Activités sportives - Page 5

  • Encore une victoire avant l’Oktoberfest

    Zandhoven était au menu de la 3e journée de championnat pour les aubeloises de la Ligue B de volley. Auteures d’un sans-faute jusque-là, on attendait avec une certaine impatience de voir comme les protégées du président allaient aborder ce match.

    Dès les premiers échanges, on les a senties toujours aussi motivées et appliquées. Le premier set était bouclé sans que Zandhoven n’ait pu vraiment réagir. On avait un début de réponse.

    « Il faut dire que nous avions bien préparé ce match, poursuivait Stef Dorthu. Pierre Vanspauwen, notre entraîneur, a adapté notre tactique en fonction des joueuses anversoises.

    Toutefois, à ce niveau, il faut s’attendre à ce que l’adversaire ne baisse pas les bras facilement. Dans le 2e set, les filles d’en face ont recadré leur jeu, pour se défendre avec beaucoup plus de détermination. Mais cela n’a pas suffi.

    « A ce niveau, on sait que rien n’est vraiment acquis. Dans le 3e set, Zandhoven réagissait avec orgueil pour compter jusqu’à 5 points d’avance et s’offrir une balle de set. Là encore, chapeau aux filles, elles ont montré leur force de caractère pour égaliser et terminer le match en beauté ! » concluait Stef Dorthu.

    Dufer 2.jpg

    Aubel continue d’afficher un visage séduisant et il faudra beaucoup de concentration pour qu’il en soit encore ici samedi soir à 20.00, contre Leuven, une des grosses pointures de la Ligue B. « C’est un match de Coupe. C’est toujours très particulier et Leuven, c’est du lourd. On doit offrir notre meilleur volley aux supporters, car nous proposons notre soirée Oktoberfest, On pourra y déguster une choucroute avant, pendant et après le match au prix de 15 euros, et nous vendons une chope à 20 euros avec bière à volonté ! Venez nombreux », conclut Stef Dorthu.

    Vous pouvez le contacter au 0497634174 si vous désirez réserver vos repas. Attention, il y a urgence.

  • François Smits, 18 ans et déterminant sur le 2e but d’Aubel

    Capture d’écran 2018-10-03 à 10.16.42.pngDimanche face à Weywertz, François Smits, le tout jeune latéral aubelois, a vécu un match fait de hauts et de bas. C’est tout d’abord lui qui offre le second but à Julien Galère sur un plateau après un raid solitaire de 50 mètres et un centre parfait au second poteau. Malheureusement, sa perte de balle amène le premier goal adverse… « Il est vrai que je fais encore de petites erreurs. Celle-ci en fait partie », peste-t-il.

    Lire la suite

  • Aubel a résisté trente minutes avant de devoir s’incliner contre les Collégiens

    Ce dimanche, Aubel accueillait SFX Saint-Michel dans un derby comptant pour les 16es de finale de la coupe AWBB. Favoris de cette partie, les Collégiens ont longtemps été malmenés par les Herbagers. Il aura fallu attendre le dernier quart*temps pour faire la différence et se qualifier pour les 8es de finale.

    Nouveau derby dans une autre compétition pour SFX Saint-Michel ce dimanche en coupe AWBB à Aubel après celui de la semaine dernière en championnat face à Pepinster. Un déplacement qui ne s’annonçait pas simple face à des Herbagers décidés à vendre chèrement leur peau même s’ils évoluent une division en dessous des Verviétois.

    Et le premier quart-temps voyait les deux équipes se rendre coup pour coup même si les Collégiens effaçaient leur retard de 5 points pour émerger d’un petit point après 10 minutes (22-23).

    Sans leur coach, Christophe Grégoire (retenu à l’étranger durant ce week-end), SFX Saint-Michel n’avait pas la vie facile et Alexandre Bousmanne devait tant bien que mal gérer ce paramètre important. Les locaux jouaient crânement leur chance et menaient de deux points à la mi-temps (40-38).Capture d’écran 2018-10-01 à 09.46.56.png

    Ce derby était assez serré et le suspense était toujours bien présent dans le troisième quart-temps. En effet, aucune équipe ne parvenait à prendre un écart significatif (56-57 avant les dix dernières minutes).

