Pays de Herve - Page 3

  • La criminalité au plus bas au Pays de Herve en 2017

    L’année 2017 n’est pas encore terminée, qu’à cela ne tienne, on prend un peu d’avance pour annoncer, en exclusivité, que 2017 est une année record pour la zone de police du Pays de Herve, en termes de criminalité. Les chiffres sont au plus bas, de quoi réjouir les policiers qui couvrent les communes de Limbourg, Baelen, Thimister-Clermont, Plombières, Herve, Welkenraedt, Aubel et Olne. «  En matière de vol dans les habitations, on a comparé les huit premiers mois de l’année 2017 avec 2016, le nombre de vol a diminué de 25 %  » précise Déborah Otte, responsable des statistiques pour la zone de police. « Au niveau de l’arrondissement judiciaire de Liège, on constate une diminution en général, mais elle est de 7 %. Nous sommes la zone de police où le taux de vol dans les habitations est le plus faible, 3,27 vols pour 1.000 habitants contre 6,5 pour 1.000 de moyenne sur l’arrondissement.  »

    Une information de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 décembre 2017 et sur le site internet de LA MEUSE VERVIERS.

  • "Préparer Noël : on attend qui ? On attend comment ?"

    Lundi 4 décembre à 20h au Cercle Saint Vincent à Battice :Conférence sur le thème : "Préparer Noël : on attend qui ? On attend comment ?" de Dom Armand Veilleux, prieur de la Trappe de Chimay, écrivain, chroniqueur.

    Capture d’écran 2017-11-28 à 10.18.31.pngAprès de nombreuses demandes, le prieur de l’Abbaye de Scourmont a enfin accepté de nous rejoindre en ce début du Temps de l’Avent pour nous proposer sa réflexion sur le sens de cette préparation à Noël.

    Homme des Ecritures, soucieux de relier l’actualité à l’Evangile, Dom Armand Veilleux est un moine engagé pour un monde plus juste et plus solidaire.

    Il est certainement la personne qui, le mieux, ouvrira nos cœurs et nos esprits en cette période particulière de préparation de Noël.

  • Devenez coopérateur de « Vin du Pays de Herve »

    Michel Schoonbroodt revient sur ses terres natales fin 2016 après plusieurs années passées à voyager et à entreprendre. En accord avec ses valeurs sociales et environnementales, il décide de dupliquer le projet Vin de Liège, dont il est coopérateur, au Pays de Herve. Il s’agit du 20 e domaine viticole dans la Province de Liège.

    « Sur base d’une étude sur le potentiel viticole wallon, nous avons localisé plusieurs hectares de terrains intéressants dans le Pays de Herve : à Aubel, Charneux, Bolland et Dalhem, explique Michel Schoonbroodt, le porteur du projet. Le but de la coopérative est celui de maximiser les chances de produire des vins rouges, blancs et effervescents ».

    SOUTIEN DES BOURGMESTRES

    Les bourgmestres des communes concernées soutiennent tous le projet. « C’est un plus pour Aubel. Le vin était un produit qui manquait sur notre table », se réjouit Jean-Claude Meurens, bourgmestre d’Aubel. Pour Marc Drouguet, bourgmestre de Herve et agriculteur, « ce projet permet aux citoyens de se rapprocher de leur territoire. Le Pays de Herve n’a pas été, dans le passé, une région uniquement herbagère. Toute diversification est un enrichissement pour nous ». Ce que confirme Didier d’Oultremont, bourgmestre de Thimister-Clermont : « Je suis heureux car il y a dans cette démarche non seulement la recherche d’une nouvelle activité mais aussi un retour sur l’histoire. Parce qu’il existait des vignes dans notre région ».

    Parmi les parcelles identifiées, il a fallu déterminer celle qui servira de « chai », de « lieu de vie » à la nouvelle coopérative. Il faudra ensuite sélectionner les meilleures parcelles à une distance raisonnable du chai. Pour participer au projet, la valeur d’une part de coopérateur s’élève à 500 euros. Il suffit de remplir un formulaire sur le site internet et de verser sa contribution pour devenir effectivement coopérateur. 

    ESEN KAYNAK dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2017

  • Une coopérative créée pour épargner l’énergie

    La coopérative citoyenne « Bocagen » vient d’être fondée. Elle va permettre aux habitants du Pays de Herve d’investir dans des projets visant à économiser l’énergie en bénéficiant d’un retour financier.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

  • La vente de la maison de police d’Aubel pour 2018

    2018 sera l’année du grand déménagement pour les policiers aubelois. D’ici la fin de l’année, les autorités espèrent que l’antenne de police d’Aubel pourra être transférée dans la nouvelle antenne de Plombières. « En principe, s’il n’y a pas de contretemps, on espère qu’après l’été, d’ici septembre 2018, on pourra déménager l’antenne », précise le chef de corps de la zone de police, Vincent Corman. Une nouvelle qui réjouit les policiers aubelois. « Il y aura plus de places, ce sera nettement plus aux normes et plus actuel. Le poste d’Aubel n’est pas très fonctionnel. »

    Au total, l’antenne d’Aubel, installée dans l’ancienne gendarmerie en plein centre d’Aubel, compte une trentaine de policiers. Ces derniers disposeront d’un bureau dans la nouvelle antenne, installée juste à côté de la maison communale de Plombières, mais un poste pour les agents de quartier restera tout de même accessible aux Aubelois dans leur commune. « C’est un bureau qui reste pour une raison de proximité. Chaque commune doit avoir un accueil assuré durant un certain nombre d’heures sur la semaine. Les gens peuvent aller y déposer plainte », indique Vincent Corman.

    Avec le déménagement des policiers d’Aubel à Plombières, la zone espère aussi, dans la foulée, trouver acquéreur pour l’antenne aubeloise. Un montant de 500.000 euros a été inscrit au budget 2018 de la zone – évalué à plus de 11 millions – présenté au conseil ce 7 novembre, dans ce sens. 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017