Solidarité - Page 8

  • Il lève des fonds pour aider un village népalais

    AUBEL – SÉISME AU NÉPAL 

    Capture d’écran 2015-05-26 à 07.20.08.png

     Jacques a déjà récolté près de 4.000 euros

    Depuis le 25 avril, date du premier séisme au Népal qui a fait plus de 8.000 morts, l’Aubelois Jacques Leclère a monté un collectif citoyen afin de venir en aide aux habitants du village de Laprak. Dans le village, situé dans la région de Gorkha, à près de 200 kilomètres de Katmandou du côté de la frontière chinoise, se trouvent Lil Gurung et sa famille. Des amis proches des Leclère qui ont tout perdu dans la catastrophe.

    Dès l’annonce du terrible trem- blement de terre au Népal, Jacques Leclère et sa famille ont entamé des démarches afin de récolter des fonds pour venir en aide à leur ami Lil. « Quand on a appris ce qu’il s’était passé on a appelé notre famille et nos proches pour essayer d’avoir des dons. Au début c’était surtout du bouche-à- oreille et puis ça a tellement bien fonctionné que j’ai créé une page Facebook où j’explique notre démarche. J’ai vraiment été étonné des sommes qui m’arrivaient pour aider Lil et les habitants du village », explique Jacques Leclère. La famille Leclère a rencontré Lil et ses proches lors d’un voyage au Népal. « Nous y sommes partis en mars 2013. L’oncle de Lil a une agence de trek à Katmandou et Lil y est guide, il accompagne les groupes. Son plus grand rêve c’était d’apprendre le français. C’est un garçon vraiment attachant et il est un peu devenu notre fils de cœur. Il est venu trois mois à la maison pour commencer à apprendre la langue. Et puis nous sommes retournés là-bas en octobre de l’année passée. Il nous a accueillis chez lui, dans son village à Laprak », raconte la belle-sœur de Jacques Leclère. 

    Lire la suite

  • Un Aubelois bricoleur a transformé le tricycle pour Loan, atteint de nanisme.

    WELKENRAEDT/AUBEL – BON SAMARITAIN 

    Loan, atteint de nanisme, a enfin un vélo à sa taille 

    Capture d’écran 2015-03-10 à 08.41.50.png

    Atteint de nanisme, le petit Loan voulait un vélo. « Certains enfants veulent des tracteurs, Loan, lui, c’était un vélo », explique sa maman, Christelle Mozin, de Welkenraedt.

    Capture d’écran 2015-03-10 à 08.44.15.png« Comme il y a beaucoup de nains au Canada, on nous a orientés vers une société qui en fabrique. Le problème, c’était le prix. On nous demandait 7.000 euros et il fallait le faire venir de là. On devait envoyer la taille des jambes de Loan par mail et il ne l’aurait jamais essayé. Il n’y avait donc aucune garantie pour qu’il soit adapté à Loan. » Évidemment, ni la mutuelle ni l’Awiph n’allaient intervenir dans les frais. « Ce n’est pas étonnant. Ils estiment qu’un vélo n’entre pas dans les conditions pour obtenir de l’aide. » En plus, 7.000 euros, c’est une somme assez conséquente.

    « C’était impossible pour nous de récolter autant d’argent. Du coup, l’ex-compagne de mon compagnon a posté un message sur son compte Facebook en disant qu’on recherchait un vélo pour Loan. Beaucoup de per- sonnes en ont parlé et un homme d’Aubel nous a contac- tés et nous a dit qu’il pourrait transformer un vélo pour le petit. Nous avons acheté un tricycle à 75 euros qui était utilisé par un trisomique et ce monsieur d’Aubel l’a complètement adapté à Loan en trois jours. Il l’a dé- monté et a changé plein de pièces et le tout gratuitement. Des gens aussi généreux que cet homme, ça n’existe plus. »

    Pour le remercier, les parents de Loan lui ont offert un bac de bières spéciales et lui envoient des photos de leur fils sur son tricycle.

    « Loan lui a dit plein de fois mer- ci. Depuis vendredi, jour où il a reçu son tricycle, il ne le quitte plus. Il se débrouille déjà très bien. C’est magnifique, une aventure comme celle-là et d’au- tant plus que ce monsieur d’Aubel ne nous connaît même pas. » Aujourd’hui, alors qu’il aura 4 ans en mai, Loan mesure 78 centimètres. « On aurait pu attendre qu’il soit plus grand pour qu’il ait un vélo. Il y tenait tellement qu’on a voulu lui faire plaisir au plus vite. »

    VALÉRIE ROYER dans LA MEUSE VERVIERS du 10 mars 2015 

  • Rehausse de 2 étages à "La Kan"

    Kan.png

    L'Association Intercommunale d'oeuvres Médico-Sociales a introduit une demande de permis d'urbanisme pour l'extension de la maison de repos de "La Kan", consistant en la rehausse de 2 étages.

    D'éventuelles réclamations ou observations écrites doivent être adressées au Collège communal du 16 février au 2 mars 2015.

  • 11ÈME REPAS DE LA SOLIDARITÉ

    Capture d’écran 2015-01-07 à 09.50.20.png

    Repas : Potée aux carottes avec dessert

    Prix : 15€/adulte et 10€/enfant de 12 ans et moins.
    Boissons non comprises.

    Préventes :
    - Office du Tourisme et Press Shop d’Aubel.

    (réduction de 2€ par repas)

    Cette année, les bénéfices de notre organisation iront à 

     

    l'asbl Tandem : www.saitandem.be 

  • 20 exclus du chômage à Aubel

     

    LES CHIFFRES DÉFINITIFS DES CHÔMEURS QUI VONT PERDRE LEUR ALLOCATION 

    Capture d’écran 2014-12-18 à 08.05.45.png

    20 à Aubel !

    Lire la suite