    Dans le dernier quart, les visiteurs allaient finalement parvenir à émerger pour arracher leur qualification pour les 8e de finale (73-86 au final). « Nous avons joué comme je le craignais », dit Alexandre Bousmanne, coach d’un jour à SFX Saint-Michel. « On a évolué à un rythme de sénateur durant les trois premiers quarttemps face à un adversaire aubelois qui n’a rien lâché. Nous avons manqué de motivation en début de rencontre. On sait par expérience que nous avons difficile à évoluer le dimanche après-midi et le couac de SaintLouis a bien failli se répéter. Heureusement, nous sommes parvenus à hausser le ton dans le dernier quart-temps. Mayron Wilkin a planté 13 points dans cette période et nous a sortis d’une mauvaise suprise. »

    Et notre interlocuteur de poursuivre. « Personnellement, cela a été assez difficile de gérer les rotations au niveau du coaching. Si la qualification pour le prochain tour est acquise, il faudra veiller à mieux entrer dans le match et surtout commencer avec un bien meilleur état d’esprit. » 

    CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 1er octobre 2018.

    Lire la suite

  • AUBEL B A RÉSISTÉ

    La P2 aubeloise a fait plus que rivaliser et ne s’incline que 95-87 au Collège Saint-Louis.

  • Réduit à neuf, Aubel accroche Weywertz

    C’est un match complètement fou auquel on a pu assister à Aubel, en partie dû à l’homme en noir. Avec deux cartes jaunes pour Aubel, deux penaltys pour Weywertz, et un but, semble-t-il correct, non accordé à ces derniers, il aura eu un rôle déterminant. C’est à l’heure de jeu que le match a basculé. Alors qu’Aubel menait 2-0 grâce à Mauclet et Galère, Mertens permettait à Weywertz de revenir. Une minute plus tard, les germanophones obtenaient un penalty à cause d’une faute de Pesser dans le petit rectangle. Ce dernier était exclu et Evens rattrapait son erreur du premier but aubelois. Juste après la mi-temps, Mauclet faisait 3-2, mais se faisait exclure quelques minutes plus tard. Les Aubelois étaient alors à neuf mais Weywertz allait buter sur un bloc très compact avant d’égaliser sur penalty à la 88e. Quelques minutes plus tard, Evens fêtait le 3-4, mais l’arbitre ne validait pas le goal. Pour lui, le ballon n’était pas rentré entièrement dans le but.

    « Je ne suis pas déçu, mais dégoûté », peste Mike Mager, le coach d’Aubel. « Pourquoi l’arbitre accorde un penalty à Weywertz, mais que pour une phase identique sur Mauclet, il siffle faute contre nous ? Il a manqué de psychologie, même si je ne dis pas que Weywertz ne mérite pas le nul, mais deux rouges et deux penaltys, ça tue un match. »

    PHYSIQUEMENT BIEN

    Néanmoins, il n’y a pas que du négatif. « Mes joueurs ont fait le gros dos, et physiquement, on est bien. Mais, on a manqué de lucidité par moments. Pour moi, on perd quatre points en deux semaines. »

    Dans le camp adverse, JeanMichel Ummels en avait aussi après l’arbitre. « Apparemment, le ballon est rentré de 20 cm… On mérite cent fois de gagner, le nul est le minimum. Dommage que l’égalisation arrive si tard, même si je pense qu’elle nous  a libérés. À 11 contre 9, on a eu plus de mal qu’au début du match puisqu’ils ne faisaient que défendre. Même si on est invaincu depuis six rencontres, on mérite plus. J’espère cependant ne pas dire ça vingt fois cette saison. » 

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 1er octobre 2018.

    Lire la suite