Activités culturelles - Page 4

  • Concerts du printemps

    394A7DF3-30F4-4840-BAD8-F8FA03F0C920.jpegAprès avoir fêté en 2017 leur 50ème anniversaire, les Concerts du Printemps partent résolument à l’assaut d’une nouvelle décennie.

    L’édition 2018 se déroulera du 25 mai au 22 juin, selon la formule inchangée de cinq concerts proposés lors de cinq vendredis consécutifs.

    Lire la suite

  • 59 affiches pour la paix 2018 exposées ce week-end du 20 au 22 avril 2018

    Le Lions Club Aubel, organise avec « Artistouilles », les Directeurs et Instituteurs des 3 écoles d’Aubel, l’opération Internationale « Affiches pour la Paix 2018 ».

    Cette opération a déjà permis à 59 élèves des classes de 5ème et 6ème primaires d’Aubel, de la Clouse et de St Jean-Sart de livrer leur vision de la Paix, en donnant libre cours à leur sens artistique, à leurs talents de dessinateurs et de créateurs, inspirés du thème de cette année « La gentillesse compte » .

    Les 59 affiches Aubeloises sont exposées durant le week-end du 20 au 22 avril au Centre Culturel, place A. Ernst à Aubel. Cette exposition débutera par un vernissage le vendredi 20 avril à 18 h, Expo le Samedi 21 avril de 14h à 18h, et le Dimanche de 10h à 13h.

    Bienvenu à tous, vous pourrez tous admirer et voter pour vos affiches préférées. Pour plus d’informations,… et déjà contempler les 59 affiches, consultez notre page Facebook https://www.facebook.com/affichespourlapaix.lionsaubel.

    Vos votes éliront les Six affiches lauréates, qui poursuivront le concours à l’échelle régionale, nationale, et enfin mondiale. La finale se déroulera à « New York.» De quoi mettre déjà des étoiles dans les yeux des enfants.

  • La Kan dit merci...

    Les bénéfices retirés des deux représentations de la superbe pièce de théâtre, "Le Piquant parfum du Herve" ont été reversés à la maison de repos de la Kan et plus spécialement pour financer les activités d'animations. Comme vous êtes venus nombreux, le Centre Culturel a pu verser la somme de 1.650 euros. Un immense merci à tous!

  • Th WOW en concert

    Il s'agit d'une chorale d'une vingtaine de personnes , qui s'appelle the World of Warblers : The World of Warblers. C'est une chorale qui reprend des musiques de films, de jeux vidéos, de groupes de rock/métal, de comédies musicales, j'en passe et des meilleures ! Voici le lien de l'évènement. https://www.facebook.com/events/553229535027458.

    Entrée gratuite, boissons et en-cas servis.

  • La pièce sur le Herve a failli être annulée

    La majorité des spectateurs qui ont applaudi à l’issue de la représentation ne se doutaient pas qu’ils ont été à deux Capture d’écran 2018-02-27 à 11.33.11.pngdoigts de rester bien au chaud chez eux, samedi et dimanche. En effet, un des rôles principaux, Georges Florence, qui incarne le régisseur Jolivers, au service du bourgeois clermontois Maître Grégoire (Réginald Parotte), a été victime d’une vilaine glissade. Non point sur un des fromages de Herve jalonnant la scène : « j’ai glissé sur une plaque de verglas », au retour d’une des 57 répétitions, explique la victime.

    Diagnostic pour le citoyen de Grand-Rechain : jambe fracturée. Avec une première opération deux semaines avant la première du spectacle, puis une seconde, mardi dernier, avec une plaque de métal à insérer dans la jambe.

    Le hic, c’est que cela paraissait remettre en question la participation de notre homme, qui est une des pièces essentielles du spectacle.

    Un long rôle, très présent sur scène, ne causant qu’en alexandrins. Des vers de douze pieds dans lesquels il s’agissait de ne pas se prendre dans le tapis. « Je n’ai pensé qu’à ça », soupire d’aise Georges Florence au terme de la représentation de dimanche. Tout allait-il s’effondrer d’un coup, avec ce deuxième passage sur le billard ? Nenni, car le corps médical a finalement donné blanc-seing : c’était donc O.K. pour jouer. Mais pour la mise en scène, cela n’a pas été une sinécure pour autant. Avec désormais un fauteuil volataire roulant à déplacer sur scène au gré d’un scénario retouché. Et un texte de Richard Faymonville adapté en fonction du handicap du régisseur quand il évoque l’origine de sa manie de versifier là où chez d’autres la prose s’impose.

     

    Lire la suite