Dans la région - Page 4

  • Charlemagne connaissait Aix-la-Chapelle. Apparemment pas le SPW et l'administration flamande.

    Sous prétexte de faire sans doute plaisir à Huub Broers qui a récemment décidé que "La Planck" n'existait plus, la firme Yvan Pâque a remplacé le panneau de signalétique routière le long de la RN 608 en venant de Visé  à l'approche du hameau de Hagelstein, pour indiquer vers la gauche la destination "De Plank". 

    Le panneau se trouve incontestablement sur le territoire de la commune d'Aubel, commune unilingue française où les noms de lieux doivent à tout le moins être indiqués en français, comme cela a été fait pour Henri-Chapelle.
     
    La mention "La Planck" est usitée par les habitants d'Aubel et de toute la région depuis des temps immémoriaux (il suffit de jeter un coup d'oeil sur le plans de M. Popp de 1842). Elle doit être utilisée sur le territoire de cette commune pour désigner ce hameau qui constituait l'ancien poste de douane vers les Pays-Bas, même s'il est situé sur la commune des Fourons. 
     
    Dans leur précipitation pour plaire à M. Broers, les experts du SPW ou du service flamand des routes (?) qui gère cette portion de la RN 608 ont même trouvé une nouvelle dénomination pour Aix-LA-Chapelle. Puisqu'il faut produire un nouveau panneau pour corriger cette erreur, autant en profiter pour corriger l'autre erreur qui fâche.
  • Nuit romantique à Clermont

    Une collaboration entre les plus beaux villages du monde

    En collaboration avec la commune de Limbourg, l’amour sera mis à l’honneur à Clermont lors du solstice d’été (24 juin) avec l’organisation de la première nuit romantique des plus beaux villages de Wallonie. Petits concerts et piécettes de théâtres seront organisés dans le village.Capture d’écran 2017-05-05 à 08.02.30.png

    «Une rencontre avec votre émotion, votre sensibilité et vos sentiments au cœur d’un lieu de beauté», voilà comment est décrite la première nuit romantique des plus beaux villages de Wallonie. «Cette année, elle se déroulera à Clermont mais en 2018, ce sera à Limbourg. Nous coorganisons en fait ce nouvel événement avec eux», indique Mélanie Defaaz, échevine du Tourisme limbourgeoise. Il faut dire que les deux villages ont une histoire commune, l’occasion donc de (re)créer des liens. S’il s’agit d’un nouvel événement en Wallonie, son origine est à trouver en Italie, comme l’explique Gaston Schreurs, échevin du Tourisme de Thimister-Clermont. «Elle existe depuis plusieurs années là-bas. Mais depuis quelques mois, nous nous sommes regroupés avec d’autres plus beaux villages du monde pour partager des idées. C’est comme ça qu’est venue l’idée d’organiser cette nuit romantique dans plusieurs pays en même temps à la même date.» En Wallonie, neuf «plus beaux villages» ont montré leur inté-rêt, mais la manifestation aura également lieu dans des villages italiens, espagnols et peut-être français, détaille l’échevin.

    Lire la suite

  • Balade-conférence à Charneux

    Après le beau succès du colloque d'histoire régionale organisé à l'Abbaye du Val-Dieu à l'occasion des 800 ans de l'abbaye, la Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve poursuit son programme d'organisations et vous propose :

    Lundi 1er mai : Charneux, village du Plateau Charneux, village du Plateau, nous offre ses pépites architecturales, mais aussi ses chemins creux, son horizon dégagé, et ses vergers en fleurs de carte postale.

    Guide : Jean Rennotte (0499.63.32.80)

    RV devant l'église de Charneux.

    Départ à 14 h00 à l'église

    Balade-conférence de 10 km.

    PAF : membres : gratuit; non-membres : 2 €

    Visitez notre site : http://www.shaph.be

    SH Charneux mai 2010 055 - copie.jpeg

  • Une organisation publique de l'Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel

    (Photo TéléVie)

    L’Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel invite à la conférence « Derniers développements de la recherche pour lutter contre le cancer » donnée par le Professeur ARSENE BURNY, Professeur à l’U.L.B.(Facultés Agronomiques de Gembloux), le JEUDI 6 AVRIL 2017 à 14 h à la Salle Saint-Brice, rue Belven, 12 à 4852 Hombourg.

    Arsène Burny est Professeur honoraire de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Docteur en sciences zoologiques à l’Université Libre de Bruxelles et Président du Télévie. Il a accepté de nous présenter les nouveaux progrès de la recherche contre le cancer. Cet après-midi se terminera par un goûter amical autour d’une tasse de café.

    P.A.F. 10 € par personne (goûter compris).

    Inscription obligatoire auprès de Victor Taeter par téléphone au 087/301 326 ou 0496/74 23 06 pour le 28 mars 2017 au plus tard. Paiement au compte n° BE 30-1030-1586-3511 (Paiement faisant foi) avec la communication « conférence A. Burny + nombre de personnes ».

  • Un long chemin pour revenir au top niveau

    Armand Marchant poursuit sa revalidation après sa grave blessure (éclatement du plateau tibial, déchirure des ligaments interne et croisé antérieur, ménisque touché) encourue début janvier lors du slalom géant d’Adelboden (Suisse). C’est ainsi qu’il vient de mettre le cap sur Capbreton (sud-ouest de la France) et son très réputé Centre Européen de Revalidation du Sportif (CERS). « J’y suis depuis jeudi dernier et j’y resterai jusqu’au 30 mars, date de fin de la première période. » La situation sera ensuite réévaluée et le séjour sera peut-être prolongé, mais Capture d’écran 2017-03-08 à 08.19.11.pngimpossible à savoir actuellement. Sur place, le jeune Thimistérien est accompagné par sa maman pour les premiers jours. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que le programme est intensif, même s’il n’a pas encore la possibilité de poser le pied à terre. Pour cela, il faudra encore attendre jusqu’à la fin du mois, si tout continue à bien suivre son cours. « L’objectif ici, c’est de gagner des degrés de flexion. C’est petit à petit. La journée-type ? Première séance de kiné à 8h30 puis cardio à 10h, repas à midi, piscine l’après-midi, musculation du haut du corps à 16h, kiné et récupération à 18h, repas à 19h et couvre-feu à 22h. Tout le monde est là pour s’entraider », expose le skieur, qui doit s’armer de patience sur le chemin du retour et sera vu tous les mercredis par le médecin du centre. Celui-ci fera compte-rendu au chirurgien et donnera ses directives au kiné. « C’est pro, je ne pouvais pas espérer mieux. » 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mars 2017