Cambriolage - Page 2

  • 3 voleurs roumains condamnés: Ils avaient volé au magasin Scheen-Brouha

    Capture d’écran 2015-08-01 à 08.58.10.png

    Le tribunal correctionnel de Liège a condamné vendredi trois hommes de nationalité roumaine, qui avaient commis plusieurs vols spectaculaires dans des commerces de la région de Liège. Ces professionnels du cambriolage pénétraient dans les établissements ciblés en pratiquant des ouvertures dans le toit.

    Ils s’en étaient notamment pris au magasin de bricolage Gédimat (ex-Scheen-Brouha) d’Aubel.
    Ils déterminaient des cibles sur Internet et réalisaient des repérages préalables. Puis, ils pénétraient la nuit dans les commerces en pratiquant à la disqueuse des ouvertures dans le toit.
    Lorsqu’ils avaient pénétré les lieux, ils neutralisaient le sys
    tème d’alarme, découpaient le coffre-fort et emportaient les systèmes de vidéosurveillance. Entre juillet et septembre 2014, d’importantes sommes d’argent et du matériel de pointe avaient été dérobés chez Biemar Bois à Soumagne, au Gédimat d’Aubel, au Binje Ackermans de Wavre, au Corswarem de Waremme, au Tom&Co de Waremme et au Blokker de Sprimont.

    Deux tentatives avaient également eu lieu à Baelen et à Spri- mont.

    SEULEMENT UN PRÉVENU AU PROCÈS

    Un seul prévenu, âgé de 28 ans, a comparu au procès. Déjà condamné à 3 ans de prison pour des faits similaires commis à Termonde et à Genk, il a écopé d’une peine complémentaire de 9 mois de prison ferme.

    Les deux autres prévenus ont été condamnés par défaut à des peines de 18 mois de prison ferme. Leurs arrestations immédiates ont été ordonnées.  

  • Partis pour Vaals, ils sont surpris en plein vol à Aubel

    CAMBRIOLAGE  

    Capture d’écran 2015-07-02 à 07.22.31.png

    Il y en a qui racontent vraiment n’importe quoi devant un tribunal. En espérant que quelqu’un va les croire ? Même pas une seconde, en ce qui concerne ces Hollandais surpris en plein cambriolage à Aubel et qui pour se justifier racontent des salades d’autant plus invraisemblables qu’un complice avoue tout, sans aucun fard.

    C’était le 15 avril dernier, à Aubel. Un voisin passe devant la maison d’amis qu’il sait en vacances. Il voit sortir trois personnes, dont une dame et un grand mince. Il note le numéro d’immatriculation hollandais de leur voiture, et appelle immédiatement la police qui va très vite repérer le trio suspect. Dans la voiture, elle trouve un sac contenant des bijoux et du numéraire manifestement volés et qui s’avérera provenir de cette maison.

    C’est toujours détenus que les deux hommes comparaissent devant le tribunal correctionnel pour répondre de ce fait. La femme, Ljubinka Djuric (45 ans) de Kerkrade (aux Pays-Bas) a été libérée plus tôt parce qu’elle doit s’occuper de ses quatre enfants, dont deux malades, prétend-elle. 

    Devant le tribunal, elle fait preuve d’un culot monstre. « Je n’ai rien à voir dans cette histoire. J’ai été roulée dans la farine. On était venus pour chercher du fromage à Vaals, un fromage spécifique car mon fils est allergique. On s’est perdus au sommet d’une montagne (sic) et on s’est retrouvés en Belgique. C’est alors qu’un de ceux qui m’accompagnaient a dit qu’il allait en profiter pour dire bonjour à quelqu’un de sa famille. J’ai attendu en dehors de la voiture pour fumer une cigarette, à deux pas de la propriété. » 

    Un scénario corroboré par le grand mince, Lex Dillema, 18 ans à peine, lui aussi de Kerkrade, qui prétend que l’idée d’aller cambrioler la maison lui est venue quand personne n’a répondu à son coup de sonnette « parce que j’ai d’amendes à payer. »

    COMME LA SCULPTURE D’ARNE QUINZE

    C’est ça ! Un trio improbable, composé d’une dame de 45 ans, d’un jeune type de 18 ans et d’un Roumain de 55 ans, se retrouve ensemble pour aller chercher du fromage à Vaals et dont l’un d’eux, subitement, se met à cambrioler une maison à l’insu des deux autres ? Cette déjà incroyable histoire va être mise en pièces par le 3ème larron de l’affaire, Viorel Dimitru, un Roumain habitant à Craiova. Il dit s’être trouvé en Hollande pour acheter des billets d’avion pour rejoindre sa femme et ses trois gosses en Angleterre. Il était hébergé à Kelkrade par la femme. « Je suis désolé, mais on est parti ensemble dans l’intention de voler. C’est moi qui suis rentré dans la maison avec elle, tandis que le jeune faisait le guet. »

    Patatras ! Le beau scénario des deux autres s’écroule comme la fameuse sculpture d'Arne  Quinze à Mons. Ljubinka a beau le fusiller du regard, il maintient sa version tout en disant regretter son geste, qui serait la première fois. Ce qui ne semble pas vrai, puisqu’il est connu en Hollande pour des faits de vols. « J’ai été blanchi, ce n’était pas moi », affirme-t-il.

    Mais pour le ministère public, tout est clair voire limpide. Mme Collienne réclame 10 mois de prison pour les trois. Jugement à quinzaine. 

    Un article  de LUC BRUNCLAIR dans LA MEUSE VERVIERS du 2 juillet 2015.

  • Un butin de 4.000 euros

    Capture d’écran 2015-01-08 à 07.53.28.png 

    Dans la nuit de mardi et mercredi, vers 3 h 45, la librairie Press Shop de la place Nicolaï a Aubel a été dévalisée. Les voleurs, au nombre de trois, circulaient à bord d’une voiture volée. Ils ont fracturé la porte d’entrée de la libraire en jetant des pavés de rue. Le gérant de la librairie estime leur butin entre 4.000 et 5.000 euros de marchandise volée, dont une bonne partie en timbres et cartes de vœux.

    La librairie Press Shop de la place Nicolaï a été la proie de voleurs vers 3 h 45 ce mercredi matin. Les voleurs, au nombre de trois, se sont introduits dans le Press Shop après avoir cassé le carreau de la porte d’entrée à l’aide de pavés de rue. « Ils ont volé entre 4.000 et 5.000 euros de marchandises » estime l’époux de Nicole Schobben, gérant de la librairie avec sa femme. 

    La suite de l'article de VICTORIA MARCHE est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 janvier 2015.

  • Un voleur très sélectif

    Capture d’écran 2015-01-07 à 11.38.39.png

    Un vol a été commis au petit matin au Press Shop à Aubel. Le(s) voleur(s) semble(nt) avoir été très sélectif(s): on n'a emporté que ces fardes et de boîtes de cigarettes MARLBORO, ainsi que le fonds de caisse.

  • Le braqueur poli arrêté

    Capture d’écran 2014-12-17 à 09.01.21.png 

    La police a interpellé Vincent alors qu’il rôdait encore autour de la librairie  

    Le braqueur poli de la librairie l’Entre-Deux à Aubel n’aura pas couru bien longtemps dans la nature. Rapidement reconnu par des personnes qui avaient visionné la vidéo du braquage, Vincent, un Aubelois marginal, a été appréhendé ce lundi soir par la police alors qu’il rôdait encore près de la librairie. 

    Vous pouvez lire la suite de l'article d'YSALINE FETTWEIS dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2014.