Football

  • Aubel respire un peu après son succès

    En s’imposant 2-1 face à Melen, Aubel a fait une belle opération au classement. Ces trois unités viennent s’ajouter aux dix déjà glanées auparavant et permettent aux Vert et Blanc de se caler à la 10e place du classement. Capture d’écran 2017-10-18 à 08.22.16.pngDésormais, Aubel possède 5 points (ou 4 selon les scenarii) sur le premier relégable. Un écart qui, s’il n’est pas énorme, reste psychologiquement intéressant. La pression ne doit pas retomber mais les hommes de Michel Remacle peuvent travailler de manière plus sereine.

    « Il fallait vraiment rester accroché au bon wagon et ne pas se retrouver dans la mauvaise cassure », sourit Jordi Spierts, auteur d’un but sur penalty, son 5 e depuis le début de la saison. « La semaine dernière, on avait eu un penalty contre nous qui était limite. Cette semaine c’est pour nous. Le travail permet de provoquer la chance. »

    Selon l’attaquant, Aubel progresse et Melen ne fut pas vraiment un adversaire difficile. « Si on n’offre pas l’égalisation, on peut mieux gérer le match. Quand on regarde les occasions de notre adversaire, ce sont surtout des cafouillages. Il n’y a pas vraiment de phases construites », juge-t-il. La différence, pour lui, c’est William Mauclet. « Au niveau de l’envie, Melen en voulait autant que nous. Mais William a encore fait un grand match aujourd’hui. C’est un sacré atout pour nous. »

    Au-delà du contexte général du championnat qui rend cette victoire importante, la forme du moment n’était guère réjouissante avec un petit 1 sur 9 avant ce dimanche. « Sans bien jouer, on gagne les trois points. Cela va clairement nous mettre en confiance pour la suite. Surtout qu’on va entamer une série de matchs compliqués avec des adversaires plus forts que nous sur le papier. On verra ce que cela donnera sur le terrain. » 

    JULIEN DENOËL dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2017

  • Match nul pour Aubel B

    P3C

    Aubel B - Battice A : 3 - 3

  • William Mauclet encore doublement décisif pour Aubel

    Bien calé dans le milieu de tableau, Aubel accueillait un Melen en mal de points. Les visiteurs ne comptaient en effet que 4 unités en 7 rencontres avec le match disputé hier après-midi, là où les « Vert et Blanc » comptaient déjà 10 points. Mais sur la forme du moment, ce sont les hommes de David Peharpré qui avaient l’avantage (4/9 contre 1/9 à Aubel).

    Ce duel entre anciens pensionnaires de troisième division (ancienne version) a finalement tourné à l’avantage des hommes de Michel Remacle grâce surtout à un William Mauclet décisif. L’ancien du RFC Liège a ouvert la marque à la demi-heure avant de provoquer le penalty de la victoire à l’heure de jeu.

    « Si je suis l’entraîneur de Melen, aujourd’hui, je suis frustré », lançait le coach d’Aubel à l’issue de la victoire étriquée des siens. « Ce sont trois points acquis diffi

    cilement. J’aimerais savoir, depuis le début de saison, combien de goals nous avons encaissé sur de vraies phases de jeu. Notre défense est à pleurer. On fait encore des erreurs grossières. On a un potentiel offensif extraordinaire mais, derrière, on n’a pas encore trouvé l’équilibre. » Les traits tirés, David Péharpré avait de quoi être déçu. « C’est pareil chaque semaine. Et ça commence à devenir ca-

    tastrophique », soufflait-il. « On ne devait pas perdre aujourd’hui. Sincèrement, je suis dépité et déçu. On a beau essayer de garder le moral, rien ne va. En plus, on manque d’un tueur devant. On a les occasions, mais on est incapable de marquer. Il faut vivre avec mais ça devient embêtant vu la série. On ne peut faire qu’une chose : continuer à travailler. » En effet, avec 5 descen-

    dants, il n’y a pas de temps à perdre pour se sauver. Ce qu’Aubel a bien compris. « Cette victoire nous permet de mettre Melen à 9 points tout en restant accroché au bon wagon », remarquait Remacle.

    « Nous sommes obligés de prendre notre mal en patience et espérer que la roue finira par tourner », concluait de son côté Péharpré. 

    JULIEN DENOEL dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2017

    Lire la suite

  • À Aubel, c’est stop aux cadeaux !

    Quand on évoque les Aubel-Melen, on ne peut s’empêcher de se remémorer les grands moments vécus jadis en Promotion lorsque les deux formations se battaient en tête de la série, mais c’était le bon vieux temps. Aujourd’hui, l’affiche s’étale en P1 avec des fortunes diverses pour les deux clubs. Si Aubel s’était bien élancé dès l’entame du championnat, l’Alliance, quant à elle, est en quelque sorte un peu restée à quai…

    Melen souffle plutôt le froid, cela ne tourne pas trop rond là-bas et Aubel devrait donc en profiter pour se relancer.

    Après une nouvelle déconvenue à Amblève, Michel Remacle voulait se montrer plutôt rassurant avant la joute dominicale : « On a vu un bon Aubel dimanche passé à Amblève. On a été conquérant. On y a inscrit deux buts et Amblève, au vu des circonstances, s’est cantonné dans son camp la dernière demi-heure de jeu, mais nous y avons subi la défaite. Ce dimanche, on devra vraiment rectifier cela et renouer avec le succès. Mais surtout en démontrant une bien plus grande efficacité défensive ! Arrêtons de donner des cadeaux, s’il vous plaît ! Melen m’est encore un peu inconnu pour le moment, mais a besoin de points ».

    À MÖNCHENGLADBACH

    Aubel s’est entraîné jeudi et… lundi cette semaine, car Michel Remacle, étant coordinateur des U13 à U16 à Eupen, devait accompagner ces derniers à Mönchengladbach. Après cette escapade allemande, il a repris son bâton de pèlerin aubelois car il sait que la venue des Mélinois sera tout sauf facile ce dimanche après-midi. Quand on sait qu’il y a là-bas un certain Kevin Crisigiovanni, il s’agira d’être attentif, mais heureusement, Rogister n’est plus là.

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 14 octobre 2017

    Lire la suite

  • L’ancien président Joël Jacob nouveau trésorier

     

    Hier matin, Aubel a annoncé l’information via sa page facebook. Joel Jacob, l’ancien président, revient au club pour endosser la fonction de trésorier à la place de Francis Van Melsen qui devient Vice-président. Joel Jacob avait été président du club pendant cinq ans.