Futsal

  • Décès de Mademoiselle Renée STASSEN

    La famille annonce le décès de Mademoiselle Renée Stassen, née à Aubel le 12 Stassen_Renée.jpgdécembre 1925 et y décédée le 31 mars 2015.

    La défunte repose au funérarium à Aubel où la famille recevra les visites jeudi et vendredi de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Fouron-Saint-Pierre, sera célébrée en l'église Saint-Hubert d'Aubel le samedi 4 avril 2015 à 10 heures.

  • Deux matches à 15 heures à Aubel ce dimanche

    La première recevra Ster Francorchamps en P2C et l'équipe B recevra Pepinster en P3C.

  • 40.000 € pour la Bailou malgré le mauvais temps

    La fête gastronomique programmée à Aubel par le Kiwanis 3F n'a pas connu le succès espéré, notamment à cause du mauvais temps. L'organisateur annonce malgré tout un chèque de 40.000 € pour le Bailou.

  • Aubel va redémarrer en P4 la saison prochaine

    FUTSAL – LIGUE 

    Les Pellos vont également changer d’appellation 

    Pellos.jpgAprès une saison très difficile en N2B qui s’est achevée sur une descente en N3, les dirigeants des Pellos Aubel ont pris la décision de ne pas se réinscrire en Nationale la saison prochaine. Le club, qui reprendra son appellation initiale de Mini-Foot Aubel, redémarrera donc en P4.

    « On a pris la décision ce lundi en comité de recommencer la saison prochaine en P4 », avance Francis Geron, le président des Pellos Aubel, descendants de Nationale 2B cette saison.

    Le club aubelois ne se réinscrira donc pas en Nationale 3. « Il n’y aura plus que deux équipes au lieu de quatre. Cette année, on avait une formation en N2, une en P4 (qui ne sera pas réinscrite non plus) et deux réserves. Il ne restera qu’une équipe en P4 et une réserve. Les jeunes devraient jouer en P4. »

    Mais ce n’est pas le seul changement qui va intervenir. L’appellation « Pellos Aubel » appartiendra en effet bientôt au passé. « On en revient au nom initial, à savoir Mini-Foot Aubel. Les Pellos, c’est fini », reprend Francis Geron. « On a hésité à descendre en Nationale 3, mais c’était difficile et il valait mieux redémarrer au bas de l’échelon après une dizaine d’années en Nationales. On a également hésité à revendre le matricule, mais on l’a finalement gardé. On a tout de même 27 années d’existence. »

     

    Lire la suite