Basket

  • Aubel - Ensival : déjà un tournant

    BASKET – PROVINCIALE 1

    Capture d’écran 2017-09-23 à 10.18.00.pngDepuis la reprise, chaque semaine nous donne droit à un derby. Et celui de ce dimanche est clairement le plus chaud pos-sible, puisqu’il oppose les deux équipes les plus ambitieuses. D’ailleurs, les chiffres sont là avec Aubel (3 sur 3) qui reçoit un Ensival au bilan parfait avant son revers de la semaine dernière contre Hannut (D. 14h). Une rencontre entre formations taillées très clairement pour le top 5. « C’est notre premier vrai test », souligne d’ailleurs le mentor Herbager, Christophe Hougardy. « Un cran au-dessous de Spa dans notre évolution de complexité avec un adversaire complet et so-lide. On a bien travaillé sur ce que j’ai pu voir lors de leur revers contre Hannut et on sait que tout passera par la défense. Il ne faut pas les laisser prendre des shoots faciles sinon nous serons en difficulté. Comme tous les gros matches de la série, on ne peut pas encaisser 80 points. »

    Et si Aubel sera peut-être au complet (un doute subsiste concernant Riga), les Ensivalois le seront. « On a eu une excellente semaine d’entraînement pour corriger nos erreurs », lance un Christophe Hauglustaine qui n’a pas visionné son adversaire. « Ils n’ont pas tellement changé depuis l’an dernier (NDLR : Quand même !) puis, l’important, c’est nous et notre jeu. On doit retrouver de l’adresse. Ce sera la clé de la rencontre avec le rebond où nous devons absolument nous faire violence. C’était déjà notre péché mignon la saison dernière et il faut le solutionner. »

    Mais, pour débuter ce dimanche, à 11h, c’est Verviers-Pepinster B qui ouvrira le bal. Et là aussi, le moment sera important pour le groupe de Massot. Car, si le derby décidera si Aubel prend le large ou pas, la venue des jeunes promus de Saint-Louis déterminera si les Pepins s’extirpent du fond de classement ou s’ils y restent finalement englués suite à leur revers des deux dernières semaines. Une rencontre dans les cordes des Pepins à condition de contrôler le tempo et de ne pas laisser les jeunes Liégeois mettre des paniers faciles. 

    D.W. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 septembre 2017

  • Aubel prend le contrôle

    Avec un 9-30 final à Spa, les Verts profitent du revers ensivalois

    Deflandre exclu dans le 3e quart, les 5 aubelois restants se sont révoltés pour arracher une 3e victoire consécutive et conserver la première place de classement avant de jouer Ensival la semaine prochaine.

    Dans le derby de cette 3e journée, on a vécu un scénario complètement fou. « Je ne comprends toujours pas comment nous avons pu perdre ce match », fulminait le Spadois Bruno Dagnely. « Aubel était déforcé, perd Deflandre pour 2 techniques dans le 3e quart et n’a plus de rotation alors que nous sommes au commandement ; nous devions gagner et, au lieu de cela, nous voilà à 0 sur 3. »

    Et c’est vrai qu’au moment où le meneur d’Aubel se faisait sortir, plus rien ne parlait en faveur de visiteurs qui n’avaient plus que 5 joueurs (et le junior Pouwels). « Mais c’est un peu comme si tous les joueurs avaient décidé de faire preuve de solidarité et de ne plus rien laisser passer », soulignait un Christophe Hougardy replaçant Hubert en distribution. « Il a alors tiré notre groupe vers la victoire en marquant, organisant le jeu et distribuant des assists. Tous ses coéquipiers lui ont emboîté le pas et nous voilà avec un 3 sur 3 plus que positif. »

    Et ce score parfait permet aux Verts de maintenir leur première place aux côtés de Neuville et des surprenants Angleur et Haut-Pré. Car les premiers sont venus à bout de Pepinster. « Ce ne fut pas un chouette match », nous confiait le coach Massot. « On rate complètement notre début de match, on se prend des techniques pour rien et on rate énormément de lancers ce qui nous empêche de gagner. On doit maintenant se reprendre. » Les Shoots de Francot et de Rossinfosse n’ont donc pas suffit pour des Pepins réalisant la mauvaise opération du week-end.

