Faits divers - Page 3

  • Maison vide d'occupants devient vite maison abandonnée...

    Petit rappel suite à 2 cambriolages constatés hier rue de Vaals à Gemmenich et Route de Val Dieu à Aubel dans des habitations vides d'occupants.

    Réagissez avant qu'il ne reste plus que les murs !

    Un de vos parents est décédé ou placé en maison de repos? Les démarches concernant la mise en vente du bâtiment traînent?
    L'habitation peut alors être la cible de vandales, cambrioleurs, voleurs opportunistes.... cette habitation est devenue une cible facile.

    Comment protéger une telle demeure?
    Le mieux est encore qu'elle semble occupée et donc qu'elle soit entretenue (pelouse tondue, fenêtres nettoyées, etc....).

    Rien ne vous empêche de jouer la carte du bluff, vous devriez ainsi vous en sortir avec un petit budget.

    Installez à l'intérieur quelques lampes sur ampoules éco reliées à des minuteurs.

    A l'extérieur, installez quelques spots leds avec détecteurs de mouvement intégrés, apposez un boitier d'alarme réaliste en façade ainsi que quelques caméras factices (en vente notamment sur internet)....

    Entretenez les serrures / fermetures et verrouillez tous les accès y compris l'abri de jardin... Et pourquoi pas renforcer certaines fenêtres facilement accessibles avec des verrous complémentaires.

    Pour ceux qui en ont la possibilité, garez, à des moments aléatoires, un véhicule peu utilisé dans l'allée de garage....

    Et enfin évitez absolument de laisser traîner du courrier dans les boîtes aux lettres de ces maisons.
    Pour ce faire bpost propose les services spécifiques"Après décès" ou "réexpédition" (du courrier à votre adresse).
    http://www.bpost.be/site/fr/recevoir/absence-et-demenagement

    En somme, faites en sorte de rendre cette maison vivante si vous désirez du moins qu'elle garde sa valeur initiale !

    (Un conseil de votre Zone de Police du Pays de Herve)

  • Séverine Penay et Thierry Trefois tués par la tempête à Dalhem!

    Deux Aubelois ont perdu la vie, ce jeudi soir, dans un dramatique accident à Dalhem. Un arbre, déraciné par les vents violents, est retombé sur l’habitacle de l’auto du couple. Thierry Trefois (45 ans) a été tué sur le coup. Son épouse, Séverine Penay, âgée de 41 ans, est décédée des suites de ses blessures.

    Pour Thierry Trefois, il était déjà trop tard. L’homme a été tué le coup. Son épouse, Séverine Penay, a été transportée à l’hôpital où elle est malheureusement décédée des suites de ses blessures, dans le courant de la nuit. Thierry Trefois était gardien de prison à Ittre. Si on s’en réfère à son profil sur les réseaux sociaux, il aimait la pêche, la moto et les animaux. Son épouse était plus discrète, mais partageait les passions de son époux. Ils étaient aussi très actifs dans le comité du quartier Centre Fête Pop à Aubel, très impliqués dans le quartier, toujours présents aux réunions, toujours là pour chaque activité mise en place, toujours motivés et souriants.

    Vu la taille de l’arbre - dont le tronc affiche une circonférence de plus d’1,5 mètre ! -, il était quasi impossible pour les occupants de la voiture d’en réchapper. Le couple d’Aubel était au mauvais endroit au mauvais moment, victime d’un terrible coup du sort. Un coup du sort qui laisse deux orphelins.

    (Avec l'édition digitale de La Meuse)

  • La passagère est décédée aussi

    Deux personnes ont perdu la vie jeudi soir alors qu’un arbre est tombé sur leur voiture, rue des Fusillés (N608) à Dalhem, a indiqué vendredi la zone de police Basse-Meuse. La tempête qui a balayé le pays jeudi a fait deux victimes à Dalhem.

    «Jeudi soir, un arbre a été déraciné et est tombé sur un véhicule qui circulait rue des Fusillés. Le conducteur est décédé sur place et la passagère a été emmenée à l’hôpital de la Citadelle à Liège. Elle a succombé à ses blessures», indiquait la zone de police Basse-Meuse qui a précisé que les victimes étaient un couple d’Aubelois âgés d’une quarantaine d’années.

    Les secours avaient été appelés vers 21h50, alors qu’un témoin venait de découvrir l’accident. Les pompiers de Verviers sont intervenus.

    (Source: Yannick GOEBBELS sur son blog de Dalhem. Photo de Pierre Neufcour du blog de Visé).

    Par ailleurs, le bourgmestre de Dalhem annonce la fermeture de la N608 entre Berneau et Warsage.

  • Avant de partir le cambrioleur a pris son bain

    « On vous le répète souvent, un cambrioleur prend environ 3 min pour entrer, environ 3 min dans le bâtiment puis ressort… mais ici, nous sommes dans un autre canevas, quelque chose d’inhabituel », annonce la zone de police du Pays de Herve. Le cambrioleur en question a sévi route de Val Dieu, à Aubel, le vendredi 18 février dernier. « La vic- time quitte son habitation en soirée pour y revenir en matinée… sans pour autant savoir que son domicile allait servir littéralement de gîte. »

    « Le propriétaire, de retour au petit matin à son domicile constatera que non seulement celui-ci a été fouillé, que des objets ont été volés… mais également que l’auteur s’est tout simplement permis de prendre un bain vu qu’il a fallu vider l’eau de celui-ci », « Vigilance oblige si vous ne désirez pas que votre domicile profite de gîte à n’importe quel malfrat », rappellent les policiers. 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 février 2017 et sur lédition digitale.

  • Un arbre tombe sur leur voiture: un mort et une blessée à Berneau.

    Aux alentours de 20 heures, ce jeudi soir, la tempête « Thomas », qui a balayé la région liégeoise tout l’après-midi, a fait deux victimes de la route. 

    Un arbre très gros, situé le long de la rue des Fusillés à Dalhem (celle de la brasserie de la bière Warsage), n’a pu résister aux bourrasques de vent et s’est soudainement abattu sur la route et sur une Dacia Duster qui roulait en direction de Berneau.

    Le conducteur, âgé de 45 ans, a été tué sur le coup. Sa passagère (41 ans), grièvement blessée, a été transportée dans un état grave vers un hôpital de la région liégeoise, où ses jours étaient considérés comme en danger cette nuit. Les deux victimes sont originaires d’Aubel. 

    Vu la taille de l’arbre - dont le tronc affiche une circonférence de plus d’1,5 mètre  ! -, il était quasi impossible pour les occupants de la voiture d’en réchapper. La zone de police de la Basse-Meuse est intervenue rapidement, mais il n’y avait plus rien à faire pour le conducteur de la Dacia.

    L’accident a profondément choqué d’autres automobilistes qui passaient sur la Nationale qui assure la liaison entre Warsage et Berneau, et qui ont tenté de porter secours aux deux occupants.

    Une information de Pierre Neufcour sur le site digital et sur le blog de Visé (avec photos).