Basket - Page 2

  • Aubel prend une option face à Haut-Pré

    Après Aubel prend une option face à Haut-Pré une saison marquée de hauts et de bas, le RBC Aubel abordait cette finale des playoffs sans crainte mais avec envie. Un déplacement dans la salle d’une équipe du Haut-Pré ayant fini devant les Verts lors de la saison régulière mais au jeu inconstant depuis plusieurs semaines. Et si la semaine avait été négative pour un Geoffrey Jennart ayant définitivement perdu Leenaerts sur blessure, les locaux s’alignaient sans Bernard (commotion) alors qu’Aberi arrivait en cours du premier quart.
    Et cette finale débutait sans round d’observation, les deux équipes trouvant directement leurs marques sur les défenses proposées. Une première clé pour Fontaine et ses coéquipiers car la défense de zone lo- cale a tendance à user les esprits (demandez à Ensival). 19-19 dans le premier quart, il fallait ensuite trouver la clé dé- fensive pour museler un Grandry faisant très mal dans la raquette. Mission accomplie dans un 2e quart à sens unique où les Liégeois perdaient pied alors que Beckers jouait encore les jokers de luxe. « Tant que la rencontre se jouait en un contre un dans la raquette, nous dominions. Mais, dès que les aides défensives se sont faites, nos pivots n’ont plus eu d’impact, ne ressortant pas les ballons et nous avons bu la tasse», reconnaissait un Yves Dehousse devant rejoindre les vestiaires dans les cordes (29-43).
    « On sait que la défense est notre force et que nous devions limiter des locaux perdant alors leurs repères s’ils ne marquent pas », lançait un Geoffrey Jennart qui pouvait ensuite faire de la ges- tion. Mais, attention, tout ne fut pas simple car, dès le retour des vestiaires, les locaux reve- naient à la vie en rappliquant à 4 unités. « Ils ont changé de dé- fense et nous avons eu un peu de mal a trouvé le rythme. Ils se sont donc un peu enflammés mais on a rapidement repris le contrôle», continuait un Jen- nart pouvant clairement compter sur un collectif supé- rieur. Alors que cinq joueurs passaient la barre des 10 points pour amener du danger « Vert » de partout, les Liégeois allaient s’éteindre. « Nous sommes restés concentrés et constants, imposant notre jeu et une bien meilleure mentalité. Maintenant, on sait aussi que rien n’est fait car Haut-Pré s’est relevé de telles situations. Profitons de notre salle pour finir la série » ; lâchait un coach qui fixe donc rendez-vous à tout le monde jeudi pour décrocher la victoire de la montée.
    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 14 mai 2018.

    Lire la suite

  • Aubel en finale des playoffs

    Saint-Louis n’a pas fait le poids
    Pour cette belle de la demi-finale des playoffs, Aubel s’est logiquement imposé face à la jeune équipe de Saint-Louis (77-65). De quoi permettre aux Herba- gers de retrouver Haut-Pré Ougrée en finale dès 75448C1A-15CE-492C-BDE1-215FAD699D72.jpegsamedi.

    Dans cette manche décisive des demi-finales de playoffs en P1, Aubel démarrait pied au plancher face à une équipe de Saint-Louis privée de plusieurs joueurs et de son coach. Devant un public venu en nombre, les Herbagers filaient rapidement à 13-4 puis à 23-12 dans une ambiance impressionnante. Lambot et Riga étaient très inspirés dans ce premier quart-temps et le score indiquait 26-15 après 10 minutes.
    Le début de 2e quart voyait les deux équipes jouer de maladresse et on sentait bien que le stress était présent dans les deux camps (26-18 à la 12e). Les Liégeois avaient vraiment du mal à contenir les offensives locales et l’écart montait à 17 points à la 16e (41-24). Saint-Louis parvenait à réagir en fin de première mi-temps pour revenir à 10 points des Aubelois (43-33). Tout restait donc à faire pour les Verts et Blancs que l’on sentait pour- tant dominateurs dans cette belle.
    Aubel recommençait bien le 3e quart en gérant bien son avantage. Mais Saint-Louis n’abdiquait pas et parvenait à revenir à seulement huit points avant les dix dernières minutes (61-53).
    Les Herbagers n’allaient jamais paniquer dans le dernier quart-temps. Les jeunes Liégeois se battaient sur tous les ballons mais la réussite n’était pas au rendez-vous. Devant une assistance conquise, Aubel décrochait méritoirement sa place pour la finale des playoffs face à Haut-Pré Ougrée (77-65). «Nous sommes bien rentrés dans le match et nous avons eu la maîtrise durant les 40 minutes malgré trois mauvaises minutes en fin de première mi-temps », dit Geoffrey Jennart, le coach aubelois. « Mais nous sommes à présents motivés pour la finale car la montée est un objectif. »
    Du côté liégeois, on estimait avoir respecté l’éthique sportive et livré un bon match malgré les choix de faire reposer certains joueurs en vue de la finale de l’équipe de R1.
    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mai 2018

     

    Lire la suite

  • Valider son ticket pour la finale

    En recevant, jeudi (20h), un St-Louis en crise

    Dernière manche des demi-finales de ces playoffs, la belle entre Aubel et Saint-Louis se tiendra jeudi, à 20h. « Une rencontre on ne peut plus particulière » comme nous le confiait Xavier Hubert, leader offensif de l’équipe, avec Lambot, dimanche dans la salle liégeoise. « On ne sait pas vraiment quelle composition cette équipe va aligner Capture d’écran 2018-05-09 à 02.46.33.pngsuivant les résultats de son équipe R2. »

