Pays de Herve - Page 4

  • La Plate-forme de Soins Palliatifs de l'Est de la Belgique a 20 ans

    Cela fait 20 ans que la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone contribue au développement qualitatif des soins palliatifs dans l’Est du Pays. En 20 années d’existence et d’actions, cette structure est devenue une association incontournable et reconnue. A la veille de la Journée mondiale des soins palliatifs, l'asbl est résolument tournée vers l'avenir.

    Les soins palliatifs constituent l'ensemble des soins apportés au patient atteint d'une maladie qui ne répond plus au traitement curatif. Une attention particulière est dès lors portée aux aspects physique, psychologique, social, moral et spirituel.

    1996-2016 : la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans ! Durant ces 20 ans, les soins palliatifs ont beaucoup évolué : débats éthiques et sociétaux, nouvelles lois, nouvelles thérapeutiques, réalités institutionnelles en mutation... Aujourd’hui encore, l’évolution se poursuit. Ainsi, le 7 juin dernier, la Commission Santé de la Chambre des Représentants a adopté une Proposition de loi modifiant la loi du 14/06/2002 relative aux soins palliatifs en vue d’élargir la définition des soins palliatifs.

    Seul organisme officiel en matière de soins palliatifs au domicile dans la partie est francophone de la Belgique, la Plate-forme de Soins Palliatifs compte aujourd'hui 5 infirmières, 5 psychologues, 30 volontaires et un médecin référent.

    Cap sur l'avenir

    Ce 20e anniversaire c'est l'occasion pour la plate-forme de se remettre en question mais aussi de se tourner vers l'avenir. Les enjeux ne manquent pas, en terme de communication notamment. La plate-forme des soins palliatifs de l'Est francophone entend être davantage connue des professionnels de soins de santé et du grand public. C'est dans cette optique que de nouveaux outils vont être mis en place : un blog en lien avec le site internet de la fédération des soins palliatifs et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

    La plate-forme désire également susciter le débat et permettre les échanges visant à améliorer la compréhension de ce que sont les soins palliatifs et ce que font concrètement les professionnels autour du patient en soins palliatifs. Enfin, l'asbl s'apprête à donner le coup d'envoi d'une campagne d'appel aux dons. L'objectif : trouver de nouvelles sources de rentrées financières pour mener à bien de nouveaux projets mais aussi pour engager du personnel supplémentaire. La Plate-forme de soins palliatfis de l'Est francophone recrute.

    (M.L. - une information de TéléVesdre)

  • Le Groupe d'Action Locale Pays de Herve sur les rails!

    Une nouvelle étape est en passe d’être franchie dans la mise en place du GAL Pays de Herve! La procédure de recrutement est en cours. 3 équivalents temps-plein et demi devraient être engagés dans les prochaines semaines. L'équipe devrait se mettre au travail d’ici la fin de l’année 2016 sur base d’une stratégie de développement locale élaborée par 8 communes du plateau de Herve (soit, Aubel, Herve, Limbourg, Olne, Pepinster, Plombières, Thimister-Clermont et Welkenraedt) et 19 partenaires privés représentatifs du territoire.

    L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de construire la ruralité de demain!

    Lire la suite

  • Convergence veut obliger les commune à se regrouper pour mieux les diriger

    Créé il y a deux ans pour « rénover la façon de penser de la gauche », le groupe Convergence prône la création Capture d’écran 2016-09-22 à 08.11.09.pngd’une Communauté Urbaine de Verviers (CUV) qui regrouperait Verviers, Dison, Pepinster, Theux, Limbourg et Jalhay. Pour apporter une solution à la fusion des communes, ratée il y a 40 ans.

    Convergence veut la création d’une Communauté Urbaine de Verviers et de deux bassins de vie: le pays de Herve 

    (Olne, Thimister, Aubel, Plombières, Baelen, Soumagne et Welkenraedt avec Herve comme ville pôle) et les Ardennes (Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts, Lierneux, Stoumont, Vielsalm avec Spa comme ville pôle).

    Une idée qui risque de ne pas faire l'unanimité!

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 septembre 2016

  • Victor Beckers démissionne

    Comme on s’y attendait et comme nous l’avions annoncé, les conseillers communaux herviens ont voté la location de trois locaux de l’ancien hôtel de ville de Herve pour accueillir les bureaux du GAL, association récemment créée et qui défend le terroir du Pays de Herve. Cette discussion a été l’occasion pour Pierre-Yves Jeholet, le bourgmestre, d’expliquer qu’à l’étage de ce bâtiment, on ne relocalisera pas les ateliers créatifs de la Maison Detry.

    Capture d’écran 2016-08-31 à 07.20.05.pngVictor Beckers, lui, en a profité pour signaler qu’il souhaitait mettre fin à son mandat de président de l’ASBL Pays de Herve Futur, à la date du 1er novembre. Il estime qu’avec le GAL, on dispose désormais d’une structure apte à pérenniser les objectifs que s’était fixés Pays de Herve Futur, ce qui était un de ses objectifs en tant que président.

  • S.O.S. traditions verviétoises en péril

    Peu s’en rendent compte, mais l’arrondissement de Verviers est une des régions (si pas « la » région) au patrimoine immatériel le plus riche en Wallonie. Mais nombre de ces bijoux sont menacés, observe Françoise Lempereur, qui dispense le cours de patrimoine immatériel à l’Université de Liège.

    Notre région possède un trésor : sa kyrielle de traditions. La Bretagne, l’Écosse ou le Pays Basque en font des arguments identitaires et touristiques. Mais chez nous, on se montre trop discret et surtout trop peu conservateur de ces richesses transmises au fil des siècles et dont certaines tombent dans l’oubli. Pourtant, il y a de quoi. En té- moigne par exemple une brochure qu’ont éditée Françoise Lempereur et Rieks Smeets sur les traditions populaires dans l’Euregio. Un topo sur ces usages qui périclitent, avec Françoise Lempereur.

    Parmi ceux qui pourraient disparaître:

    La Société royale St-Hubert d’Aubel, issue d’une gilde née en 1586, peine à recruter. À la kermesse, elle décapite la dinde et organise son tir au Roy. Elle organise aussi la solennité de la Saint- Hubert, avec procession et béné- diction des animaux.

    (D'une page d'Yves BASTIN dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 août 2016).