Gastronomie - Page 5

  • Les bières les mieux évaluées chez nous

    Les bières du Val-Dieu ont la cote sur le site spécialisé RateBeer.com, petit frère de Trip Advisor

    Que valent les bières de la région verviétoise ? Si tous les brasseurs vantent évidemment leurs nectars, Capture d’écran 2016-09-01 à 08.06.43.pngsont-ils réellement aussi bons qu’ils le prétendent ? Le site Rate-Beer.com, qui rassemble les avis des consommateurs du monde entier, permet de le savoir. Peut-être retrouvera-t-on d’ailleurs prochainement, sur ce site, la 694, cette nouvelle bière brassée aux Mûriers à Waimes.

    Ce n’est un secret pour personne : notre région regorge de bières artisanales de qualité, soyons chauvins. Mais que valent-elles réellement ? val-dieu.gifLe site internet www.ratebeer.com, qui fonctionne comme Trip Advisor pour les hôtels et les restaurants, propose aux amateurs de houblon sous toutes ses formes d’attribuer eux-mêmes une cote (sur 5) aux bières qu’ils ont testées. Et, ainsi, un classement reprenant des bières du monde entier est constamment consultable. Certes le classement n’est pas très objectif, puisque n’apparaissent déjà que les bières bénéficiant d’une certaine diffusion auprès des consommateurs, mais on peut tout de même se faire une petite idée des mousses les plus appréciées dans notre région.

    Actuellement, sur les six brasseries que l’on dénombre dans notre région, on recense un peu moins de 150 sortes de bières évaluées. Parmi ces 150 bières, aucune n’atteint la cote de 4, qui pourrait lui per- mettre d’entrer dans le top 50 des meilleures bières du monde.

    Celle qui est la mieux évaluée, et assez largement même, c’est la Val-Dieu Grand Cru (degré d’alcool : 10,5 %). Avec une cote de 3,75 sur 5, cette bière brune, appréciée notamment pour son long arrière-goût, possède une robe marron foncé qui est couverte d’une mousse caramel opulente de laquelle émanent des effluves maltés, chocolatés et de Porto. Les commentaires, laissés par les fans de houblon sur Rate-Beer (comme on peut le faire pour chaque bière), sont significatifs : « c’est une belle brune avec une mousse assez crémeuse. L’arrière-bouche est plutôt plaisante, qui plus est avec une légère amertume différente des autres », commente l’un des « jurés ».

    En deuxième position, on retrouve une autre production aubeloise : la Val-Dieu Triple cette fois-ci. Celle qui présente une belle mousse blanche onctueuse affiche une cote de 3,53. « La mousse est abondante sur un beau liquide orange. Le nez est floral, malté, houblonné. La bouche est onctueuse, moelleuse, de bonne longueur. La meilleure réussite de la brasserie, à mon avis », peut-on lire à son encontre.

    La troisième marche du podium est, pour l’instant, occupée par la Lienne Noire de la Brasserie de la Lienne (Lier- neux) avec une cote de 3,5/5. Inspirée par la noirceur des sous-bois ardennais aux portes de l’hiver, cette bière de 5,5 % d’alcool est décrite comme élégante avec sa belle robe brune, sa mousse abondante et crémeuse et ses notes cacaotées et chocolatées au nez. « Une bière de soif », ajoute un « juré ».

    Quatrième, la Val-Dieu Brune. Sa cote : 3,48. La brasserie de l’abbaye du Val-Dieu à Aubel place donc trois de ses produits dans le top quatre. Chapeau bas ! Cette Val-Dieu Brune se caractérise, quant à elle, par un arôme puissant de malt, de café et chocolat. Son goût comporte toujours des lé- gères touches de café et l’amertume est très faible. Enfin, pour clôturer ce fameux top cinq des meilleures bières de la région, voici une bière brassée au Grain d’Orge à Hombourg (Plombières) : l’Aubel Triple. Cette bière blonde dorée aux arômes herbacés, produite avec une quantité généreuse de houblons, se particularise « par une structure gustative complexe dont la puissance et l’équilibre raviront vos sens », assure le créateur. Elle récolte une moyenne de 3,43. Les brasseurs de ces cinq bières peuvent donc être fiers de leurs produits. Même si ces bières ne figurent pas encore dans les 50 premières places du classement, on n’en est tout de même pas très loin.

    RENAUD COLLETTE AVEC G.W. (dans LA MEUSE VERVIERS du 1er septembre 2016).

  • "AUX BERGES DE LA BEL : Menu spécial 800ème !

    Dans le cadre du 800ème anniversaire de l'abbaye du Val-Dieu et du village de Saint Jean-Sart, le restaurant Aux Berges de la Bel situé à seulement 500 mètres de l'abbaye a créé un menu spécial 800ème autour des produits locaux développé pour l'évènement ( voir Menu ci-dessous).

