenir un niveau de sécurité optimal sur le plan aéronautique et de prévenir tout risque de pannes techniques pouvant diminuer la disponibilité du vecteur pour ses missions.

    Lire la suite

  • Encore un accident dans le carrefour de Hagelstein

    C’est vers 21 h 15 ce jeudi soir que les services de secours ont été appelés suite à un accident au carrefour de Hagelstein, à Aubel. Un carrefour très accidentogène entre deux routes régionales, la N608 et la N648, situé juste avant la frontière avec les Fourons.

    Selon nos informations, la collision s’est produite entre un véhicule de marque Peugeot, conduit par une Aubeloise et se dirigeant vers La Planck (Fourons), et une moto venant de Hombourg se dirigeant vraisemblablement vers Warsage sur la N608.

    Le choc a apparemment été violent, à tel point que le motard a été éjecté à plusieurs mètres de son engin. Une ambulance et un véhicule de balisage de la zone de secours 4 ont été dépêchés sur les lieux de l’accident.

    De la même manière, l’hélicoptère médicalisé de Bra-surLienne a été alterté. Il a transporté le blessé, dans un état critique vers l’hôpital de la Citadelle à Liège. Quant à la conductrice de la Peugeot, elle était légèrement blessée et en état de choc.

    La police est quant à elle restée sur les lieux de la collision jusqu’à 4 heures du matin pour procéder aux différents devoirs d’enquête. Un expert du parquet a été envoyé sur place.

    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 30 juin 2018

  • Encore un accident à Hagelstein

    Il y a quelques jours, une dame, en Peugeot, venait de " la Planck" en direction d'Aubel et elle n'a pas marqué le stop;  un Monsieur, venant de Visé n'a pas pu éviter le choc alors qu' il ne roulait pourtant pas vite, les dégâts sont importants,
    Les deux voitures probablement " déclassées" mais il n'y a heureusement pas de blessés...

    "A quand ce fameux rond-point !!!", disent les voisins.

    001 - copie.jpg

  • La lenteur flamande menace l'aménagement du carrefour de Hagelstein

    Depuis mai 2017, le SPW attend l'estimation des expropriations à faire sur les parcelles situées sur le territoire fouronnais. A ce jour, il n'aurait rien reçu de la part des administrations flamandes.

    Le projet d'aménagement est pourtant repris dans le cadre du plan d'infrastructure 2016-2019 et doit être totalement exécuté et payé pour 2019. Sachant qu'il faut encore demander des permis d'urbanisme, exproprier des terrains et une maison, et vu le temps qu'il reste, le SPW s'inquiète et menace: "si un accord n'est pas trouvé cette année, le budget sera réaffecté pour un autre projet". Et on sait que ça ne manque pas. 

  • Des aménagements pour la sécurité

    Les différentes zones de police, en collaboration avec le SPW et les communes, travaillent régulièrement à la sécurisation des infrastructures routières. Plusieurs projets sont actuellement à l’étude dans toute la région ver-viétoise, comme à Aubel. « Avec le SPW on a travaillé sur le carrefour Hagelstein à Aubel qui sera revu dans son ensemble. On se dirige vers la réalisation d’un rond-point. On a eu déjà plusieurs réunions à propos de ça et on espère que ça va voir le jour le plus vite possible », explique le commissaire Maton.

    (D'un article de LA MEUSE VERVIERS du 13 juin 2017)