Agriculture - Page 4

  • Une organisation publique de l'Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel

    (Photo TéléVie)

    L’Amicale des Ainés de la F.W.A. du Pays de Herve-Aubel invite à la conférence « Derniers développements de la recherche pour lutter contre le cancer » donnée par le Professeur ARSENE BURNY, Professeur à l’U.L.B.(Facultés Agronomiques de Gembloux), le JEUDI 6 AVRIL 2017 à 14 h à la Salle Saint-Brice, rue Belven, 12 à 4852 Hombourg.

    Arsène Burny est Professeur honoraire de la faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Docteur en sciences zoologiques à l’Université Libre de Bruxelles et Président du Télévie. Il a accepté de nous présenter les nouveaux progrès de la recherche contre le cancer. Cet après-midi se terminera par un goûter amical autour d’une tasse de café.

    P.A.F. 10 € par personne (goûter compris).

    Inscription obligatoire auprès de Victor Taeter par téléphone au 087/301 326 ou 0496/74 23 06 pour le 28 mars 2017 au plus tard. Paiement au compte n° BE 30-1030-1586-3511 (Paiement faisant foi) avec la communication « conférence A. Burny + nombre de personnes ».

  • 9 porcs wallons sur 10 abattus à Aubel

    Visite ministérielle ce mercredi dans les bâtiments de Lovenfosse, le leader wallon de l’abattage des porcs, à Aubel. Le directeur de la société a profité de la présence du Ministre wallon René Collin (cdH) pour notamment lui demander une accentuation des mesures de soutien à la filière porcine en Wallonie.

    Un invité de marque était présent ce mercredi dans les locaux de l’entreprise Lovenfosse à Aubel. Le Ministre wallon de l’agriculture et de la ruralité, René Collin, avait en effet effectué le déplacement afin de visiter les vastes installations du leader wallon de l’abattage des porcs. En Wallonie, environ 9 porcs sur 10 sont abattus dans l’abattoir aubelois (12.300 porcs abattus par semaine).

    Cette visite ministérielle n’était pas si anodine que ça. Si c’était l’occasion pour le directeur de l’entreprise, Martin Lovenfosse, de présenter à René Collin l’ensemble des activités de sa société (abattage, découpe-désossage et conditionnement), c’était aussi l’opportunité de lui lancer quelques messages.

    Lire la suite

  • L’abattoir Lovenfosse d’Aubel teste les aliments sans OGM

    POUR LIMITER L’ODEUR DE VERRAT

    L’usine Dumoulin (AVEVE) de Hombourg ne manque pas de projets pour innover dans son secteur. La société vient d’ailleurs de lancer un concept alimentaire breveté. Il a été présenté lors de l’exposition agricole Agriflanders. Ce nouveau composé alimentaire a été testé à la ferme Royen à Thimister-Clermont, avec la collaboration de l’abattoir Lovenfosse d’Aubel et de l’institut de recherche ILVO.

    « Taintstop » permet de réduire l’odeur de verrat dans la viande de porc et se profile donc comme une réelle alternative à la castra- tion, qui devra être abolie dès 2018.

  • Non au CETA : les agriculteurs verviétois "fiers d'être wallons"

    La commission européenne a donné jusqu'à vendredi à la Belgique pour trouver une solution avec la Wallonie. La Wallonie bloque à elle seule en effet le CETA, le traité de libre échange entre l'Europe et le Canada, en négociation depuis 7 ans. 

    "Je suis très fier d'être wallon, soutient Gustave Wuidart, ancien agriculteur à Bilstain et opposant au CETA.Les Wallons résistent. Ce n'est qu'un petit peuple. Nous sommes un peu l'Astérix de l'Europe"

    Il espère que ce "non" wallon provoque un sursaut d'autres pays. Son fils, Eric Wuidart, qui a repris l'exploitation agricole familiale aussi: "C'est un espoir, c'est peut-être une utopie. Mais il faut avoir des utopies pour avancer. Si on n'arrive pas à bloquer cet accord, ce sera peut-être le suivant, le TTIP (NDLR: accord commercial entre les Etats-Unis et l'Union européenne). Plus de pays seront contre, oseront mettre leur veto".

     (A.M. - TéléVesdre)

  • L’oméga 3 dope notre santé et nos emplois

    Jean Gotta (Aubel) et le Moulin du Val-Dieu surfent sur ce créneau porteur

    Capture d’écran 2016-10-19 à 08.31.25.png

    Depuis 10 ans, Equilibrium regroupe des producteurs dont l’oméga 3 est un cheval de bataille. Aujourd’hui, ils sont huit en Belgique qui emploient 800 collaborateurs pour 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.

    Les aliments profitables à notre santé, c’est tendance. D’où la vague sur laquelle surfe le groupement d’intérêt économique Equilibrium, qui regroupe huit entreprises en Belgique après dix ans d’existence. Avec une gamme qui s’étend. Point commun de ces produits : l’utilisation de graines de colza ou de lin. Cuits à la vapeur et intégrés dans des granulés donnés au bétail, ces végétaux sont sources d’oméga 3. Lesquels se retrouvent dans la viande, les œufs… Autre point positif : ainsi nourris, les bovins émettent 30 % en moins de méthane, gaz nocif pour l’effet de serre.

    C’est la firme Dumoulin qui est à la base d’Equilibrium. Elle vend des aliments pour bétail et a lan- cé, avec des chercheurs de l’UCL, la recherche ayant abouti aux compléments alimentaires omé- ga 3. Son chiffre d’affaires atteint désormais 190 millions d’euros et elle emploie 190 collaborateurs, dont une vingtaine près de l’ex-gare de Hombourg. Environ 80 autres membres du personnel sont basés à Seilles (Andenne). Dumoulin vend cette nourriture non seulement aux autres membres d’Equilibrium, mais aussi à l’étranger : en Autriche, au sud de l’Allemagne, en Corée…, explique Benoît Brouwers, administrateur délégué de Dumoulin. 

    La région verviétoise est très active dans la filière. À la S.A. Jean Gotta à Aubel, qui emploie 148 personnes, 15 % des bovins, moutons et porcs transformés ont été nourris pour être riches en oméga 3, souligne Patrick Schifflers, le directeur général. La Bleue des prés est un BBB qui a pâturé au moins deux saisons et a reçu des céréales enrichies aux oméga 3 produites localement. Les produits riches en oméga 3 entrent aussi dans la composition de la nourriture des poulets et canards produite au Moulin du Val-Dieu produite pour 23 élevages (dont trois à Aubel, un à Bolland, un à Waimes). Le moulin, qui emploie six personnes, réalise 80 % de son chiffre d’affaires grâce à des volailles oméga 3, indique Philippe Van Laethem.Capture d’écran 2016-10-19 à 08.38.06.png

    Désormais, Equilibrium propose aussi la gamme Linéo de l’huilerie Vandeputte à Mouscron : des vinaigrettes et des sprays aroma- tisés à base d’huile de lin ainsi qu’une pâte à tartiner chocolatée à l’huile de lin, mise au point avec l’UCL. La Wetterenoise, à Fo- rest, elle, fabrique des produits de boulangerie riches en oméga 3. L’oméga 3 est donc tout bon pour l’emploi dans notre région et en Belgique. Il pourrait aussi profiter à nos agriculteurs, qui pourraient cultiver le lin et le colza. L’herbe fraîche contient aussi des oméga 3 (mais pas autant que le lin et le colza), souligne le Pr Yvan Larondelle. Bonne raison pour soutenir davantage encore l’élevage des bovins broutant à l’extérieur, comme il se pratique souvent au Pays de Herve ou en Ardenne. 

     

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2016