Economie - Page 3

  • Une agence intérim au CPAS d'Aubel

    Ce lundi soir, lors du conseil communal d’Aubel, le président du CPAS Léon Stassen a évoqué l’installation d’une agence intérim aubeloise. Début de l’année prochaine, le CPAS préviendra donc les entreprises aubeloises qu’il y a des personnes disponibles au sein de la commune.

    « Après diverses réunions avec le Mirev, mission régionale pour l’insertion de l’emploi, on a remarqué que les grandes firmes ou même les plus petites allaient toujours vers l’Onem ou le Forem lorsqu’elles cherchaient un nouveau travailleur », explique Léon Stassen, président du CPAS. « C’est à ce moment-là que l’on s’est dit, pourquoi, ici, au niveau du CPAS, on ne ferait pas une sorte d’agence intérim pour aider nos bénéficiaires », poursuit-il.

     

    Après concertation avec le comité, la machine est d’ores et déjà lancée. « Début de l’année pro- chaine, nous allons envoyer, à toutes les entreprises aubeloises, les différentes modalités. Si elles veulent engager une personne, pourquoi faut-il toujours qu’elles aient voir ailleurs alors que nous, au niveau du CPAS, nous avons quand même certaines personnes qui recherchent du travail. Et si même elles sont déjà inscrites à la maison de l’emploi, elles sont peut-être moins favorisées car on ne sait peut-être pas qu’elles viennent d’Aubel. »

     

    Lire la suite

  • Une information fausse à propos de 5 licenciements chez Detry dont un délégué syndical

    Le site numérique de LA MEUSE VERVIERS a reproduit par erreur un article de 2012. 

     

     

  • C'est déjà Demain : le photovoltaïque encore rentable?

    En 2015, le parc photovoltaïque belge a atteint une puissance installée de 3200 MégaWatt-crête (MWc). Depuis la crise des « certificats verts », le secteur se relève doucement. Peu à peu, les consommateurs reprennent confiance. Si l’activité reprend, cela s'effectue doucement. En 2015, d’après les chiffres officiels, le marché photovoltaïque belge a connu un faible niveau d’activité avec seulement 53 MWc installés contre 1000 MWc en 2011.Et pourtant, le secteur reste résolument optimiste…

    C’est déjà demain vous propose différents points de vues sur la question du photovoltaïque.

    Celui de l’installateur, évidemment, à travers le regard de Samuel Bragard d’Ernersol.

    Celui du fabriquant également, Eric Franssen s’est lancé dans production de panneaux à Eupen et à Marche. Des produits 100% européens et assemblés en Wallonie!

    Depuis 2 ans la société Cafés Liégeois couvre 15 pour-cent de ses besoins électriques grâce aux photovoltaïques! Un investissement de 500 mille euros qui ravit la direction et le personnel.

    Quant à Mathilde Liégeois et son compagnon, ils veulent investir eux aussi dans le photovoltaïque, convaincus de l’intérêt de la démarche.

    (Une émission de TéléVesdre)

  • Dans notre arrondissement, on compte aujourd’hui 12 agences statutaires ING : au moins les deux tiers fermeraient

    Ce matin, ING annonçait la suppression de 3158 postes en Belgique. La moitié des agences devraient fermer. À Verviers, l’impact sera dur, il ne devrait rester que 3 ou 4 agences statutaires sur les 12 actuelles situées dans l’arrondissement, soit un tiers ou un quart. Les autres pourraient néanmoins, être franchisées.Capture d’écran 2016-10-04 à 07.46.49.png

    ING a annoncé ce lundi matin un plan de restructuration majeur qui se traduira, à terme, par la disparition de 3.158 emplois dans notre pays, dont 1700 licenciements secs. Le CEO a aussi annoncé la disparition de 600 agences. À Verviers et en Communauté germanophone, on compte 12 agences statutaires, soit non franchisées. « Quand on sait qu’il ne restera que 160 statutaires pour toute la Belgique. On imagine qu’une répartition logique devrait être faite. On estime donc qu’il resterait 45 agences pour la Wallonie. Et à Verviers, il ne devrait dès lors en rester que 3 ou 4 tout au plus », explique Marc Medot, délégué syndical Setca chez ING. Un impact important pour Verviers. « De plus, à cause de ces 1.700 licenciements purs et secs, il y en a beaucoup qui vont rester sur le carreau. S’il ne reste que 4 agences statutaires chez nous, il va y avoir une compétition déloyale pour savoir qui aura la chance de rester » ajoute le syndicaliste.

     

    Lire la suite

  • Concours de l’Entrepreneur de Jardins de Wallonie

    L'entreprises Bolly & Beckers (Aubel) a décroché l’or au Concours de l’Entrepreneur de Jardins de Wallonie dans sa catégorie. C’est grâce à des réalisations dans un jardin d’Aubel (1 et 3), que l'entreprise a remporté le Graal.

    Capture d’écran 2016-09-20 à 07.54.26.png