Basket

  • Aubel n’enchaîne pas à Andenne

    Capture d’écran 2018-10-15 à 12.28.42.pngCe samedi, Aubel avait une bonne occasion de confirmer sa belle victoire de la semaine dernière face à Montsur-Marchienne. En effet, les hommes d’Arnaud Lardinois se déplaçaient à Andenne, une équipe qui n’a pas bien commencé son championnat et qui était en recherche de points.

    Pour cette rencontre, le coach aubelois récupérait Klassen, Fontaine et Hubert. Pourtant, les Herbagers n’ont pas été à la fête durant cette partie. L’équipe namuroise prenait rapidement les devants et l’écart était déjà conséquent à la mi-temps. Le troisième quart-temps n’allait pas engendrer une réaction du côté aubelois et l’issue du match était déjà connue avant le dernier quart. Aubel s’est logiquement incliné 73-58 face à un concurrent direct pour le maintien.

    « Nous ne sommes jamais parvenus à rentrer réellement dans cette rencontre », détaille Romain Klassen, de retour à la compétition après plusieurs semaines d’absence. « Nous avons souvent joué à contretemps et nous avons été régulièrement dépassés par le rythme imposé par notre adversaire. Jamais nous n’avons réussi à imposer notre rythme face à un adversaire qui va batailler avec nous pour se sauver. C’est dommage car nous aurions pu prendre nos distances avec le bas de classement. À nous de rectifier le tir la semaine prochaine face à Mariembourg. » Enfin, Romain a connu une rentrée difficile. « Je n’ai pas senti de douleur à mon épaule mais je n’avais pas de bonnes jambes. Je suis à court de rythme et hier c’est toute l’équipe qui n’avait pas le bon rythme. Nous avons connu beaucoup trop de ratés durant ce match. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 15 octobre 2018.

    Lire la suite

  • Aubel veut vite se rassurer

    Capture d’écran 2018-10-13 à 08.13.06.pngCe samedi, Aubel se déplace à Andenne. L’équipe namuroise n’a pas forcément bien commencé son championnat (une victoire en trois rencontres) et cherchera donc à vaincre les Herbagers pour se replacer au classement (match à 20h30). Du côté aubelois, on espère évidemment pouvoir engranger une nouvelle victoire afin de mettre de la distance avec les équipes du bas de classement. Arnaud Lardinois pourra compter sur les retours de Fontaine, Hubert et Klassen. Remacle s’est blessé la semaine dernière avec la P2 (grosse entorse) et a rejoint Lambot à l’infirmerie et est out pour quelques semaines. « Cela risque d’être une partie compliquée car Andenne est en besoin de points », souligne le coach aubelois. « Nous risquons d’être très chaudement reçus. Maintenant, on va essayer de faire une bonne rencontre et de la gagner. Cela nous permettrait de prendre quelque peu nos distances avec le bas de classement. Notre objectif est de pouvoir nous rassurer le plus rapidement possible en laissant des équipes moins bien classées comme ce samedi derrière nous. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 octobre 2018

  • La victoire du courage pour Aubel

    Toujours privé de Lambot et Klassen, Aubel avait un match délicat à négocier ce week-end face à Mont-surMarchienne. Le coach herbarger, Arnaud Lardinois, s’attendait en effet à un gros défi physique face à une équipe possédant pas mal de tailles à tous les postes.

    Et la partie ne commençait pas bien pour Aubel car Deflandre et Hubert se blessaient rapidement. « Nous avons donc dû revoir notre distribution car nous n’avions plus aucun meneur de jeu spécifique » souligne Arnaud Lardinois. « Mais Guillaume Liégeois a très bien repris la distribution en sortant une solide prestation. Il a été secondé par un Quentin Gerarts, à créditer d’un tout gros match. » Malgré les blessures, les Herbagers n’ont pas sombré dans cette rencontre, que du contraire. Ils sont parvenus à décrocher une deuxième victoire cette saison en championnat et surtout la première à la maison. « C’est la victoire du courage car elle ne fut vraiment pas facile à obtenir », dit Arnaud Lardinois. « Cette première victoire à la maison fait du bien à tout le monde. Ce bilan de deux victoires en quatre matchs n’est pas mauvais. Dommage cette défaite face à Profondeville qui risque de nous rester en travers de la gorge. »

    Maintenant, tout n’est pas non plus négatif à Aubel car Romain Klassen a reçu le feu vert du chirurgien pour reprendre le jeu. « Mais sa blessure n’a pas totalement disparu et on verra comment ça évoluera » détaille le coach. « Deflandre se fera débloquer le dos ce lundi et devrait être rapidement de retour. » Lambot est out pour quelques semaines alors qu’Hubert pourrait avoir une déchirure aux abdominaux.

    Lire la suite

  • Aubel s’attend à un match solide

    R2 - Face à Mont-sur-Marchienne

    Avec un bilan d’une victoire en trois rencontres, Aubel s’apprête à défier une équipe avec un bilan identique ce Capture d’écran 2018-10-06 à 12.15.42.pngsamedi soir. Les hommes d’Arnaud Lardinois rencontreront Mont-sur-Marchienne (début à 20h). Le coach aubelois espère pouvoir enfin décrocher une première victoire à la maison dans ce championnat. « Nous avons joué une bonne rencontre la semaine dernière en coupe face à SFX Saint-Michel », dit Arnaud Lardinois. « Si on reproduit le même genre de prestation ce week-end, nous aurons nos chances même si je suis toujours privé de Lambot et Klassen. Nous avons pas mal travaillé le shoot extérieur où la réussite n’avait pas été au rendez-vous face dans ce secteur face à Profondeville. » Le coach aubelois se méfie également de cette équipe de Montsur-Marchienne. « On peut s’attendre à une partie solide. Malgré son bilan d’un sur trois, Mont-surMarchienne est une équipe très solide. Elle possède des ailiers qui mesurent plus d’1m95 et le secteur intérieur est assez costaud également. Ce ne sera pas une partie de plaisir. Mais nous avons à cœur de décrocher notre première victoire à la maison ce week-end. Cela ferait du bien. » 

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 octobre 20158

     

  • Aubel a environ une cinquantaine de filles

    Coach de la P1 féminine à Aubel, Geoffrey Jennart est très heureux d’avoir vu les Cats terminer à la 4e place du Capture d’écran 2018-10-05 à 08.50.12.pngmondial en Espagne. Mais selon lui, il faudrait que les médias diffusent plus largement les compétitions de basket féminin afin que le basket féminin ait une meilleure visibilité. Selon lui, cela pourrait alors avoir aussi un impact sur les affiliations à plus long terme. « C’est bien beau de diffuser les matchs de quart et de demi-finale mais je pense que les matchs de poule auraient aussi mérité d’être diffusés », dit Geoffrey Jennart. « En règle générale, le basket féminin manque de visibilité et de couverture médiatique et si on veut avoir plus de jeunes filles qui se lancent dans le basket, il faut changer les choses. Maintenant, j’avoue avoir vibré lors du parcours des Cats. Le match contre la France était magnifique et celui contre les USA aussi même si les filles sont tombées contre plus fortes. »

    Au niveau aubelois, il y a environ une cinquantaine de filles pour quelques équipes. Est-ce que le club peut envisager une hausse des inscriptions dans le futur ? Difficile à dire pour Geoffrey Jennart. « C’est une bonne question mais je pense que c’est un peu trop tôt pour le dire. Mais j’espère que le parcours de notre équipe nationale féminine pourra engendrer des retombées positives pour les sections féminines des clubs de basket. »

    D'UNE PAGE DE CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 5 octobre 2018 consacrée au BASKET FÉMININ