Basket

  • Énorme coup : Aubel a terrassé Neuville

    Les Verts sont les patrons de la division

    Week-end sans faille pour nos équipes avec Spa B qui gagne enfin, Pepinster B qui renoue avec la victoire, Ensival qui confirme son redressement et les Aubelois atomisant la concurrence en tête de la série.

    Si tous les regards étaient évidemment tournés vers le choc de dimanche à Aubel, avant cela, nos autres équipes avaient réussi un carton plein. Un triptyque lancé, dès vendredi, par Ensival, facile vainqueur de Belleflamme B 7157. « L’adversaire est venu sans ses joueurs de R1 puisque les matches étaient en même temps et n’a marqué que 20 points avant la pause. Et encore, il y en avait 6 de trop à mon goût. Nous avons joué en dilettante en 2e période, ce qui m’ennuie un peu », notait un Christophe Hauglustaine réaliste.

    Ensuite, samedi, victoires vitales tant pour Pepinster que pour Spa. Au niveau des Bobelins, c’est même une résurrection collective à laquelle on a eu droit contre La Vaillante (82-61). « Avec le retour de Postulat sur le banc, on a vu une équipe renaître », soulignait un Bruno Dagnely qui a dû attendre et remettre clairement chaque ego à sa place afin d’enfin voir le déclic salvateur se produire (avec 8 paniers à trois points en 2e période). Mardi, les Spadois joueront un match d’alignement contre le Haut-Pré qui a encore réussi un exploit en allant gagner à Hannut. Ensuite, Pepinster a frisé la correctionnelle chez la lanterne rouge visétoise 58-59. « Après une première période très bonne, nous avons été mauvais en seconde mais notre défense a permis de sauver l’essentiel », soulignait le coach Massot qui met les Mosans à 2 succès.

    Enfin, la venue de Neuville à Aubel était l’apothéose de cette 6e journée. Une rencontre au sommet que les leaders invaincus prenaient immédiatement en main devant une belle assemblée. « Comme face à Ensival, nous avions tout axé sur la défense et les gars ont parfaitement répondu », soulignait un Christophe Hougardy dont le groupe a dominé ce choc de la première à la dernière minute. « Tous les joueurs ont été impliqués et on a juste eu un flottement dans le 3e quart car il a fallu s’adapter à leur passage en zone. Quand ils sont revenus à 6 points, tout le monde s’est resolidarisé et nous finissons à +19 ce qui pourrait faire la différence au décompte final. » Au classement, seul le MOSA (qu joue Ensival le week-end prochain) tient encore le rythme des Aubelois. 

    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2017

    Lire la suite

  • Aubel parfait, Ensival surprenant

    Capture d’écran 2017-10-09 à 10.04.31.png

    Cinquième journée très particulière que celle que nous venons de vivre. En effet, au terme des quatre rencontres de nos représentants, il est désormais officiel que deux joueront le top et deux… pour ne pas descendre.

    5 sur 5 parfait réussi par Aubel. Pourtant, cette victoire au Haut-Pré fut épique puisque, face à 6 locaux (réduits à 5 après 11 minutes), les Verts se retrouvaient menés de 15 points après un quart. Avec le retour de Riga, ils raccrochaient mais il fallait une bombe de Fontaine (!) pour arracher la prolongation décisive : 79-81.

    La semaine prochaine, la venue de Neuville à Aubel risque de valoir le déplacement ! -

    D'un article de DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 9 octobre 2017

    HAUT-PRE OUGREE - BC AUBEL

    AP 79-81

    Intermédiaires : 30-15, 16-19 (46-34), 1417 (60-51), 12-21 (72-72), 7-9

    Haut-Pré : Effertz 4, Christians 1, Herman 8, St Grandry 18, Bernard 24, Sangiorgio 0, C Grandry 24.

    Aubel : Hertay 4, Leenaerts 0, Demarteau 12, Geraeds 0, Riga 9, Lambot 17, Beckers 8, Deflandre 5, Fontaine 23, Hubert 3.

  • Aubel sans son coach au Haut-Pré

    Après la parenthèse coupes, nos équipes reprennent la dynamique du championnat avec trois étapes importantes, toutes programmées le samedi à 21h. Et l’affiche de cette 5e journée se déroulera au Haut-Pré où les Aubelois de Christophe Hougardy se rendent. Un duel entre deux équipes invaincues, ce qui est finalement une surprise puisque les Liégeois alignent un effectif minimaliste (peut-être que 6 joueurs ce soir). Sur papier, les Herbagers devraient avoir la main mise sur cette rencontre même si, comme plus tôt dans la saison, le coach Hougardy ne sera pas là.

