Politique - Page 4

  • Surprise : Freddy Lejeune est mayeur

    Benoît Dorthu est devancé aux voix de préférence et Aubel Citoyen n’obtient que 5 des 15 sièges

    À Aubel, Aubel Demain, le parti de Benoît Dorthu, est donné vainqueur avec 62,29 % (environ 10 % de moins qu’en 2012). Surprise de taille cependant au niveau des voix de préférence : Freddy Lejeune, 3 e candidat de la liste du parti réformateur, arrive en tête avec 905 voix et est donc élu bourgmestre. Il s’estime prêt à prendre la relève.

     

    Lire la suite

  • Le prix exorbitant des logements

    Les élections communales, c’est dimanche. À trois jours du scrutin, c’est la commune d’Aubel qui clôture notre série consacrée aux enjeux du scrutin en région verviétoise. Le défi principal sera sûrement d’arriver à faire revenir des jeunes à Aubel, où la population se fait vieillissante. Le prix exorbitant des logements est notamment à l’origine du problème.

    Une page de JEAN-CHRISTOPHE FERNANDEZ à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 octobre 2018.

  • Ce que gagnent nos bourgmestres

    Capture d’écran 2018-10-06 à 12.24.24.pngCombien ça gagne un bourgmestre? C’est une question que se posent de nombreux citoyens. À J-8 du passage dans les urnes, petit tour d’horizon sur les communes de l’arrondissement verviétois et des règles en vigueur pour le calcul du salaire.

    Si vous êtes un peu "voyeur", vous pourrez lire aux pages 2 et 3 de LA MEUSE VERVIERS du 6 octobre 2018 ce que gagnent les bourgmestres de l'arrondissement.

    Pour les échevins, le traitement brut est de 60 % de celui du bourgmestre pour les communes jusqu’à 50.000 habitants inclus, et de 75 % à partir de 50.001 habitants. Ainsi, un échevin à Verviers gagnera 6.607,58 € bruts/mois alors qu’un Trois-Pontois ne gagnera « que » 2.004,98 € bruts/mois. Enfin, le jeton de présence des conseillers communaux est luifixé par le conseil communal. Il varie entre 37,18 € et 125 euros, soit le montant du jeton provincial. 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 6 octobre 2018.

  • La mobilité et la participation citoyenne au cœur du programme

    Ce mercredi, Aubel Demain a présenté un programme se voulant novateur. La liste, elle, était connue depuis quelque temps. Le parti au pouvoir depuis 1994 a de nombreuses ambitions. Parmi celles-ci, deux sortent du lot : faire participer les citoyens à la vie politique de la commune – notamment à travers des sondages – et améliorer la mobilité.Si Aubel Demain change de tête de liste, la volonté du parti est bien de continuer sur les traces de ce qui a été fait auparavant, tout en essayant d’innover.

    Un article de JEAN-CHRISTOPHE FERNANDEZ à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 septembre 2018.