Logement - Page 4

  • 14 nouvelles maisons à La Clouse

    Capture d’écran 2015-05-05 à 08.01.18.png

    L’administration fait savoir que la société ALMO SPRL dont les bureaux se trouvent à 4710 Lontzen, a introduit une demande de permis d’urbanisme  ayant trait à un terrain à La Clouse.

    Le projet consiste en la construction d’un ensemble de 14 maisons d'habitation unifamiliales (plan masse).

    Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège Communal du 20.04.2015 au 04.05.2015.

    Les réclamations et observations orales peuvent être formulées ce mardi de 14.00 heures à 16.30 heures à l’Administration Communale, Bureau du Collège, 1er étage - Place Nicolaï n° 1 à 4880 Aubel (prière de prendre rendez-vous - 087/68.01.32).

    Le dossier peut être consulté à l'Administration Communale, service de l’Urbanisme, Place Nicolaï n° 1 à 4880 Aubel (087/68.01.38), tous les jours ouvrables de 9.00 heures à 12.00 heures. 

  • Projet de construction de 54 appartements

    Capture d’écran 2015-04-07 à 10.12.20.png

    L’administration communale fait savoir que la société DENYCO SPRL, établie à Limbourg, a introduit une demande de permis d’urbanisme ayant trait à un terrain sis Place de la Victoire (derrière le garage EBAC).

    Le projet consiste en la construction d’un éco-quartier constitué de 54 appartements répartis en 4 immeubles, impliquant également la création d’une nouvelle voirie, la modification partielle du sentier vicinal n° 61 et la suppression partielle du sentier vicinal n° 184.

    Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège communal du 6 avril 2015 au 5 mai 2015.

    Les réclamations et observations orales peuvent être formulées le mardi de 14.00 heures à 16.30 heures à l’Administration communale. Bureau du Collège. 1er étage - Place Nicolaï n° 1 à 4880 Aubel (prière de prendre rendez-vous - 087/68.01.32).

    Le dossier peut être consulté à l’Administration communale, service de l'Urbanisme. (087/68.01.38) tous les jours ouvrables de 9.00 à 12.00 heures, le mercredi de 13.30 à 16.30 heures et en soirée ou le samedi uniquement sur rendez-vous

  • Une maison en palettes recyclées

    UNE NOUVELLE FAÇON DE CONSTRUIRE 

    Construire une vraie maison avec des palettes de bois de récup’ en guise d’ossature. Non, il ne s’agit pas de l’œuvre d’un bricoleur du dimanche, mais bien de la très sérieuse entreprise Enersol à Battice (Herve) via son pôle d’entreprises Sénergies.

    Capture d’écran 2015-02-28 à 09.37.58.pngL’Aubelois Lazlo Ruwet présente ce projet novateur ce week-end au salon Jardin Expo aux halles des foires de Liège. « C’est tout nouveau, commence le porteur du projet chez Sénergies. Avec Enersol, nous avions déjà travaillé sur des modules pour des classes dont un prototype est chez nous, mais nous n’entrions pas dans les conditions pour répondre à l’appel d’offres du ministre des Bâtiments Scolaires de l’époque, Jean-Marc Nollet, qui privilégiait le bas prix au détriment de l’écologie. On a donc modifié le projet pour le proposer à d’autres domaines. »

    Le concept, baptisé FlexiWood, mise sur une construction modulable (à agrandir selon les besoins), économique, écologie, à finalité sociale et surtout basse énergie, mais qui peut intéresser un public pas spécialement sensible au développement durable.

    1.200 EUROS LE M2

    Pour faire bref, des modules en palettes recyclées de 6,5 x 2,7m sont assemblés et empilés pour créer une annexe ou carrément une maison avec étage. « C’est une vraie maison, d’où un prix de départ de 1.200 euros au m2 hors TVA, qui reste tout de même en deçà des prix pour l’ossature bois classique, tient à préciser Lazlo Ruwet. L’ossature est montée dans nos ateliers de Battice à partir de palettes usagées recyclées et retraitées qui viennent de l’entreprise à finalité sociale Les Gaillettes, aussi à Battice. Pour l’isolation qui est de 30 cm, on souffle dans les alvéoles de la cellulose de papier, donc on réutilise aussi. Le bois extérieur en dessous du bardage est aussi un matériel de récupération. »

    Capture d’écran 2015-02-28 à 09.38.13.png

    Une fois le tout monté et précâblé, l’entreprise vient déposer cet habitat original chez vous sur de simples plots ou pilotis, pas besoin de fondations. « En quelques heures seulement, c’est habitable », assure Lazlo Ruwet.

    Tout cela reste pour l’instant à l’état théorique puisqu’aucune « maison palettes » n’a encore été construite. Flexiwood espère séduire ce week-end à Jardin Expo des médecins qui voudraient d’un cabinet d’un autre genre ou encore des particuliers qui ont be- soin d’un espace supplémentaire du loisir ou un membre de la famille qui doit vivre à proximité, comme un parent senior. 

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIES du 28 février 2015. 

  • La Kan rehaussée de deux étages

    MAISON DE REPOS 

    Capture d’écran 2015-02-24 à 09.22.00.png

    L’AIOMS a introduit une demande de permis d’urbanisme pour ajouter deux étages à la maison de repos de La Kan, à Aubel. L’enquête publique, en cours, se clôturera le 2 mars. «La demande de permis est introduite. Ce projet était déjà prévu depuis un certain temps. C’est en quelque sorte une officialisation », explique Jean-Marie Kohnen, le directeur. Des travaux sont déjà en cours. « Nous créons 12 chambres à un lit et prochainement, on aimerait construire deux étages au-dessus. » Actuellement, La Kan accueille 79 personnes. Les travaux terminés, elles seront 115. « Le coût du chantier est de 2,5 millions d’euros hors subside et hors TVA. Dès que le permis sera délivré et que le ministère de tutelle nous donne son accord sur l’adjudicataire, on pourra commencer les travaux. Si tout fonctionne comme on le souhaite, ça pourrait se faire dans le courant du premier semestre. » Si le directeur de l’AIOMS dit qu’il n’y aura pas de subside, le bourgmestre, Jean-Claude Meurens, estime qu’il y en aura. La durée des travaux est estimée à moins d’un an. « Ce qui signifie que la nouvelle extension pourrait être ouverte en 2016. » Ces deux étages seront réalisés en collaboration avec la commune.  

    VALERIE ROYER dans LA MEUSE VERVIERS du 24 février 2014

     
  • Rehausse de 2 étages à "La Kan"

    Kan.png

    L'Association Intercommunale d'oeuvres Médico-Sociales a introduit une demande de permis d'urbanisme pour l'extension de la maison de repos de "La Kan", consistant en la rehausse de 2 étages.

    D'éventuelles réclamations ou observations écrites doivent être adressées au Collège communal du 16 février au 2 mars 2015.