Faits divers - Page 2

  • Escroquerie - Vigilance !

    Ces dernières semaines des faits d'escroqueries ont été constatés devant les magasins OKAY d'Aubel, Carrefour  d'Aubel et Colruyt de Herve notamment.

    Les auteurs se font passer pour des sourds-muets et présentent aux passants le document ci-dessus. Ils demandent alors une signature et une contribution financière pour leur cause.

    L'association pour laquelle ces personnes prétendent récolter de l'argent n'existe pas et est même reconnue pour être une fausse association.

    Le citoyen généreux pense avoir fait une bonne action alors qu'au final, les auteurs s'en mettent plein les poches sans vergogne.

    Soyez donc vigilants.
    Si d'aventure vous avez été victime de ces escrocs, nous vous invitions à déposer plainte dans un poste de police en mentionnant bien le montant donné, le lieu, l'endroit et l'heure de la prospection.

    (un avertissement de la zone de police du Pays de Herve)

  • Encore un accident dans le carrefour de Hagelstein

    C’est vers 21 h 15 ce jeudi soir que les services de secours ont été appelés suite à un accident au carrefour de Hagelstein, à Aubel. Un carrefour très accidentogène entre deux routes régionales, la N608 et la N648, situé juste avant la frontière avec les Fourons.

    Selon nos informations, la collision s’est produite entre un véhicule de marque Peugeot, conduit par une Aubeloise et se dirigeant vers La Planck (Fourons), et une moto venant de Hombourg se dirigeant vraisemblablement vers Warsage sur la N608.

    Le choc a apparemment été violent, à tel point que le motard a été éjecté à plusieurs mètres de son engin. Une ambulance et un véhicule de balisage de la zone de secours 4 ont été dépêchés sur les lieux de l’accident.

    De la même manière, l’hélicoptère médicalisé de Bra-surLienne a été alterté. Il a transporté le blessé, dans un état critique vers l’hôpital de la Citadelle à Liège. Quant à la conductrice de la Peugeot, elle était légèrement blessée et en état de choc.

    La police est quant à elle restée sur les lieux de la collision jusqu’à 4 heures du matin pour procéder aux différents devoirs d’enquête. Un expert du parquet a été envoyé sur place.

    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 30 juin 2018

  • Encore un accident à Hagelstein

    Il y a quelques jours, une dame, en Peugeot, venait de " la Planck" en direction d'Aubel et elle n'a pas marqué le stop;  un Monsieur, venant de Visé n'a pas pu éviter le choc alors qu' il ne roulait pourtant pas vite, les dégâts sont importants,
    Les deux voitures probablement " déclassées" mais il n'y a heureusement pas de blessés...

    "A quand ce fameux rond-point !!!", disent les voisins.

    001 - copie.jpg

  • Le resto du moulin du Val-Dieu va rouvrir

    L’huile de bras et la réactivité paient au Moulin du Val-Dieu. Malgré le torrent d’eau boueuse qui a dévasté le site, Léon Stassen père et fils se préparent à rouvrir leur restaurant dès ce vendredi, une petite semaine après la crue. Un sacré challenge relevé, même si certains dégâts demeurent visibles ici et là et s’ils représenteront un sacré coût pour l’entreprise et son assureur. Nous avons fait le tour du moulin dévasté avec ses locataires, Léon Stassen père et fils...

    D’un article d’Yves BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 juin 2018

  • Un torrent d’eau a dévasté le Moulin du Val-Dieu

    Coup dur pour le restaurateur Léon Stassen. Alors qu’il a repris le restaurant Le Moulin du Val-Dieu il y a moins de six mois, l’établissement est aujourd’hui fermé suite aux inondations. C’est en effet un véritable torrent d’eau qui a traversé le restaurant ce vendredi matin, charriant tables, couverts, matériels de cuisine mais aussi des objets venus de l’extérieur. « Vers 10 heures, la Bel a débordé vers l’étang. Rapidement, toutes les berges ont été saturées et 8EC79820-C00C-4AA2-9D8A-BCA3BF7342B8.jpegl’eau est montée jusqu’au moment où elle a fracturé les portes arrières de l’éta- blissement », raconte Léon Stassen. Un torrent d’eau charriant des cailloux de la terrasse, du sable de la plaine jeux et des écorces de bois s’est alors engouffré dans le resto. « Les caves sont complètement inondées et dans le restaurant l’eau est montée jusqu’à un mètre, déchaussant les frigos du mur sur son passage ».

    Une véritable catastrophe pour ce restaurateur qui venait de remettre l’établissement à neuf. « C’est apocalyptique ici. Ce matin, les tables, les chaises et tout le mobilier flottaient.

    À cela, il faut ajouter la perte de marchandise. « Pour le week-end, on avait des réservations de groupes. Les chambres froides et les frigos étaient pleins. Comme on n’a plus de courant, depuis ce matin, tout est à jeter », déplore l’Aubelois qui travaille d’arrache-pied pour remettre son restaurant en ordre, le plus rapidement possible. « Avant mercredi, ce ne sera pas pos- sible, c’est certain », regrette le restaurateur qui se réjouit cependant de l’élan de solidarité qui s’est créé pour lui fournir de l’aide.
    Malgré l’intervention des assurances, les inondations de ce vendredi risquent bien de laisser des traces au Moulin du Val-Dieu.
    « On vient d’apprendre les frais liés au personnel ne sont pas pris en charge par les assurances en cas de catastrophes naturelles. C’est donc des frais que nous devrons assumer », conclut dépité, Léon Stassen.
    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE du 2 juin 2018