Police - Page 4

  • Le préavis de grève est suspendu

    Ce mercredi un comité de négociation s’est tenu à Bruxelles et rassemblait le chef de corps de la zone de police du Pays de Herve, les autorités politiques compétentes et le SNPS. L’objectif étant de lever le préavis de grève déposé par le syndicat.

    Les négociations semblent avoir été fructueuses puisque le SNPS a suspendu son préavis de grève. « Nous sommes arrivés à un compromis. Nous suspendons notre préavis de grève jusqu’à ce jeudi au comité de concertation de base qui se tient à 15h et où l’on actera le compromis qui a été décidé ce mercredi », indique Fabrice Discry du SNPS.

    Finalement, le syndicat accepte l’engagement par détachement d’un commissaire de police en plus et obtient l’engagement d’un inspecteur principal par détachement. Le SNPS, qui exigeait au départ l’engagement de deux inspecteurs principaux, a accepté ce compromis avec la promesse d’engagements d’inspecteurs principaux dans le futur. « Les autorités se sont engagées à respecter le cadre prévu pour les inspecteurs principaux d’ici 2019.

    À ce moment là il y aura eu des départs naturels de commissaires et des engagements d’inspecteurs principaux », explique Fabrice Discry qui prévient déjà « on va être très vigilant au respect de la concertation syndicale ». 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2017

  • Préavis de grève au Pays de Herve

    Un préavis de grève, qui couvre la période du 15 mai au 1er juillet, a été déposé à la zone de police du Pays de Capture d’écran 2017-04-26 à 07.43.30.pngHerve, qui couvre les communes d’Aubel, Baelen, Herve, Thimister-Clermont, Welken-raedt, Olne, Limbourg et Plombières, par le syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

    Lire la suite

  • Résultats des contrôles alcool à l'issue de la Cavalcade

    La cavalcade a battu son plein ce lundi de Pâques.

    Des contrôles alcoolémie ont été effectués en soirée aux sorties de Herve.

    189 conducteurs ont été contrôlés, 20 d'entre eux étaient en infraction alcool (11%).

    Parmi les conducteurs fautifs, 8 se sont vus retirer leur permis de conduire pour une période de 15 jours en raison d'un taux d'alcoolémie particulièrement élevé (à partir de 0.65 mg/laae).
     
    Anecdotique: Le plus haut taux constaté a atteint  1,64 mg d'alcool à l'ETM soit environ 3.7 g d'alcool dans le sang.
  • Résultats des contrôles du week-end

    La zone de police du Pays de Herve a effectué des contrôles routiers la nuit de samedi à dimanche.

    La campagne Bob touche à sa fin. Néanmoins, les policiers de la zone de police du Pays de Herve ne relâchent pas leurs efforts dans la lutte contre l'alcool au volant.

    Ce week-end, 97 conducteurs ont été contrôlés. 20 d'entre eux conduisaient sous influence:

    • 3 conducteurs présentaient un taux compris entre 0.22 et 0.34 mg (par litre d'air expiré): amende + interdiction de conduire pendant 3 heures
    • 17 conducteurs présentaient un taux supérieur à 0.34 mg. Parmi ceux-ci, 8 conducteurs, qui vont recevoir une grosse amende, n'ont pu reprendre le volant pendant 6 heures. 
    • En raison d'un taux d’alcoolémie encore plus élevé, 9 conducteurs, qui recevront une amende encore plus salée, ont fait l'objet d'un retrait immédiat du permis de conduire pour une durée indéterminée.

    Sachez que la zone de police du Pays de Herve poursuivra ces contrôles toute l'année. Alors, pensez un peu à votre porte feuille et beaucoup à votre vie et celle des autres... Ne prenez pas le volant si vous avez bu.

  • Aubel dit non à l’index

    AUBEL – ZONE DE POLICE

    « Je me bats depuis de nombreuses années pour le rééquilibrage des dotations communales à la zone de police du Pays de Herve entre les communes. Et cela sans jamais être entendu», déclarait, jeudi, Jean-Claude Meurens, le bourgmestre d’Aubel lors du conseil communal.

    En effet, depuis de nombreuses années, la commune d’Aubel estime payer trop par rapport aux autres communes du plateau pour le fonctionnement de la zone de police qui couvre 8 communes. Pour l’année 2016, la commune aubeloise est intervenue à hauteur de 97,26 euros par habitant alors que d’autres communes voisines, comme Thimister-Clermont, par exemple, sont intervenues pour 64,55 euros par habitant. « Je ne sais pas justifier une telle inégalité », affirme le bourgmestre. « D’autant que la moyenne de l’ensemble des zones se situe, elle, à 75,76 euros. » De par cette dotation, la commune d’Aubel estime qu’un surcoût de 90.000 euros impacte le budget communal. La faute à la norme KUL, clé de répartition de la capacité policière entre les communes, qualifiée de révolue par plusieurs membres du conseil. Pour tenter de soutenir le bourgmestre, le conseil a ainsi voté à l’unanimité contre toute indexation relative à la dotation à la zone de police pour 2017 et de conserver la dotation de 2016 pour 2017, à savoir 411.911,83 €.

    Ce vote est une première. Et même s’il doute qu’une telle démarche soit acceptée par la tutelle, le conseil espère pouvoir donner un coup de pied dans la fourmilière pour enfin être entendu.


    MARYSE BAGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 12 novembre 2016