Statistiques - Page 3

  • Aubel au-dessus de la moyenne nationale

    Le revenu moyen des Belges s'élevait à 16.651 euros en 2012

    • En 2012, le revenu net imposable des Belges atteignait en moyenne 16.651 euros ; 

    • La Flandre reste la région présentant les revenus les plus élevés et enregistrait également la hausse la plus 

      significative des revenus en 2012 par rapport à l'année précédente ; 

    • La plus nette progression en cinq ans s'observe en Wallonie ; 

    • Bruxelles reste la région où les revenus moyens sont les moins élevés ; 

    • En 2012, la province du Brabant flamand arrivait toujours en tête du classement des revenus moyens par habitant au niveau provincial. Le Brabant wallon et la Flandre orientale lui emboîtaient le pas ; 

    • Au niveau communal, Sint-Martens-Latem occupait à nouveau la première position des communes présentant le revenu moyen par habitant le plus élevé. Les revenus y étaient supérieurs de 52 % à la moyenne nationale ;

    • Le revenu moyen le plus faible se situait à Saint-Josse-ten-Noode, où le revenu par habitant s'élevait à la moitié de la moyenne nationale.

    Et à Aubel ?
    Les 4175 habitants ont rentré 2.362 déclarations avec un revenu (le nombre de déclarations de revenu net imposable nul était de 114). 
    Le revenu moyen par habitant était de 17.003 €.
    Les contribuables aubelois ont payé 14.651.477 € à l'Etat et 1.136.591 € à la commune.
  • Population très stable à Aubel

    RÉGION DE VERVIERS – STATISTIQUES DE POPULATION 

    Capture d’écran 2014-08-01 à 08.20.54.png

    Si l’on se reporte dix ans en arrière, on s’aperçoit que la population de l’arrondissement a pro- gressé de 5,62 %. Seule Spa a per- du des habitants (-0,38 %). Parmi ceux qui cartonnent : Baelen (+9,66), Dison (8,95), Jalhay (+8,16), Welkenraedt (+8,12) et Herve (+7,45). En bas de classement : Aubel (+2,90 % en dix ans et +3 habitants, soit +0,07 %, en un an). Pour Béatrice Stassen, échevine de l’Urbanisme, c’est en bonne partie parce que : « nous n’avons plus de terrains à vendre, et donc peu de nouvelles constructions. » La courbe pourrait cependant monter en flèche, « si l’on pouvait construire sur la Zone d’Aménagement Communal Concerté de la Driesch. Mais on n’a pas envie que la densité de l’habitat y soit excessive, car on est dans une commune rurale et on aimerait conserver ce caractère. Avec des terrains de 300 m2, on créerait de la promiscuité. On aimerait mieux que les gens aient un certain confort. » Ce qu’à la Région Wallonne, le ministre Henry a refusé, entre autres pour diminuer le prix des parcelles et favoriser une certaine mixité sociale : « il voulait 25 logements à l’hectare. Nous, on en veut entre 15 et 16. »

     

    On notera que huit entités francophones ont enregistré davantage de morts que de nouveau-nés en 2013. C’est le cas à Aubel (19), Limbourg (7), Malmedy (43), Olne (1), Stavelot (7), Stoumont (9), Plombières (4) et Spa (72).