Activités sportives - Page 5

  • Armand Marchant sous contrat ADEPS en 2019

    C'est ce jeudi à Bruxelles que les sportifs de haut niveau francophones signaient le renouvellement de leur contrat avec l’ADEPS. Parmi eux, des têtes hyper-connues du paysage médiatique belge et même mondial car si on fait le ratio entre notre minuscule région et le monde, on s’aperçoit que le sport belge et plus particulièrement le sport en Fédération Wallonie-Bruxelles est un phénomène incroyable. On notera que sept sportifs verviétois figurent parmi les 60 qui seront sous contrat en 2019.

    Notons parmi eux le Thimistérien Armand Marchant (ski alpin, temps plein). Ce dernier a conservé la confiance de l’administration durant sa très longue blessure. « Cela motive encore plus », dit-il.

    D'un article de PHILIPPE HALLEUX ET OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2018;

  • Montée et parcours historique en Coupe pour les volleyeuses d’Aubel

    L’année 2018 est à marquer d’une pierre blanche pour les dames du club de volley d’Aubel. Il y a d’abord eu la montée en Ligue B au terme de la saison passée et puis le parcours historique en Coupe de Belgique, où les Aubeloises se sont hissées en quart de finale pour la première fois de leur histoire. Pour ne rien gâcher, elles se sont invitées dans le peloton de tête en Ligue B (elles sont solidement accrochées à la deuxième place avec 28 points en 11 matchs) et elles auraient même pu s’emparer de la première place provisoire il y a un mois lors de la venue de Tchalou… Les Aubeloises, qui n’ont que deux points de retard sur les premières, jouent encore ce dimanche à Torhout.

    D'UNE PAGE D’OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2018.

  • Volley : ça roule Patron !

    Une nouvelle fois, les filles n’ont pas attendu longtemps avant de prendre les choses en mains, dimanche dernier, lors du déplacement à Blaasveld !

    « Un match plein, sans aucun déchet, glissait d’emblée, Stef Dorthu. Elles sont rentrées directement dans le match et n’ont faibli à aucun moment ».

    Au classement, les aubeloises occupent toujours la deuxième place à deux points de Tchalou, le leader. Derrière, Haasrode, troisème, est à 5 points.

    « Il ne nous reste plus qu’à terminer l’année 2018 sur une bonne note, lors du voyage dimanche à Torhout, l’avant dernier. Une surprise est toujours possible, mais actuellement, nous maitrisons notre sujet. Le plus difficile sera peut-être les 250 km pour s’y rendre ».

    Après, les filles auront le droit de faire la fête….

    Ce qu’ont déjà fait, les hommes de P2 qui ont donné du fil à retordre à Mortroux qui évolue en National 2, le week-end dernier. « Ils ont mené 1-0 avant de vendre chèrement leur peau, 23-25 et 24-26, expliquait le président. Dans le 4e set, le combat était vraiment inégal… mais les hommes se sont bien repris lors du 5e set…. Belle fête !»

  • Le spot tourné par les Aubelois est sorti dans les cinémas

    Capture d’écran 2018-12-19 à 08.17.13.pngDébut juin, un peu moins de 200 sympathisants du club de foot d’Aubel avaient pris la direction de la capitale pour aller tourner un clip publicitaire dans le stade d’Anderlecht en tant que figurants. Une expérience inoubliable... Un peu plus de six mois plus tard, le spot a fait son apparition dans les cinémas. Le lancement a été opéré ce week-end dans les salles verviétoises et la campagne va à présent s’étendre à tout le pays pour deux à trois mois de diffusion. Grosse visibilité en vue pour le Royal Aubel Football Club, donc. « Il y a une version de 4 minutes pour les cinémas et une autre plus longue, de 8 minutes ; ce sont quasiment des courts-métrages. Il ne faut pas s’attendre à reconnaître les Aubelois, mais le club est en bonne position avec les écharpes », se réjouit Marc Duthoo, le président aubelois, qui a découvert le résultat en avant-première il y a une dizaine de jours. « Je dois dire que cela fait bizarre de voir des supporters d’Aubel dans le stade d’Anderlecht. »

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2018

    Lire la suite

  • Aubel craque dans le troisième quart

    Samedi, Aubel clôturait sa phase aller par un périlleux déplacement à Brainois, qui pouvait revenir à hauteur des Herbagers en cas de victoire. Les Aubelois devaient en plus faire sans Gorlé, Fontaine et Deflandre. Le début de rencontre était assez équilibré. Aubel livrait un bon premier quart pour mener 20-21 avant que Brainois ne repasse devant à la pause (38-34). Tout restait donc possible. Mais comme la semaine dernière face à Vieux Campinaire, les Herbagers allaient connaître un 3 e quart catastrophique. Brainois faisait la loi des deux côtés du terrain et filait à 6754 avant les dix dernières minutes. Les Aubelois résistaient dans le dernier quart mais n’allaient jamais parvenir à revenir au score. Les locaux s’imposaient logiquement sur le score de 87-72. « Nous avons connu une rencontre similaire à celle de dimanche dernier face à Vieux Campinaire », dit Arnaud Lardinois. « Nous avons de nouveau complètement foiré notre troisième quart-temps. Un match dure 40 minutes et non 30. Nous étions déforcés mais Brainois l’était aussi. C’était un match prenable pour nous. »

    Arnaud Lardinois n’est pas du tout mécontent du premier tour de son équipe qui affiche un beau bilan de 7 victoires pour 6 défaites. « Notre bilan est très bon pour une équipe promue », dit-il. « C’est dommage d’être passé à côté de quelques matchs. Nous devrions compter deux victoires de plus. Personnellement, je suis heureux d’être revenu à Aubel sur mes terres et en Régionale. J’ai joué 25 ans dans ce club et nous n’avons jamais pu monter. C’est une petite revanche de coacher en Régionale. » -

    C.B.

    Lire la suite