Logement - Page 4

  • Analyse du marché immobilier dans l'arrondissement de Verviers

    Capture d’écran 2015-02-12 à 08.02.06.png

    Charles Ledent consacre une page de LA MEUSE du 12 février 2015 à l'analyse du marché immobilier. Il y constate que le prix des maisons a diminué de 6,10 % à Aubel Capture d’écran 2015-02-12 à 08.09.38.pngen un an, tandis que le prix des villas est en recul de 12,10 % sur le territoire de la province de Liège.

    Le Notaire Renaud Chauvin (Verviers) constate néanmoins que, pou le plateau de Herve, les communes de Herve, Aubel et Thimister restent les plus attractives.

  • 32 lits quittent Verviers pour Aubel

    123286600_B971108950Z.1_20130927150921_000_GRO1A76EC.1-0.jpg

    En 2015, Verviers perdra 32 lits dans ses résidences, suite à un reconditionnement de 5 à 3 maisons de repos. Il ne restera donc plus que 503 lits publics, alors qu’il y en avait 535 jusqu’ici. Pour ne pas léser les familles verviétoises, le CPAS a décidé de transférer les 32 lits publics vers Aubel. Ils ne quitteront donc pas la région verviétoise. Cette année, 27 lits rejoindront donc la Résidence La Kan, qui est actuellement en plein projet d’agrandissement. « Les 5 autres iront à la résidence Régina à Moresnet », affirme Jean-Marie Kohnen, le directeur général de l’Intercommunale d’Oeuvres Médico-Sociales de Plombières (A.I.O.M.S). « Pour nous, c’est une excellente nouvelle. Nous avions une liste d’attente qui était très longue et nous voulions héberger plus de résidents. C’est d’ailleurs pour ces raisons que nous agrandissons la résidence La Kan à Aubel. »

    La suite de l'article de Julien FANIEL est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2014.

     

  • Nouveau bâtiment sur la place Antoine Ernst

    Photo-1.jpg

    Après avoir subi un lifting de façade dans les années 60, le bâtiment de l'ex-pharmacie Meeckers est actuellement en cours de démolition. 
    Le projet mené par le bureau d'architecture aubelois (E2 architecture) consiste à créer un nouveau bâtiment qui intègrera un rez commercial et 2 appartements.
    Le style de la facade du nouveau bâtiment respectera en tout point la typologie des bâtiments si caractéristiques présents sur la place Antoine Ernst.
    La fin des travaux est prévue au printemps 2015.3D-Beusmans.jpg
  • 112 logements publics en projet

    ARRONDISSEMENT DE VERVIERS – NOUVEAUX LOGEMENTS PUBLICS 2014-2016 

    Dans son plan d’aide régional 2014-2016 visant à doper le logement public, le ministre Jean- Marc Nollet tire sur de nombreuses ficelles, parfois originales. La plupart des projets relèvent du logement social. C’est le cas à Aubel (La Driesche, avec Nosbau),  où 253.500 euros sont prévus.

    (Extrait d'un article d'Yves Bastin à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 avril 2014.)

  • Nouvelle place : on fera appel à un promoteur

    Place_Aubel.jpg

    L'accès à la nouvelle place.

     

    La commune d’Aubel espère toujours créer une nouvelle place au centre, pour y aménager des logements et petits commerces, mais aussi un nouveau centre culturel et une nouvelle antenne de police. Mais la méthode va changer : exit le partenariat pu- blic-privé (PPP), on fera appel à un promoteur privé via des impositions urbanistiques.

    Cette nouvelle place serait créée derrière l’ancienne gendarmerie, sur un terrain de 3.200 m2 au cœur du village. Un projet qui date depuis quelques années déjà, on l’avait évoqué fin 2008, mais qui tarde à se concrétiser.
    Au début, la commune voulait utiliser la technique du partenariat public-privé (PPP). L’intercommunale SPI + avait d’ailleurs été mandatée pour réaliser le montage de l’opération. « Mais nous avons finalement abandonné cette option, explique le bourgmestre Jean-Claude Meurens. Parce qu’on se rend compte que ce n’est pas facile de trouver ce partenaire. Nous avons rencontré il y a quelques jours le fonctionnaire délégué de la Région wallonne pour avoir un programme avec les logements possibles. Quand nous aurons ce rapport, nous pourrons faire un cahier des charges pour choisir un promoteur. » Concrètement, le promoteur privé aurait à sa disposition le terrain pour construire des logements et des commerces. En échange, il construirait des bâtiments publics : un centre culturel avec des locaux pour l’académie et l’har- monie locale ainsi qu’une bibliothèque, un local pour les scouts et une antenne de police.
    Mais l’opération est complexe. Car elle mêle aussi la zone de police et d’autres terrains appartenant à la commune d’Aubel. Avant de lancer ces projets, l’administration aubeloise aura besoin d’argent. Lorsque le centre de jour pour personnes handicapées du Bailou aura déménagé – il attend toujours des subsides – Aubel pourra vendre le centre récréatif de la rue de Battice à un promoteur.
    « On attend le rapport du fonctionnaire délégué. Après on pourra réaliser un cahier des charges et lancer le projet, poursuit le bourgmestre. Mais il faudra encore deux ou trois ans avant que tout soit terminé. » 

    B.B. (dans "La Meuse Verviers" du 5 décembre 2013).