Activités sportives - Page 2

  • Focus sur la reconversion de nos anciens coureurs cyclistes professionnels

    RESTER DANS LE MILIEU

    Les contacts établis majoritairement dans le milieu du sport réduisent fortement le champ des possibles une fois le vélo délaissé. Du coup, la majoritété se reconvertit dans le milieu du sport. « Pas spécialement par facilité, mais par passion », modère l’Aubelois Julien Stassen, qui embarque dès la semaine prochaine vers Calpe, toujours avec l’équipe Wallonie-Bruxelles, mais comme masseur-soigneur cette fois.

    D’un article de MAXIME SEGERS dans LA MEUSE VERVIERS du 7 décembre 2018.

  • Nouvelles du vestiaire

    Galère peut de nouveau faire partie des choix de Michaël Mager après avoir joué 1h avec la P3 le week-end dernier. Pesser (dos) s’est entraîné mardi mais n’est pas fit et Meessen (adducteurs) a trottiné. « Par contre, Nijhoff s’est fait mal à l’épaule et devra se faire opérer en janvier », explique le coach.

     

    A.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2018

  • Marc Duthoo commente la situation d’Aubel

    Début mars 2018, après l’annonce en grande pompe des arrivées de Marvin Van Melsen, Maxim Lahaye et Xavier DC4B69C0-418E-4644-BFC2-C3AC39E44AB5.jpegStassen en vue de la saison 2018-2019, Marc Duthoo, le président d’Aubel, n’y allait pas par quatre chemins : son club allait viser le top 5 cette saison. Aujourd’hui, après une défaite dans l’antre de la lanterne rouge, le président songe avant tout à se mettre à l’abri au plus vite, mais il n’a nullement renoncé au top 5, qui n’est finalement distant que de 4 points.

    Avec 24 points récoltés en 17 matchs, la moisson n’est pas vraiment à la hauteur des espérances. Mais pas question de paniquer, ni de tout remettre en question. Les chiffres le prouvent à souhait, il n’y a rien de mal fait au classement général et l’ambition avouée de jouer le top 5 cette saison ne peut objectivement pas être rangée au placard. Aubel ne compte en effet que 4 unités de moins que l’actuel cinquième.

    D’un article d’OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2018.

  • Aubel est invaincu dans les derbys liégeois

    Ce dimanche, Aubel avait un nouveau derby à négocier à Ans après celui gagné la semaine dernière à domicile face 40D25980-D249-45AD-852F-067456D57E5A.jpegà Visé. Un déplacement qui s’annonçait délicat pour les Herbagers car il n’est jamais évident d’aller dicter sa loi dans la salle de l’équipe liégeoise. Et le début de rencontre le confirmait car Aubel commençait très mal la rencontre en étant mené 22-11 après 10 minutes. Heureusement, la suite de la partie allait être toute autre. « Klassen a tiré l’équipe vers le haut dans le 2e quart et nous sommes parvenus à repasser devant à la pause », dit Arnaud Lardinois, le coach aubelois. « Il faut dire qu’Ans a mal shooté car ils ont fait 4 sur 26 aux shoots longue distance. De notre côté, le banc aura chaque fois apporté un petit plus. Klassen aura été très bon tout comme Lambot. À croire que les derbys nous réussissent car nous sommes invaincus sur ce premier tour face aux équipes liégeoises. »


    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 3 décembre 2018.

    Lire la suite

  • Aubel passe dans la colonne de droite

    Cointe n’avait pas encore gagné à la maison cette saison et c’est donc Aubel qui aura été la première victime après un match de très faible et de piètre qualité. C’est bien simple, dans de telles circonstances, c’est souvent une grosse erreur ou une phase arrêtée qui détermine le vainqueur. Et c’est ce qui est arrivé à la 68e minute quand Kerff a commis une faute aussi stupide qu’inutile dans son propre rectangle. Marcuccio, monté au jeu au repos, a gardé tout son calme pour tromper Stassen qui plongeait quasiment pour la première fois de la rencontre…

    Le Daring était au commandement (1-0) et n’allait pas le lâcher. Aubel était brouillon, trop lent, emprunté et avait beaucoup trop de déchets techniques dans son jeu. Il n’y avait de liant dans son jeu…. Si Kerff (tête au-dessus à la 12e) et surtout Mauclet (tir à bout portant à la 25e) avaient amené les seuls faits saillants des Herbagers, Cointe a juste eu, pour ainsi écrire, une frappe du jeune Von Buxhoeveden quelques instants après le repos et… le penalty.

    C’est très cher payé pour des Aubelois, certes peu en verve sur le synthétique liégeois, mais qui perdent surtout, avec la victoire de Fize, leur place dans la colonne de gauche pour se retrouver en pleine colonne de droite où les équipes s’affolent sérieusement… Il s’agira surtout de se relever les manches pour les 2 dernières joutes avant la bûche de Noël, sinon elle risque d’être bien fade…


    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 3 décembre 2018

    Lire la suite