    Et c’est vrai qu’entre le match 1 et le 2, Matisse et Francoeur (tops marqueurs de la manche 1) n’étaient pas sur le terrain et on verra ce que les Liégeois décideront, eux qui joueront, mercredi, leur belle R2 contre Maffle. Joueurs, coach et même dynamique interne liégeoise sont clairement remis en question ces dernières heures et on ne sait pas vraiment qui se dressera devant les Herbagers. « On n’a pas prise sur cela. Dès lors, le plus important, c’est de se concentrer sur nous, notre jeu et nos forces », continue le meneur aubelois. « On a retrouvé de l’équilibre avec un Deflandre de plus en plus compétitif. On a aussi pu s’appuyer une grande réussite à distance. Si cela avait été le cas lors du 1er match, nous serions déjà en finale. Maintenant, nous connaissons les clés de cette belle. Si on évolue collectivement des deux côtés du terrain, cela passera. Evidemment, pour faire exploser leur défense de zone, il faudra aussi de l’adresse à distance. Défensivement, je trouve que nous avons fait le travail lors des deux matches puisque nous n’encaissons pas énormément lors de la défaite du premier mach. Maintenant, à nous de travailler pour l’emporter. »

    Car c’est vrai que la dynamique de cette série peut complètement de s’inverser et pas uniquement suite à la composition de l’équipe liégeoise. Dans son « Temple », Aubel a les cartes pour accéder à la finale et, objectivement, aussi envisager la montée. 

    D.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mai 2018.

  • Aubel rectifie le tir et va à la belle

    BASKET - PROVINCIALE 1 - PLAY-OFFS

    Capture d’écran 2018-05-07 à 08.00.57.pngAprès la cruelle désillusion d’une défaite sur le buzzer lors de la première manche, Aubel se savait dos au mur en débarquant dans la salle de SaintLouis. Mais, surprise au moment de l’échauffement puisque Francoeur (le bourrreau du match aller), Matisse et Ventat ne jouaient pas, décision du club qui les aligne aussi en playoffs R2.

    « Le groupe s’est montré appliqué et solide défensivement. On a perdu quelques ballons avant la pause, ce qui a laissé l’espoir dans le camp local mais, objectivement, on n’a plus été mis en difficulté car, même si les jeunes locaux se battaient, nous avons eu le match sous contrôle », expliquait un coach aubelois voyant aussi un Lambot dans tous les bons coups exploser le marquoir avec un 75-90 final sans bavure.

    Face à des locaux amoindris, les Aubelois (sans Palotai) ne pouvaient pas passer à travers. Et, après un 6-6, les troupes de Geoffrey Jennart allaient pousser sur l’accélérateur. Dans le sillage d’un Hubert ayant connu cette salle lors de ses grands débuts seniors, les Verts allaient prendre jusqu’à 20 points d’avance en première période. Précis à distance et dominant la raquette, les Herbagers allaient mettre leurs griffes sur la dynamique de cette rencontre… à sens unique.

    « Si nous avions affiché la même mentalité et la même intensité pendant 40 minutes jeudi dernier, nous serions déjà en finale. À nous de continuer pour décrocher notre ticket ce jeudi à domicile », concluait Geoffrey Jennart qui sera donc remplacé par Arnaud Lardinois l’an prochain. 

    Lire la suite

  • Aubel ne veut pas baisser les armes

    Martin Lambot y croit encore

    Capture d’écran 2018-05-05 à 08.18.34.pngLa défaite de jeudi soir a fait mal à Aubel qui se retrouve mené 1 manche à 0 dans cette demi-finale de playoffs face à Saint-Louis. Les Herbagers n’auront d’autre choix que de s’imposer en terre liégeoise ce dimanche (match à 12h45), sinon la saison sera terminée. Mais Martin Lambot, l’un des cadres aubelois, y croit encore et pense que son équipe peut retourner la situation. « Nous avons maîtrisé ce match un et nous l’avons pourtant perdu », explique l’un des plus anciens joueurs aubelois. « On devait toujours gagner ce match mais nous ne sommes jamais parvenus à garder le score quand nous creusions un écart. Maintenant, Saint-Louis possède une très belle équipe avec des jeunes joueurs de talent. Je pense que nous avons joué de manière trop stéréotypée. Le ballon n’a pas bien circulé et cela manquait de mouvement en attaque chez nous. Marquer 63 points à la maison, c’est beaucoup trop peu alors que nous avons tous fait le boulot défensivement avec 64 points encaissés. »

    Et notre interlocuteur de poursuivre : « C’est maintenant que nous allons voir si nous sommes une équipe ou pas », dit Martin Lambot. « Si nous parvenons tous à jouer avec une mentalité de guerrier qui est propre à Aubel, nous avons de bonnes chances de revenir à égalité dans cette série. On gagne et on perd ensemble. À nous de nous relever dimanche. Nous avions gagné sur le buzzer à SaintLouis en championnat et nous espérons faire de même en playoffs. » 

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 5 mai 2018.

    à noter

    Comme pressenti, Arnaud Lardinois sera le coach d’Aubel la saison prochaine.