Histoire - Page 4

  • UN LIVRE POUR CÉLÉBRER LES 800 ANS DU MOULIN DU VAL-DIEU

    L'Abbaye du Val-Dieu célèbre ses 800 ans. Indissociable de l'abbaye, le Moulin du Val-Dieu est évidemment associé à cet anniversaire. Et pour fêter l'événement, un livre retraçant l'histoire du célèbre moulin vient d'être édité. Il s'agit d'un ouvrage collectif richement illustré. Son nom, « Le Moulin du Val-Dieu, 800 ans au fil de l'eau ». 

    Ce blog a déjà consacré un billet à ce livre, mais ce reportage de TéléVesdre est l'occasion d'en reparler.

  • Val-Dieu : encore mieux qu’en 2013

    Fresques féeriques et illusions d’optique sur la façade de l’abbaye

    Dès ce vendredi et durant 31 soirs, les 800 ans d’histoire de l’Abbaye du Val-Dieu seront contés en son et lumière à travers un grand show exceptionnel à plus d’un titre. Le dernier spectacle du genre datait de 2013 et avait réuni au total 56.000 spectateurs sur le site de l’Abbaye aubeloise. On n’en attend pas moins de 100.000 cette année... si la météo est au rendez-vous.

    Les 800 ans d’histoire de l’Ab- baye du Val-Dieu à Aubel, ce haut lieu touristique de notre région, racontés en 30 minutes par les voix off de Patrick Ridremont et de Nathalie Papy : c’est ce que propose Tour des Sites Organisation à travers un spectacle son et lumière surprenant, intitulé « 800 reflets », mettant en évidence tous les contours architecturaux de la basilique du Val-Dieu, y compris le clocher. Les huit cents années d’histoire de cette abbaye seront évoquées à grand renfort de fresques féeriques et d’illusions d’optique projetées sur la façade du noble édifice. Après le franc succès du spectacle « Les Mystères de la Crypte », qui avait rassemblé quelque 56.000 personnes dans la cour intérieure de l’abbaye en août 2013, c’est un vidéo-mapping d’une tout autre dimension et aux effets époustouflants auquel auront droit les nombreux visiteurs durant 31 soirs, à partir de ce vendredi et jusqu’au dimanche 28 août.

    Lire la suite

  • Un livre en l’honneur du moulin de Val-Dieu

    Ça faisait longtemp que Philippe Van Laethem ainsi que les autres propriétaires du moulin de Val-Dieu avaient envie de rendre hommage à ce bel édifice. « Le moulin est aussi âgé que l’abbaye puisqu’il fête également ses 800 ans cette année. On a entrepris les premières recherches en 1993 mais on n’a jamais trouvé l’occasion d’écrire jusqu’ici. C’est en 2014 qu’on s’est lancés dans l’écriture, on voulait vraiment terminer le livre pour le 800e anniversaire. »

    Et, pourtant, le Moulin a également son histoire à raconter. « En 800 ans, il n’a jamais cessé de fonctionner. Or, si de nombreux ouvrages ont été consacrés à l’abbaye de Val-Dieu, aucun n’a jamais fait écho du moulin. On a mentionné qu’il existait dans quelques ouvrages mais sans plus. C’est pourquoi il semblait intéressant de se pencher sur son histoire. » Sa belle épopée commence donc en 1216, « même s’il est possible, qu’à cette époque, il occupait une autre place que son actuelle », ajoute l’un des auteurs. Le moulin a ensuite tracé son chemin et en 1731, le bâtiment actuel est construit. Puis milieu du 19e siècle, l’ancienne mouture en bois est remplacée par un mécanisme métallique. Aujourd’hui, le moulin fonctionne toujours et, grâce à une turbine hydroélectrique, fournit d’ailleurs 20 % de la consommation électrique de la meunerie. Les activités du moulin se sont également diversifiées puisque, aujourd’hui, un restaurant et un musée font, entre autres, partie du moulin. 

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 juillet 2016

    Lire la suite

  • La gastronomie d’antan

    Savoureux recueil que celui que vient de sortir la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve. Au gré d’articles de Thomas Lambiet, Fabienne Effertz, Francis Polrot, Joseph Jacob, André Moureau, Joseph Andrien et Jean Rennotte, ce petit volume retrace le passé des fleurons de notre gastronomie et de notre agriculture régionales. Morceaux choisis et anecdotes de ce recueil insolite. 

    • Jusqu’au 16 e siècle, le Pays de Herve est essentiellement couvert de champs, pour les parties exploitées, et l’habitat y est groupé. On ne trouve que quelques prés à faucher dans les fonds humides. Mais cela change au 16e, pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il faut payer la dîme (la dixième partie de la production) pour les céréales. Ensuite parce que dans l’ancien duché de Limbourg, l’empereur Charles Quint permet d’exporter, en 1548, les produits de l’élevage. Le même interdit l’exportation du blé vers les Pays-Bas voisins et donc, naturellement, les fermiers réduiront la surface des champs. Enfin, des villes comme Liège, Maastricht ou Verviers demandent à consommer plus de viande et de produits laitiers. C’est à Bolland que l’on semble avoir commencé à multiplier les pâturages. Aubel suit rapidement : entre 1566 et 1586, on a 76 % de pâturages pour les parcelles exploitées. En 1683, 93 % des terres du ban de Herve sont des prairies. En 1370, c’était 35 % à peine...
    • La vache pie noire ne remonte pas à Mathusalem. On ne l’introduit qu’à la fin du 19e siècle. Avant, les bovins étaient à poil fauve. Les chevaux, eux, étaient petits et provenaient de Suisse ou des Vosges.

    Lire la suite

  • Bulletin de la Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve

    Le récent bulletin (n° 96) de la Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve est consacré aux produits du terroir du Plateau de Herve, avec notamment des articles (de Thomas Lambiet, Francis Polrojt, Fabienne Effertz, Joseph Jacob, Joseph Andrien, Jean Rennotte, André Moureau, Gilles Monville) sur:

    • la vie dans les campagnes des Pays d'Outre-Meuse
    • l'évolution du paysage agricole
    • les fermes
    • l'évolution de la production du fromage de Herve
    • le "Herve" fabriqué en Bavière
    • les outils de nos fermes
    • la bière
    • le sirop
    • le cidre
    • la culture de la vigne
    • "dès frût' èt dès frûtèdjes"
    • la meunerie
    • l'élevage des bovins, principalement du XVIIe au XIXe siècle

    Une publication éclectique qui reflète la richesse de notre histoire locale. 144 pages en quadrichromie. 

    Cette publication est envoyée aux membres en ordre de cotisation pour l'année 2015 (18 euros). Elle peut aussi être envoyée à toute personne n'étant pas membre de la Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve. Le prix de vente est de 19 euros (+ éventuellement 3,45 euros de frais de port).

     

    Lire la suite