Commerce

  • Pour le lancement de son nouvel e-shop, l’enseigne aubeloise Espace Mode a créé des t-shirts

    Ce jeudi soir, l’enseigne aubeloise Espace Mode a lancé son tout nouveau commerce en ligne sur lequel elle travaille depuis plus d’un an. Pour marquer le coup, une soirée a été organisée. Soirée lors de laquelle un t-shirt spécial, créé par une artiste liégeoise, a été présenté. Il est commercialisé en 500 exemplaires.

    Lire la suite

  • La Bière des Amis est maintenant lancée

    Moins de cinq ans après avoir créé la société de distribution de boissons Neobulles, suite à la cession de la cidrerie Stassen au groupe Heineken, Philippe Stassen lance la Bière des Amis. L’Aubelois, qui fut Vervietois de l’année 2008, souhaite que cette nouvelle bière soit la référence à boire en groupe. Pour la société de distribution Neobulles, basée à Thimister, cette boisson est faite pour le partage et ce grâce à son format unique. Il existe en effet des bouteilles de 66 cl. « Nous avons voulu créer un produit authentique, agréable et facile à boire, qui correspond parfaitement à ces moments privilégiés qu’on passe entre amis autour d’une  bonne bière. C’est dans cette même logique que nous proposons un format unique de 66 cl, à partager, comme on peut le lire sur les bouteilles » explique Philippe Stassen. « Et nous avons décidé d’ouvrir près de 20 % du capital de la marque aux collaborateurs de Neobulles… La logique du partage est suivie jusqu’au bout », s’enthousiasme l’homme d’affaires. La Bière des Amis existe aussi en format 33 cl pour répondre aux critères du marché de la distribution et aux envies de ceux qui souhaitent boire leurs bières seuls.

    UNE BIÈRE BLONDE ET BELGE

    La Bière des Amis, dont la production est assurée par la Brasserie des Légendes et la distribution par Neobulles, est une bière blonde de haute fermentation issue d’ingrédients belges et naturels, assure la société qui la commercialise.

    C’est sa seconde fermentation, en bouteille, qui lui confère son pétillant naturel et finalise l’extraction de ses arômes dominants de malt et de céréales évoluant vers des arômes secondaires d’agrumes (orange et mandarine). Tout en étant artisanale et de caractère, la Bière des Amis, qui titre à 5,8 % en volume d’alcool, se veut une bière rafraîchissante et facile à boire.

    La Bière des Amis est disponible dans de nombreux établissements horeca et dépôts de boissons ainsi que dans la grande distribution (Cora, Louis Delhaize, AD Delhaize, Delhaize, Intermarché et, prochainement, Carrefour). Le prix de vente conseillé dans la grande distribution est de 3,59 € (66 cl) et 2,09 € (33cl). « Notre ambition est d’écouler 4.500 hectolitres en 2019, dont 30 % à l’exportation », précise Philippe Stassen.

  • En deux mois, on est passé de un à neuf commerces participant à Too good to go. Et ce n’est pas fini !

    Un an après son lancement en Belgique, l’appli Too good to go, qui permet d’acquérir à prix riquiqui un panier d’invendus non périmés, ne cesse de conquérir des clients et des commerçants. En moins de deux mois, en région verviétoise, on est passé d’un point de vente à neuf, avec une belle palette de choix, désormais. Et c’est loin d’être terminé, visiblement…

    La première enseigne qui s’était lancée dans le bain, c’était la boulangerie Claude Olivier, rue Rogier, à Verviers, à l’automne dernier. Il avait fallu alors attendre trois mois pour qu’un autre embraie : la station Q8 à Spa. Mais depuis le début de 2019, c’est l’explosion. Ont suivi le mouvement le Proxy de Petit-Rechain, la boulangerie-pâtisserie Dijan à Malmedy, le Carrefour express de Spa, le Carrefour Market d’Aubel, Lily Délices à Stavelot, le bioshop Le bon wagon à Malmedy et, dernier en date, le Royal Coffee Club, Outre-cour, à Battice.

    Site de l’appli: toogoodtogo.be

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 février 2019.

  • Homard&Crustacés, la nouvelle marque

    Des chemises pétillantes, colorées, avec des motifs qui sortent de l’ordinaire. C’est le concept de « Homard & Crustacés » la nouvelle marque déposée par Jean-Christophe Ernon, le patron des magasins London Store de Spa et Heusy.

    « On a véritablement lancé ça il y a un an. On cherchait à faire notre fabrication maison pour pouvoir choisir les tissus plus largement et avoir une belle qualité de chemise. On dessine la coupe et, par saison, on fait une vingtaine de coloris allant du XS au 3XL », développe Jean-Christophe Ernon.

    Les chemises, dont le prix oscille entre 89 et 99 €, sont en vente dans les magasins London Store mais aussi chez Bish, à Aubel, où la gérante du magasin, Fanny Bourgard, participe à la conception des chemises de la marque aux côtés de Jean-Christophe Ernon.

    Les chemises sont pensées et dessinées en Belgique mais confectionnées en Tunisie « parce qu’il n’y a malheureusement pas d’usine pour les fabriquer en Belgique », explique le commerçant.

    D'un article de  VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 février 2019.

  • Une alarme spéciale liée à l’intelligence artificielle donnerait plus d’autonomie aux personnes âgées

    A Aubel, le premier système d’alarme lié à l’intelligence artificielle destiné aux seniors a été installé. Il a pour but de cerner les Capture d’écran 2019-02-08 à 08.29.42.pnghabitudes des personnes vivant seules. Lorsqu’elles s’écartent de manière significative des normes, un message est envoyé aux proches afin de les prévenir de la bizarrerie. Ce système permettrait de repousser le moment où les seniors ne seront plus autonomes et devront aller en maison de repos.

    Le premier appartement équipé de ce système est à Aubel, et c’est Louise Vanwers 76 ans qui a la chance de le tester depuis une semaine grâce à son fils Hugues qui le lui a installé. « On ne se sent pas du tout espionné, mais c’est rassurant de savoir qu’en cas de problème, mon fils sera instantanément prévenu. Du moment que ce n’est pas une excuse pour ne plus avoir besoin de venir me voir de temps en temps », répond avec humour la dame. « De ce côté-là, tu n’as pas à te plaindre », lui répond son fils en riant.

    TRICARE coûtera 50€ par mois aux familles, sans compter l’installation des alarmes. -

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 février 2019.