Pays de Herve - Page 4

  • Victor Beckers démissionne

    Comme on s’y attendait et comme nous l’avions annoncé, les conseillers communaux herviens ont voté la location de trois locaux de l’ancien hôtel de ville de Herve pour accueillir les bureaux du GAL, association récemment créée et qui défend le terroir du Pays de Herve. Cette discussion a été l’occasion pour Pierre-Yves Jeholet, le bourgmestre, d’expliquer qu’à l’étage de ce bâtiment, on ne relocalisera pas les ateliers créatifs de la Maison Detry.

    Capture d’écran 2016-08-31 à 07.20.05.pngVictor Beckers, lui, en a profité pour signaler qu’il souhaitait mettre fin à son mandat de président de l’ASBL Pays de Herve Futur, à la date du 1er novembre. Il estime qu’avec le GAL, on dispose désormais d’une structure apte à pérenniser les objectifs que s’était fixés Pays de Herve Futur, ce qui était un de ses objectifs en tant que président.

  • S.O.S. traditions verviétoises en péril

    Peu s’en rendent compte, mais l’arrondissement de Verviers est une des régions (si pas « la » région) au patrimoine immatériel le plus riche en Wallonie. Mais nombre de ces bijoux sont menacés, observe Françoise Lempereur, qui dispense le cours de patrimoine immatériel à l’Université de Liège.

    Notre région possède un trésor : sa kyrielle de traditions. La Bretagne, l’Écosse ou le Pays Basque en font des arguments identitaires et touristiques. Mais chez nous, on se montre trop discret et surtout trop peu conservateur de ces richesses transmises au fil des siècles et dont certaines tombent dans l’oubli. Pourtant, il y a de quoi. En té- moigne par exemple une brochure qu’ont éditée Françoise Lempereur et Rieks Smeets sur les traditions populaires dans l’Euregio. Un topo sur ces usages qui périclitent, avec Françoise Lempereur.

    Parmi ceux qui pourraient disparaître:

    La Société royale St-Hubert d’Aubel, issue d’une gilde née en 1586, peine à recruter. À la kermesse, elle décapite la dinde et organise son tir au Roy. Elle organise aussi la solennité de la Saint- Hubert, avec procession et béné- diction des animaux.

    (D'une page d'Yves BASTIN dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 août 2016).

  • La gastronomie d’antan

    Savoureux recueil que celui que vient de sortir la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve. Au gré d’articles de Thomas Lambiet, Fabienne Effertz, Francis Polrot, Joseph Jacob, André Moureau, Joseph Andrien et Jean Rennotte, ce petit volume retrace le passé des fleurons de notre gastronomie et de notre agriculture régionales. Morceaux choisis et anecdotes de ce recueil insolite. 

    • Jusqu’au 16 e siècle, le Pays de Herve est essentiellement couvert de champs, pour les parties exploitées, et l’habitat y est groupé. On ne trouve que quelques prés à faucher dans les fonds humides. Mais cela change au 16e, pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il faut payer la dîme (la dixième partie de la production) pour les céréales. Ensuite parce que dans l’ancien duché de Limbourg, l’empereur Charles Quint permet d’exporter, en 1548, les produits de l’élevage. Le même interdit l’exportation du blé vers les Pays-Bas voisins et donc, naturellement, les fermiers réduiront la surface des champs. Enfin, des villes comme Liège, Maastricht ou Verviers demandent à consommer plus de viande et de produits laitiers. C’est à Bolland que l’on semble avoir commencé à multiplier les pâturages. Aubel suit rapidement : entre 1566 et 1586, on a 76 % de pâturages pour les parcelles exploitées. En 1683, 93 % des terres du ban de Herve sont des prairies. En 1370, c’était 35 % à peine...
    • La vache pie noire ne remonte pas à Mathusalem. On ne l’introduit qu’à la fin du 19e siècle. Avant, les bovins étaient à poil fauve. Les chevaux, eux, étaient petits et provenaient de Suisse ou des Vosges.

    Lire la suite

  • Plus d’un million économisé pour la zone

    ZONE DE SECOURS 4 VESDRE HOËGNE ET PLATEAU – TOUT BON POUR BÂTIR LES CASERNES À HERVE ET VERVIERS

    Grâce à la TVA, la zone y gagnera pour ses casernes, mais pour les guêpes, vous payerez 21 % en plus.

    La zone de secours 4, qui couvre le Pays de Herve, la vallée de la Vesdre et le secteur Hoëgne, se prépare à réaliser de plantureuses économies, grâce à l’application de la TVA. Mais pour le commun des habitants, cela devrait se traduire par un surcoût en cas d’interventions.

    Lire la suite

  • Une caserne à construire

    HERVE – SERVICE D’INCENDIECapture d’écran 2016-07-12 à 08.07.14.png

    Après moult réflexions sur le sujet, il s’avère finalement que les pompiers de Battice et Herve n’iront ni à l’ex-Dema, le long de la N3, ni dans l’ancien entrepôt de Trampoline Expert, aux Gaillettes. Le premier site a été finalement loué voici 15 jours tandis que le hangar des Gaillettes est finalement vendu. Qu’à cela ne tienne, le collège de zone a mis une option d’achat sur un autre terrain derrière celui des Gaillettes, histoire de pouvoir construire une toute nouvelle caserne.

    Finalement, après analyse par les pompiers de Herve et de Battice des deux sites privilégiés par le collège de la zone de secours – l’ex- Dema, le long de la rue de Herve et l’entrepôt de Trampoline Ex- pert, dans le zoning aux Gaillettes – ceux-ci s’étaient prononcés en faveur d’un rassemblement des deux services d’incendie dans le bâtiment du Dema. Manque de chance, ce dernier a trouvé un locataire voici 15 jours.

     

    Lire la suite