Commerce

  • Décès du fondateur de FunéRADER

    C’est un entrepreneur au nom connu de tous qui s’en est allé ce lundi 18 juin. Hubert Radermecker, fondateur avec Capture d’écran 2018-06-22 à 16.51.36.pngson épouse de la société funéraire Radermecker-Spronck, est décédé à l’âge de 86 ans. Ses funérailles seront célébrées ce samedi 23 juin à Baelen, village où il a passé la majeure partie de sa vie, avec une petite particularité. Pour son dernier voyage, Hubert Radermecker sera emmené de l’église vers le cimetière dans son corbillard à cheval.

    « Il avait trouvé ce corbillard, qu’on utilise de temps en temps, dans les Ardennes luxembourgeoises et l’avait retapé. Il en était très fier », se souvient son fils Yves, qui indique que son père n’avait jamais voulu s’appesantir sur ses funérailles.

    « C’ÉTAIT UN BATTANT »

    Hubert Radermecker, qui a passé ses jeunes années à Baelen, a entrepris des études en menuiserie et ébénisterie, après quoi il s’est lancé comme indépendant à l’âge de 20 ans. Déjà il conçoit des cercueils sur mesure. La rencontre avec celle qui deviendra son épouse en 1961 lui donnera une union solide, dont naîtront trois enfants (Yves, Carine et Vincent), mais donnera également une autre dimension à sa carrière professionnelle. Le couple achète une chambre mortuaire et un corbillard, en plus de la menuiserie, et lance ainsi l’aventure familiale de l’actuel FunéRADER.

    « Il avait la niaque. C’était un battant et un travailleur. Il était exigeant avec lui-même, son personnel et ses enfants, mais toujours juste », réagit Yves Radermecker. Mais son travail ne l’a jamais empêché de consacrer du temps à ses enfants et de s’investir dans des associations locales, « à la fanfare où il joue du tuba, au tir de la Saint-Paul pour qui il fabriquera l’oiseau pendant 50 ans, et au club cycliste ».

    Il créera aussi le funérarium d'Aubel qui fait toujours partie de l'entreprise.

    D'un article d'A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 juin 2018.

  • Café Liégeois et Bonbon Gourmand s’associent

    Deux commerces de l’axe Brou-Harmonie vont bientôt fusionner. Il s’agit de l’enseigne bien connue Café Liégeois et du Bonbon Gourmand. Ils vont devenir : Café Liégeois – espace café – saveurs gourmandes.

    Le magasin Bonbon Gourmand situé rue de la Station à Aubel va lui aussi connaître quelques modifications très prochainement.

    Tout comme à Verviers, l’enseigne change de nom et s’associe a Café Liégeois.

    « Le concept sera vraiment le même qu’à Verviers sauf que nous n’aurons pas d’espace tearoom », explique Bernard Vanhove. 

    D'un article d'OCÉANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 16 juin 2018.

     

  • Braderie à Aubel

    Les commerçants aubelois vous accueillent avec le sourire et des réductions.

  • Stassen ferme ses portes après un siècle

    C’en est fini du commerce de Bernard Stassen, au centre d’Aubel : le patron prend sa retraite. Son grand-père avait ouvert la quincaillerie familiale à deux pas de là, en 1920. Le commerce a donc tenu près d’un siècle.

    À 64 ans, Bernard Stassen prend sa retraite, bien méritée, rue de la Bel, à Aubel. Ainsi se termine l’aventure de la quincaillerie familiale, créée en 1920 par son grand-père.

    Bernard Stassen avait deux fils. Mais l’un s’est établi en France et l’autre, Julien, est coureur cycliste professionnel dans l’équipe WB Aqua Protect Veranclassic (que ce blog suit régulièrement). Et comme aucun repreneur ne s’était manifesté pour ce site, Bernard Stassen a décidé de vendre le stock et de prendre sa retraite.

    Dans ce commerce connu à des lieues à la ronde, on s’était fait une spécialité des tôles et du petit matériel agricole, ce qui était diablement intéressant pour nombre de fermiers, du Pays de Herve notamment. Dans ses rayonnages, on trouvait des chaînes de vache, des isolateurs... «L’agricole; c’était notre spécialité», rappelle le quincaillier.

    Bernard Stassen vendait aussi des bonbonnes de gaz. Son stock de bonbonnes a été cédé à un autre Aubelois: Scheen — Brouha, qui a aussi repris la camionnette, les rayonnages et le petit matériel agricole.

    « Tout est parti: il ne reste pas un clou », savoure Bernard Stassen. Il ajoute : « On a très bien travaillé et on a été heureux. J’ai eu une clientèle fidèle et simple. On connaissait nos clients. On termine sans qu’on nous doive un franc et on n ’en doit à personne non plus. » Maintenant, l’Aubelois va pouvoir un peu souffler : «On n ’a jamais fermé le magasin. Il y a vingt ans qu’avec mon épouse, je n ’ai plus pris de vacances. .. »

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2018

  • Déplacement du marché rue de Messitert Le dimanche 10 juin

    Dans le cadre de la kermesse annuelle, le marché dominical du 10 juin sera transféré Rue de Messitert.
     
    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
     
    Avis aux riverains
     
    Nous vous demandons de bien vouloir prendre connaissance de ce qui suit :
     
    1. De la circulation des véhicules :
     
    Rue de Messitert, du carrefour avec la rue de Battice et celui avec la rue Hostert, la circulation des véhicules sera interdite dans les deux sens le dimanche 10 juin 2018  de 05h00 à 15h00.
     
    2. Du stationnement et de l’arrêt des véhicules :
     
    Rue de Messitert, du carrefour avec la rue de Battice et celui avec la rue Hostert, l’arrêt et le stationnement des véhicules seront interdits le dimanche 10 juin 2018 de 05h00 à 15h00.
     
    3. Attention !!  La sortie des garages ne sera plus possible pendant ces mêmes heures. Merci de prendre vos dispositions.