    « Je serai en Italie pour des raisons professionnelles, mais le groupe a parfaitement préparé cette rencontre. Il faudra continuer à jouer juste tout en profitant de nos rotations pour maintenir un niveau de jeu constant », notait le coach qui espère rester invaincu avant le choc contre Neuville. Aux commandes des Aubelois, on retrouvera une nouvelle fois Geoffrey Jennart.

  • Aubel atomise Ensival (88-58)

    Dimanche, les attentes étaient énormes au moment de l’entre-deux d’Aubel-Ensival. Un derby au sommet de la hiérarchie qui devait être une fête. Malheureusement, le pétard a été immédiatement mouillé avec un terrible 36-18 à la pause. Complètement muselé, Ensival n’allait pas avoir droit de citer. « Nous avions parfaitement préparé le match et les joueurs ont tout respecté », souriait un Hougardy conscient du message envoyé à toute la division. « On a directement mis les visiteurs dans les cordes en contrant leurs systèmes tout en enfonçant le clou offensivement en alimentant un grand Fontaine. Mais c’est toute l’équipe qui a livré un super-match. »

    Évidemment, dans le camp adverse, on ne pouvait que constater les dégâts. « Je ne pensais pas revivre un match aussi mauvais que la semaine dernière et, pourtant, ce fut le cas. Pas un shoot ouvert dedans, pas un panier intérieur. Seul Genet a alimenté le marquoir et nous avons été dominés sans rien pouvoir revendiquer avec cette manière de jouer », soulignait un coach Hauglustaine dont le groupe rentre dans le rang à l’opposé d’Aubelois bien en place à la première place. « On a maintenant la coupe provinciale puis le Haut-Pré, toujours invaincu mais qui ne joue qu’à 6, puis ce sera Neuville. On va voir ce que le groupe a dans le ventre », concluait Hougardy.

    D.W. dans LA MEUSE VERVIERS du 25 septembre 2017

    Lire la suite

  • Aubel - Ensival : déjà un tournant

    BASKET – PROVINCIALE 1

    Capture d’écran 2017-09-23 à 10.18.00.pngDepuis la reprise, chaque semaine nous donne droit à un derby. Et celui de ce dimanche est clairement le plus chaud pos-sible, puisqu’il oppose les deux équipes les plus ambitieuses. D’ailleurs, les chiffres sont là avec Aubel (3 sur 3) qui reçoit un Ensival au bilan parfait avant son revers de la semaine dernière contre Hannut (D. 14h). Une rencontre entre formations taillées très clairement pour le top 5. « C’est notre premier vrai test », souligne d’ailleurs le mentor Herbager, Christophe Hougardy. « Un cran au-dessous de Spa dans notre évolution de complexité avec un adversaire complet et so-lide. On a bien travaillé sur ce que j’ai pu voir lors de leur revers contre Hannut et on sait que tout passera par la défense. Il ne faut pas les laisser prendre des shoots faciles sinon nous serons en difficulté. Comme tous les gros matches de la série, on ne peut pas encaisser 80 points. »

    Et si Aubel sera peut-être au complet (un doute subsiste concernant Riga), les Ensivalois le seront. « On a eu une excellente semaine d’entraînement pour corriger nos erreurs », lance un Christophe Hauglustaine qui n’a pas visionné son adversaire. « Ils n’ont pas tellement changé depuis l’an dernier (NDLR : Quand même !) puis, l’important, c’est nous et notre jeu. On doit retrouver de l’adresse. Ce sera la clé de la rencontre avec le rebond où nous devons absolument nous faire violence. C’était déjà notre péché mignon la saison dernière et il faut le solutionner. »

    Mais, pour débuter ce dimanche, à 11h, c’est Verviers-Pepinster B qui ouvrira le bal. Et là aussi, le moment sera important pour le groupe de Massot. Car, si le derby décidera si Aubel prend le large ou pas, la venue des jeunes promus de Saint-Louis déterminera si les Pepins s’extirpent du fond de classement ou s’ils y restent finalement englués suite à leur revers des deux dernières semaines. Une rencontre dans les cordes des Pepins à condition de contrôler le tempo et de ne pas laisser les jeunes Liégeois mettre des paniers faciles. 

    D.W. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 septembre 2017