- Page 5

  • « L’envie était insuffisante »

    Le grand François Smits est rentré tout penaud après la défaite face à Amblève. Il l’expliquait en 3 temps. « L’envie était insuffisante chez nous. C’est une mauvaise journée pour Aubel et, cette défaite tombe au mauvais moment ».Capture d’écran 2018-03-26 à 08.10.34.png

    Puis de parler de sa position. « J’ai débuté derrière dans une défense à cinq. On tenait bien le 0-0. Mais c’est quand nous sommes passés à 4 derrière que l’on a concédé ce premier but juste avant le repos… J’étais alors monté en position de 10. Après le repos, on a bien eu quelques centres, le penalty puis l’envoi sur la latte de Spierts, mais on n’a pas été bon ».

    Et de conclure : « Aubel n’a pas eu le bon feeling, c’est clair ! On n’a pas su trouver les espaces face à un bon Amblève, mais on a fortement ressenti l’absence de Wiliam Mauclet. Il n’y a rien à faire, on est habitué à lui ».

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2018.

  • « Mon équipe était amorphe »

    Amblève était bien plus d’un cran au-dessus d’une équipe d’Aubel pour le moins inquiétante… Lafalize est sorti rapidement blessé et Mertes a détourné le penalty de Spierts au bon moment.

    Si Aubel ne vient d’encaisser que sa 2e défaite à la maison, autant le dire, celle-ci est très inquiétante. Inquiétante en fonction du classement qui se ressert de plus en plus afin d’éviter le premier des 6 sièges descendants actuels. Inquiétante dans la manière où les Aubelois n’ont rien montré si ce n’est que de taper des ballons vers l’avant… Inquiétante dans la réaction des joueurs qui se sont montrés résolument amorphes au contraire de germanos ayant réalisé une prestation digne d’une bonne équipe de P1. Engagement, pressing, débordements sur les flancs, vivacité et concret devant les buts. Le premier but ne survenait qu’après 34 minutes mais Aubel était confiné devant son rectangle et plié sur un superbe débordement de De Zorzi comme lors du titre d’Elsaute à Blegny ! Williot, profitant d’un excellent job de Roggemans et de Bongartz, crucifiait un Beckers pantois (0-1). Aubel n’était nulle part et courbait encore l’échine au début du second acte par le revenant Roggemans, bien en verve sur le terrain sautillant aubelois, qui doublait la mise (0-2). Un penalty (81e) de Spierts, repoussé par l’excellent Mertes, ce dont ne profitait pas Galère, puis une frappe sur la barre du même Spierts (84e) auraient pu permettre à Aubel de revenir dedans, mais la logique et la suprématie visiteuse étaient au rendez-vous.

    Michel Remacle était groggy : « C’est la première fois que je me sens impuissant. Mon équipe était amorphe. On n’avait pas de foot et on a passé notre temps à balancer… Le seul point positif à retenir est la bonne entrée de mes 3 remplaçants ! Sinon, rien pour le reste. J’ai toujours protégé mes joueurs, mais là, impossible ! Amblève a joué avec un cœur gros comme ça et s’est battu dans tous les duels ».Capture d’écran 2018-03-26 à 08.05.37.png

    Boris Dome savourait malgré la blessure de Melvin Lafalize (surcharge et pointe aux ischios) : « Nous avons fait le match le plus accompli depuis le 2e tour. Notre victoire ne se discute pas. On a seulement eu difficile dans les 20 dernières minutes, mais à cela je m’y attendais car on a souffert du froid chez nous ces derniers temps. Mon gardien a fait ce qu’il fallait pour sortir le penalty, mais j’ai vraiment bien aimé notre première mi-temps ». 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2018.

     

    Lire la suite

  • Thimister et Aubel au top de l’entrepreneuriat privé

    La Banque Belfius vient de réaliser une étude sur la typologie des communes. Avec deux gros enseignements dans Capture d’écran 2018-03-26 à 08.00.29.pngl’arrondissement de Verviers : on y trouve deux communes du top 3 où le rapport entre entreprises privées et publiques est le plus en faveur de la première catégorie. Autre donnée importante : le nombre très élevé de communes où la moyenne d’âge est élevée, par rapport aux autres arrondissements wallons.

    Aubel est bien classée. Avec son zoning agroalimentaire, mais aussi celui qui se situe à l’entrée de la commune en venant de Battice.

    Et dans le centre, les commerces sont légion, dopés par les deux marchés hebdomadaires.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2018.

  • Désormais, objectif playoffs !

    Cette semaine, les premiers à se mettre en action ont été les Ensivalois. En effet, le club de Christophe Hauglustaine a été le premier à officiellement s’inscrire aux playoffs. Comme annoncé, les Bleus tenteront de défendre leur 4 e place pour peut-être, s’offrir un derby contre Aubel qui ne serait pas piqué des vers ; Car le club du Président Collin a aussi marqué officiellement son accord (comme Hannut, de manière surprenante alors que Neuville et Haut-Pré ne devraient plus tarder).

    Reste qu’avant cette compétition, il faut encore se positionner. Pour les Ensivalois, c’est la 4e place qui est donc à défendre. Pour cela, il faudra prendre la mesure de Visé B qui se pointera avec son équipe renforcée par des joueurs de R2 (Di. 11h). La dernière carte des Mosans, dirigés par Dustin Hayot, en vue d’un éventuel maintien. Une rencontre à ne pas louper pour Delhaes et consort.

    Par contre, c’est minimum la 3e place (avantage du terrain en demi-finale) que le RBC Aubel comte défendre. Au menu des troupes de Christophe Hougardy, la venue de la jeune et terrible équipe de Saint-Louis B qui a affolé les compteurs la semaine dernière contre Hannut et qui pourrait aussi jouer les playoffs (Di. 14h).

    D'un article de DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 24 mars 2018.

  • Les hommes de Michel Remacle reçoivent Amblève

    La vie sans Mauclet

    Capture d’écran 2018-03-24 à 08.03.47.pngIncontestablement la mauvaise nouvelle de la semaine pour Aubel est l’absence du buteur, William Mauclet, pour la venue d’Amblève, ce dimanche. Mais Michel Remacle ne prenait justement pas ce désistement comme une affaire d’état. « Aubel, ce n’est pas uniquement William Mauclet. J’espère que l’on va pouvoir le faire sans lui. Certains chez nous sont parfois un peu irrités puisque William prend évidemment beaucoup de place, mais ce dimanche, on devra faire sans lui et ce sera justement aux autres à se montrer ! » Puis, le coach aubelois de donner son avis sur Amblève, mais aussi sur la joute amicale de mardi face à Richelle. « On l’a remportée 5-0 et ce score était déjà comme tel au repos. On a effectué une très belle 1 re mi-temps et ce, même si Richelle était plutôt une équipe mixte. Après, j’ai fait tourner et essayé plusieurs systèmes de jeu. Face à Amblève, il s’agira, avant tout, de s’adapter rapidement car il y a de la qualité dans cette équipe, de l’expérience et une belle force de frappe avec Lafalize, El Abbadi et Roggemans. On devra rentrer avec des points. » Le terrain A a été bien travaillé et devrait permettre une bonne qualité de jeu.

    Lire la suite