Economie - Page 5

  • Dufrais dans tous les Carrefour Market

    Après une croissance exceptionnelle en 2015, Detry a d’autres perspectives encourageantes

    Le passage à une jeune génération de dirigeants au sein de l’entreprise familiale aubelois Detry a ouvert une ère nouvelle depuis cinq ans. La croissance de la société aubeloise comme de l’ensemble du groupe atteste des choix judicieux effectués. De quoi aborder 2016 avec un appétit particulièrement aiguisé.

    Le groupe Detry qui rassemble les sociétés Detry (charcuteries aubeloises), Bel’Ardenne s.a (salaisons), D.L.S. Food s.a., Père Lejeune, Fermette, Dufrais et Distry, D-Trans Logistics et GDF (Groupe Detry Frères) occupait 1.272 personnes au 31 décembre écoulé. Soit 79 de plus qu’en 2014. On n’est pas encore revenu aux 1.409 employés de 2010, soit juste avant la vente de l’activité « viande » en 2001, mais la courbe demeure nettement orientée à la hausse depuis 2012. L’évolution du chiffre d’affaires global en est le témoin le plus marquant : il s’élevait à 254 millions d’eu- ros en 2010 puis est retombé à 169 millions en 2011 suite à la vente évoquée ci-dessus. En 2016, il devrait largement dépasser les 260 millions. Et si l’année 2016 s’annonce bonne, 2015 a été exceptionnelle comme cela a été dit samedi soir à la fête du personnel. Xavier Étienne, administrateur délégué du groupe : « L’année écoulée, nous avons continué à nous recentrer sur notre core business, à savoir les trois métiers porteurs que sont la fabrication et la commercialisation de charcuteries, l’activité de grossiste et la gestion de rayons de boucheries et de supermarché ».

    Lire la suite

  • Unibox débarque à la Brasserie du Val-Dieu

    D’un côté, la Brasserie de l'Abbaye du Val-Dieu, de l’autre, le Groupe Unibox. Active dans le domaine des jeux de café depuis plus de 50 ans, le groupe Unibox Games a décidé d’investir dans cette brasserie relancée en 1997. Ce mariage offre de nouvelles perspectives de développement pour les deux entités. 

     

  • Un investisseur dubaïote a investi 100 millions € pour le projet de maisons durables d’Horizon

    Le développement durable a le vent en poupe. Et pas seulement à Paris. Un investisseur de Dubaï a été séduit par les maisons thermo-efficaces du constructeur liégeois Horizon (anciennement basé à Aubel). Au point de le racheter et d’y injecter 100 millions pour multiplier ce type de logements.

    C’est une véritable sucess-story que vit en ce moment la petite société Horizon qui a quitté il y a peu Aubel pour s’installer près de la Médiacité à Liège, après avoir voulu transférer ses activités au zoning des Plénesses à Thimister-Clermont. Fondée il y a à peine 10 ans par deux Liégeois (Serge Lejeune et Laurent Minguet), Horizon base toutes ses constructions sur son concept de logements « thermo-efficaces ». À savoir utiliser au mieux l’énergie renouvelable (chaudière à pellets, récupération de chaleur, panneaux photovoltaïques), mais aussi l’orientation sud de grandes baies vitrées, toit plat, isolation extérieure… Son premier chantier fut directement la création de 250 maisons dans le quartier de La Pleïade à Visé. Depuis, ce sont 2.000 logements qui ont été réalisés selon le même concept en province de Liège.

    Cerise sur le gâteau, c’est Horizon qui a été appelé hier à Paris pour expliquer son concept au sommet sur le climat !

     

    Lire la suite

  • Viande : bouchers et éleveurs défendent leur steak

    PROVINCE – VIANDE ROUGE ET CHARCUTERIE INCRIMINÉES PAR L’OMS 

    L’Organisation Mondiale de la Santé, sur base de plus de 800 études, a estimé que la charcuterie et les viandes rouges pouvaient favoriser l’apparition de cancers. Elle a ainsi classé la charcuterie, parmi les agents « cancérogènes pour l’homme ». La viande rouge, porc et veau inclus, elle, serait « probablement cancérogène ». Avec des effets à redouter aux niveaux colorectal, de la prostate et du pancréas.

    Lire la suite

  • Schreiber : la plus vieille société de notre région

    AUBEL / LONTZEN – CRÉÉE EN 1815 

    Elle a été fondée l’année de Waterloo 

    L’année de Waterloo, l’entreprise Schreiber, qui allait devenir leader de la bâche en Belgique, était fondée à Aubel. Et deux siècles après, désormais relocalisée à Lontzen, l’entreprise se prépare à souffler ses 200 bougies. L’occasion de faire le tour d’une série d’entreprises vénérables établies dans l’arrondissement de Verviers. Tour d’horizon dont on peut conclure que Schreiber doit être la doyenne de notre région.

    Schreiber va fêter ses deux siècles d’existence. Une entreprise dont on a évoqué la progression à de multiples reprises dans nos colonnes.

    Leader de la bâche en Belgique, soulignions-nous à la fin de l’année dernière, elle avait démarré son activité à Aubel dans le travail du cuir, puis du coton, avant de se spécialiser dans la bâche plastifiée à la fin des années 1960. Un produit dont elle confectionne 300.000 m2 l’an, expliquait alors Marc Fabry, le patron depuis 2003 de cette entreprise.

    Jusqu’à cette date, la société était demeurée propriété de la famille Schreiber.

    L’entreprise désormais établie à Lontzen, en bord de N3, peut se vanter de quelques réalisations exceptionnelles, comme l’emballage du Pont Adolphe, à Luxembourg, un ouvrage d’art emblématique de la capitale grand-ducale.

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2015

    Lire la suite