    Après le repas, le client pourra laisser son véhicule sur le parking privé afin de rejoindre à pied Val-Dieu et une surprise luisera offerte pour atteindre le lieu en toute sécurité.

    Durant ce mois d'août, l'établissement est ouvert du jeudi au lundi dès 11h et les mardis et mercredis dès 16 heures.

    Lire la suite

  • La gastronomie d’antan

    Savoureux recueil que celui que vient de sortir la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve. Au gré d’articles de Thomas Lambiet, Fabienne Effertz, Francis Polrot, Joseph Jacob, André Moureau, Joseph Andrien et Jean Rennotte, ce petit volume retrace le passé des fleurons de notre gastronomie et de notre agriculture régionales. Morceaux choisis et anecdotes de ce recueil insolite. 

    • Jusqu’au 16 e siècle, le Pays de Herve est essentiellement couvert de champs, pour les parties exploitées, et l’habitat y est groupé. On ne trouve que quelques prés à faucher dans les fonds humides. Mais cela change au 16e, pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il faut payer la dîme (la dixième partie de la production) pour les céréales. Ensuite parce que dans l’ancien duché de Limbourg, l’empereur Charles Quint permet d’exporter, en 1548, les produits de l’élevage. Le même interdit l’exportation du blé vers les Pays-Bas voisins et donc, naturellement, les fermiers réduiront la surface des champs. Enfin, des villes comme Liège, Maastricht ou Verviers demandent à consommer plus de viande et de produits laitiers. C’est à Bolland que l’on semble avoir commencé à multiplier les pâturages. Aubel suit rapidement : entre 1566 et 1586, on a 76 % de pâturages pour les parcelles exploitées. En 1683, 93 % des terres du ban de Herve sont des prairies. En 1370, c’était 35 % à peine...
    • La vache pie noire ne remonte pas à Mathusalem. On ne l’introduit qu’à la fin du 19e siècle. Avant, les bovins étaient à poil fauve. Les chevaux, eux, étaient petits et provenaient de Suisse ou des Vosges.

    Lire la suite

  • Le Café Pasteger rouvrira dans quinze jours

    CAFÉ ET RESTAURANT

    20160407_272.JPGLe Café Pasteger, c’est une institution, au cœur d’Aubel. Il va rouvrir le vendredi 22 avril. Le repreneur de l’établissement est Raph Cook’s, soit Raphaël Roex. Ce nouveau locataire a rafraîchi le café. Néanmoins, ce coup de frais ne sera qu’une première étape dans le renouveau de l’établissement. Car en octobre ou novembre, on trans- formera tout le rez-de-chaussée, d’une superficie de 340 m2 environ. Ensuite, dans la partie située à gauche, on proposera de la bistronomie, avec entre 30 et 35 couverts et une carte. À droite, un bar plus classique, avec notamment des bières de la région.

    « Je suis chef à domicile, traiteur et organisateur d’événements depuis 8 ans. Mais j’ai toujours voulu me poser », explique Raphaël Roex. Les jeudis et vendredis soir, ainsi que le week-end, sa bistronomie devrait davantage faire recette, avec des menus deux ou trois plats proposés à la carte. « Ce sera une cuisine tendance, actuelle. Avec des plats traditionnels et des créations. Avec des produits d’ici, mais revisités. » Côté bistrot classique, on sa- vourera des choses plus simples, mais avec la griffe de la maison, qui s’imprimera jusque dans la re- cette des croque-monsieur.

    Y.B. (dans LA MEUSE VERVIERS du 9 avril 2016)

  • Soirée Country du Lions Club Aubel Bocages

    *** MENU ***
    Apéritif et zakouskis
    Macaron à la mousse de caille
    Crumble du Wild West au fromage de chèvre
    Crevettes grises et guacamole aux perles du Kansas

    Cocktail Colonel Collins

    Poêlée de champignons du Far-West au wok
    Dés de saumon de l’Atlantique mi-cuit aux Jonagold
    Mini-burger à la plancha
    Cubes de noix d’entrecôte de bœuf aux oignons rouges
    Château-Pontet Caillou blanc 2014 Graves


    Brochette de bœuf
    Jus réduit à La Croix Chaptal
    Purée de patates douces - Endive caramélisée
    Domaine La Croix Chaptal 2013 Les Sigillées Coteaux du Languedoc
    ***
    Le mi-cuit au chocolat Noix de Pécan caramélisées Sorbet à la fleur de cactus
    *♦*
    Café - softs - eaux - mignardises

    Prix par personne: 65€ (boissons comprises pendant toute la soirée)
    Tenue de ville souhaitée
    Soirée animée par l'Orchestre «Célébration» -  Danseurs Country «Les Rebelles»

    Contact: Lions Club Aubel Bocages, Mme Marly Lahaye
    GSM: 0495 74 36 95 - FAX: 087 68 14 58
    Email: lahaye.marly@skynet.be