Basket

  • Aubel a transféré pour, cette fois, atteindre les playoffs

    Où se situeront les 3 autres régionaux de P1 ?

    Alors que lors de la saison passée, l’ensemble des coaches de la première provinciale distinguaient St-Louis et Neuville comme les grands leaders de la série avant même l’entame de celle-ci, le verdict de la saison 17-18 a livré un Tilff champion et un Collège St-Louis second montant via les playoffs. Dès lors, Neuville, finaliste malheureux est le leader tout désigné dans une série qui comprend 4 clubs verviétois.

    Ensival retrouve Demey (Aubel) dans ses rangs en plus de l’arrivée d’Arnaud Delhaes (Theux).

    Aubel, qui avait du mal à recruter sous l’ère Jennes, a transféré des joueurs de qualité pour atteindre cette année les playoffs, loupés de peu cette année. Ainsi, Hubert (Belleflamme), Fontaine (Ninane), ou encore Yohan Riga (Ans) posent leurs valises chez les Herbagers pour compenser les départs de Demey, Remacle, Gorlé (tous deux à SFX) et de Valenduc.

    D'un article de MICHAEL SCHOLZE dans LA MEUSE VERVIERS du 9 juin 2017

    Lire la suite

  • « Nous jouons très bien pendant 35 minutes avant de nous écrouler »

    Aubel recevait St-Louis, qui ne pouvait pas être champion avec la victoire de Tilff contre Awans. Des locaux qui auront craqué dans le dernier quart. « Nous jouons très bien pendant 35 minutes avant de nous écrouler », témoigne Geoffrey Jennart. « On a eu une très belle mentalité pour ce dernier match. C’est un plaisir de finir comme ça. »

    D'un article de M.SC. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 mai 2017

    Lire la suite

  • Aubel n’est pas en playoff

    BASKET - PROVINCIALE 1

    Aubel avait encore une petite chance d’accrocher le wagon des playoffs. Pour ce faire, les garçons de Geoffrey Jennart devaient absolument s’imposer à Ensival en espérant un revers de Waremme contre St-Louis. Après une bonne première mi-temps, les Herbagers sont retombés dans leur travers… Malheureusement.

    « On fait une très bonne première mi-temps où l’on mène 33-41 », confirme Jennart. « On joue bien collectivement en défense comme en attaque. Par contre, en deuxième mi-temps, nous avons toujours de l’envie, mais plus de la même manière. Il y a trop d’énervement et beaucoup moins de jeu d’équipe compris le changement de visage en deuxième. »

    Une deuxième mi-temps qui se résume par une défense resserrée du côté des locaux. « On a commencé sans doute trop confiant », estime Christophe Hauglustaine. « Ensuite, on ressert la défense en deuxième mi-temps. Il n’y a pas eu de révolte à Aubel. Je n’ai pas vu les mêmes joueurs qu’au match aller. Chez nous, on a eu des gars qui ont eu des bons passages comme Desonay, Banneux ou encore Jacques. »

    Aubel n’est donc pas en playoff. Une information confirmée par la victoire de Waremme contre St-Louis dimanche après-midi.

    D'un article de M.SC. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 avril 2017

    Lire la suite

  • Aubel croit encore au tour final

    Il ne reste plus que deux journées de championnat avant de connaître le verdict final de cette saison. Si certaines équipes sont d’ores et déjà en roue libre, d’autres jouent encore gros sur cette dernière ligne droite. C’est, entre Capture d’écran 2017-04-22 à 08.11.02.pngautres, le cas d’Aubel qui se déplace à Ensival ce soir (19h). En cas de défaite de Waremme contre St-Louis, Aubel aurait encore la possibilité d’accrocher les playoffs. Pour ça, les troupes de Geoffrey Jennart se doivent de gagner leurs deux derniers matchs et de compter sur deux défaites hesbignonnes.

    « On veut gagner à tout prix », s’exclame l’entraîneur aubelois. « Avec le couac contre Belleflamme, on se doit d’assurer un 2/2 avant de regarder ce que font nos adversaires. » Face à Ensival, la tâche ne s’an-nonce pas facile.

    « On doit capitaliser sur la force collective et ne pas s’énerver sur les détails qui ne marchent pas », ajoute Jennart.

    De son côté, Ensival a besoin d’une victoire pour s’assurer la troisième place des playoffs. « Si on venait à perdre nos deux derniers matchs, Waremme pourrait passer devant nous », explique Christophe Hauglustaine. « Nous ne serons pas des victimes consentantes. C’est un derby et on veut le gagner. »

    D'un article de M.SC. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 avril 2017

  • Le titre de St-Louis ou un ticket waremmien pour les playoffs ?

    Alors que Waremme espère toujours se qualifier en playoffs, St-Louis se déplace en terre hesbignonne dimanche (17h) pour conquérir son deuxième doublé d’affilée. « On peut être champion dès ce week-end si l’on gagne à Waremme », explique Joseph Desutter, le coach collégien, et ce, malgré le match en attente avec Pepinster suite à la cassation demandée par le matricule 46. « Le titre soulagerait le club avec le titre de notre P2. »

    Du côté de Waremme, les deux derniers matchs s’annoncent compliqués avec la réception du leader avant un déplacement à Neuville. Pourtant les Wawa n’ont d’autre choix que de croire en eux. « On joue Saint Louis et Neuville qui plus est avec un manque d’effectif. Ce seront des matchs compliqués », assure l’ailier Arnaud Deville. « On verra à l’issue des deux rencontres qui d’Aubel ou de Waremme joueront les playoffs. C’était notre objectif de début de saison. Donc on espère quand même les accro-cher. On fera tout pour y arriver. » Waremme doit assurer au moins une victoire pour être certain de ne pas voir Aubel revenir à sa hauteur. « Pour Aubel aussi, les deux derniers matchs ne seront pas faciles », ajoute Deville. Réponse dans 80 minutes. 

    M.SC. dans LA MEUSE du 21 avril 2017