Environnement - Page 8

  • Les collectes sont annulées à cause de la grève à Intradel, y compris les PMC.

    La grève se poursuit à l’intercommunale de collecte et de traitement des déchets Intradel. Les recyparcs étaient déjà inaccessibles, mais on a appris ce mercredi que le traitement des déchets collectés chaque semaine, par sacs ou conteneurs, ne pourrait pas être assuré en cette fin de semaine. Sont concernées, les communes d’Aubel, Baelen, Dison, Eupen, Herve, Jalhay, La Calamine, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Plombières, Raeren, Spa, Theux, Thimister-Clermont, Verviers et Welkenraedt.

  • Intradel en grève

    Capture d’écran 2016-06-07 à 07.36.07.png

    Suite au préavis de grève déposé aujourd’hui par la délégation syndicale CGSP, les services d’Intradel seront fortement perturbés jusque samedi inclus.
    Les recyparcs seront fermés et nous conseillons à nos usagers de reporter d’une semaine les dépôts prévus.  Nous attirons l’attention sur l’intérêt de conserver une attitude citoyenne et d’éviter tout dépôt sauvage.

     

  • AUBEL, MEILLEURE RECYCLEUSE

    Les six moins pollueuses sont du Pays de Herve

    Plutôt fier, Maurice Fyon ! Comme nous l’annoncions en bref dans notre édition de samedi dernier, sa commune trône désormais en tête de celles qui produisent le moins de déchets dans la zone Intradel (72 communes au total, dont 14 de l’arrondissement de Verviers) pour la gestion de ses déchets résiduels (soit ceux envoyés à l’incinéra- teur). Un résultat baelenois obtenu au prix d’une baisse de 51 % de la masse des déchets résiduels lo- caux. C’est une belle performance, mais pas nécessairement un miracle : en effet, l’élément déclencheur dans cette fonte spectaculaire du tonnage par habitant est le passage au système du conteneur à puce, avec un bac pour les organiques et un autre pour les déchets résiduels. « Quand on a décidé de passer au système du conteneur à puce, on a observé des réticences dans la population. Mais il y a eu une bonne campagne d’information », se félicite le bourgmestre. Si sa commune est si bien classée, c’est aussi parce que le niveau des kilos résiduels non payants y est très bas : 20 kilos. Pour autant, il n’est pas forcément inaccessible : « par exemple, chez moi, pour deux personnes, on en arrive à un total de 46 kilos », souligne le maïeur.

    Les meilleurs résultats sont le fait des communes ayant adopté le système à double container et dont le profil est rural, ce qui facilite le compostage. Au-delà des 120 kilos, dans l’arrondissement, on n’a plus que des communes pratiquant encore le sac payant.

    AUBEL, MEILLEURE RECYCLEUSE

    Le classement du taux de recyclage par commune, hors recyparcs, donne la même fournée d’entités modèles. Dans l’ordre des bons élèves : Aubel, Herve, Baelen, Welkenraedt, Plombières et Olne. Revers de la médaille : en queue de classement, on trouve Limbourg, La Calamine, Eupen, Verviers et Dison, bonne dernière.

    D'un article d'Yves BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 29 mars 2016

     

  • Un projet d’éco-quartier au cœur d’Aubel

    URBANISME

    La construction des 54 appartements des « Terrasses d’Aubel » débutera au mois d’avril

    La construction d’un écoquartier de 54 appartements sera lancée au mois d’avril, dans le centre d’Aubel. « Les Terrasses d’Aubel » se veulent des logements de standing où tout sera axé en fonction du développement durable. Plus de 65 % des appartements auraient déjà trouvé acquéreur.

    C’est un important projet immobilier qui s’apprête à sortir de terre sur la commune d’Aubel. La société Denyco est en charge d’un projet d’éco-quartier qui comprendra 54 appartements de standing, répartis en quatre bâtiments. Capture d’écran 2016-03-09 à 07.25.56.pngAprès avoir obtenu un permis d’urbanisme en novembre dernier, les travaux de terrassement d’abord puis de construction ensuite, menés par la société Wust, débuteront au mois d’avril. Un investissement qui se chiffre en millions d’euros. Qui dit éco-quartier, dit forcément une attention toute particulière attachée au développement durable. Elle se marquera notamment dans le choix des matériaux, avec de bonnes performances énergétiques, et dans la préservation d’espaces verts. Les quatre blocs d’appartements prendront place sur un terrain compris entre le tennis et les terrains de football d’Aubel, avec une entrée au lotissement via la ruelle de la Kan. « Dans ce projet », précise la société Denyco, « le contact entre le logement et la nature est primordial. Chaque appartement dispose d’un espace extérieur privé qui participe au bien-être de chacun. La gestion des vues préserve l’intimité de chaque terrasse tout en privilégiant une échappée sur des espaces verts. » De par sa situation centrale, une réflexion a été entamée en ce qui concerne la mobilité. « Nous avons donc privilégié une circulation fluide et limité la présence des voitures et des parkings sur le site », indique ainsi le bureau d’architecture Lignes, chargé de la conception du projet par Denyco. Alors que la fin des travaux est programmée dans deux ans et que la construction ne débutera donc que début avril, « 65 % des appartements ont déjà trouvé acquéreur », souligne encore la SPRL Denyco. 

    A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mars 2016

  • D-Trans Truck Fleet Owner of the year 2016

    Si les Transport & Logistics Awards ont battu leur plein ce jeudi soir à Bruxelles, ils ont essentiellement primé des sociétés néerlandophones actives dans les secteurs du transport et de la logistique. La seule exception francophone est une société de chez nous, Detry D-Trans, à Aubel, qui a hérité de l'Award du meilleur gestionnaire de flotte de camions. C'est le respect de la chose environnementale qui a apparemment fait la différence!