Economie

  • Lovenfosse perdra plusieurs millions d’€

    La Belgique exporte entre 60 et 70 % de sa production porcine. L’Asie est friande de porcs belges.

    Alors que des carcasses de sangliers victimes de la peste porcine ont été découvertes voici quelques jours en province de Luxembourg, c’est le secteur tout entier qui tremble actuellement. Si aucun cas de la maladie n’a été détecté sur des porcs domestiques, les conséquences se font déjà ressentir chez les éleveurs mais aussi chez Lovenfosse à Aubel, qui fait partie du plus important groupe belge d’abattage.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2018.

  • Peste porcine: les charcutiers s inquiètent

    La peste porcine a, pour l'instant, de petites conséquences pour nos producteurs de charcuterie. La société Detry à Aubel, en province de Liège en a fait l'expérience cette semaine.
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_peste-porcine-les-charcutiers-s-inquietent?id=2399137&utm_source=media&utm_campaign=social_share&utm_medium=email_share

    Une information de la RTBF.

  • Philippe Stassen a racheté le site Ruwet, pour y aménager un business center et des logements

    Depuis le mois de mai, c’est un Stassen qui préside aux destinées du site Ruwet, au cœur de Thimister. Philippe Stassen, l’ancien propriétaire de la cidrerie d’Aubel, va y déménager progressivement tout son groupe dans un business center, mais aussi y aménager des lofts et un lotissement. De quoi redynamiser un site central pour la commune. Il nous parle de tous ses projets à la terrasse du Fourquet, la brasserie située juste à

    Une page de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 août 2018.

  • Salon du vin et spiritueux wallons

    JCI Pays de Herve organise le 10 juin prochain un "Salon du vin et spiritueux wallons" à Aubel. L'objectif de ce projet vise à promouvoir ce secteur en plein essor dans notre région.

    La date de l'événement correspond à un dimanche, jour de marché à Aubel et à la fête des pères, histoire de joindre l'utile à l'agréable.Nous serions particulièrement heureux de pouvoir vous compter parmi les participants et ainsi avoir l'occasion d'échanger quelques mots avec vous.

  • Horizon construit un centre d’affaires aux Plenesses

    Le groupe Horizon, de Laurent Minguet, est en train d’aménager un vaste centre d’affaires aux Plenesses. Il devrait ouvrir pour la fin de l’année.

    Un gros bâtiment est en cours de travaux aux Plenesses, rue du Bosquet à Thimister-Clermont, près de la centrale à béton. Le promoteur est le groupe Horizon, explique son administrateur-délégué, Laurent Minguet. À l’origine, il comptait utiliser

    lui-même ce bâtiment, mais en cours de projet, il a changé de fusil d’épaule. « C’était surdimensionné pour la vingtaine de personnes du groupe Horizon travaillant actuellement à Visé », souligne Laurent Minguet, alors que voici quelque temps, on s’attendait à ce que des investisseurs d’Abou Dabi arrivent dans le capital. Ce changement dans l’actionnariat est tombé à l’eau finalement. Les bâtiments en construction étaient donc trop grands, d’où la Capture d’écran 2018-05-23 à 07.58.11.pngnouvelle affectation.

    Néanmoins, dès le départ, l’idée était d’accueillir ici le personnel de plusieurs entreprises. On avait évoqué notamment un mariage avec la société aubeloise Bonten, qui est lui aussi tombé à l’eau.

    Désormais, l’objectif est plus que jamais d’en faire un centre d’affaires avec des espaces à louer par une multitude d’entreprises industrielles.

    Comme d’habitude, Horizon mettra un point d’honneur à privilégier le durable dans ses bâtiments. « Ici, la technique utilisée, ce sera la pompe à chaleur réversible ». Ce qui permettra de chauffer en hiver et de rafraîchir en été, alors que le nombre de personnes travaillant en ces lieux et les ordinateurs allumés contribueront à augmenter la sensation de chaleur. La source d’énergie, ce sera l’électricité. « Je ne connais pas d’autre Business center dans le cas. Les nôtres, actuellement, sont chauffés au gaz. » Pour fournir une bonne partie du courant nécessaire, on couvrira le toit de panneaux photovoltaïques. « Il y aura donc une grande capacité d’autoproduction, surtout en été », prévoit Laurent Minguet.

    D'un article de LA MEUSE VERVIERS du 23 mai 2018.