    Mais, évidemment, l’autre information a été le faux pas d’Ensival contre Hannut au terme d’une rencontre très tendue. « L’arbitrage n’a pas été à la hauteur de cette rencontre », glissait un Christophe Hauglustaine ayant pourtant tout en main quand ses joueurs cadres faisaient +10 dans le premier quart. « Ensuite, on n’a plus rien mis, ratant des paniers simples dans la raquette ouvrant la voie au retour d’Hannut. On arrive encore à revenir à 5 points dans le dernier quart avant de se prendre une nouvelle technique. On a très mal joué. »

    Bref, le duel Aubel-Ensival de la semaine prochaine vaudra son pesant de cacahouètes.

    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 18 septembre 2017

    RBC SPA B – BC AUBEL:  64-81

    Intermédiaires : 15-22, 25-15 (40-37), 15-14

    Spa : Kartheuser 3, Close 15, Grooteclaes 8, Claeys 8, Desert 3, Jerôme 3, Moray 0, Seynaeve 2, Léonard 22, Laboureur 0.

    Aubel : Hertay 13, Lambot 13, Pouwels 3, Beckers 12, Deflandre 8, Hubert 20, Leenaerts 12.

     

  • Les Spadois déjà au pied du mur

    Journée 3 et déjà une énorme pression sur les épaules de Spa. Ayant loupé leur début de saison en n’arrivant pas à accrocher Hannut, ni battre Ensival (deux équipes qui joueront le top 5), les troupes de Bruno Dagnely se doivent de réagir lors de la venue d’Aubel (S. 21h). « Nous avons vraiment raté le coche lors de la venue d’Ensival il y a deux semaines et, même si on ne va pas refaire l’histoire, il est clair que cela rend la suite des opérations compliquées avec la pression au moment de recevoir Aubel », explique le coach des Bleus.

    Capture d’écran 2017-09-16 à 08.51.22.pngCar, pendant que les Thermalistes se posent des questions, d’autres enchaînent les victoires pour prendre confiance à l’image d’une équipe d’Aubel qui a pleinement rentabilisé son calendrier favorable. « Une remise au point contre Alleur (0 sur 2) puis un match facile contre Visé (0 sur 2), nous sommes clairement dans le tableau de marche logique de notre groupe et on sait que ce déplacement à Spa sera le premier test. Les locaux ne peuvent pas perdre et nous serons privés de quelques joueurs mais ce ne sera pas une excuse. Pouvoir les mettre 3 victoires derrière nous serait évidemment la bonne nouvelle de ce début de saison », lançait Christophe Hougardy.

    D'un article de DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2017

  • Ensival et Aubel aux commandes

    Les Aubelois sont en forme. Certes, grâce à un calendrier favorable mais les Verts viennent de signer un 2e succès IMG_2272.PNGcontre les promus de Visé avec Geoffrey Jennart au coaching, Christophe Hougardy étant retenu par son travail : « Nous ne faisons pas un grand match mais, face à cette équipe évoluant en zone et cassant le rythme, nous avons eu du mal à mettre du rythme même si, au final, nous n’avons jamais été inquiétés », résumait l’intérimaire qui avait un effectif presque complet puisque seul Riga manquait à l’appel.

    Lire la suite

  • AUBEL EST ROYAL

    Pour Aubel, le 2 sur 2 ne doit pas être raté puisque les troupes de Christophe Hougardy reçoivent une équipe IMG_2266.PNGmontante de Visé qui n’est pas encore prête pour la compétition (D 14h) comme nous le confiait son coach. « La saison débutera vraiment en octobre pour nous », explique David Di Giuseppe confronté à des absences.

    Et si les Aubelois ne seront pas encore au complet, leur coach a été clair : « Cette saison, notre adversaire le plus redoutable sera nous-même. Si nous nous concentrons sur notre jeu, on peut vivre une superbe saison. Si la mentalité est négative, tout peut être compliqué. »

    AUBEL EST ROYAL

    À noter que le club vient d’obtenir le titre de Royal suite à ses 50 ans d’existence. Ce dimanche, de multiples activités sont prévues comme un apéro dès 12h30, un grand lâcher de ballons à 17 et, si la météo le permet, un départ de deux montgolfières à 18h.

    D'un article de DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 9 septembre 2017