- Page 3

  • Un but splendide, le premier de sa saison, pour Dorian

    Meunier : « J’ai shooté sans réfléchir »

    Premier but de la saison pour Dorian Meunier qui a réalisé le 2-2 hier face à Beaufays, mais un but splendide ! « C’est mon premier de la saison », signalait-il avec la banane. « Moi, je marque toujours des buts improbables en fait. L’an passé, cela avait encore été le cas à Minerois quand j’étais sur la ligne de touche. Ici, je reçois un corner de Meyers. D’habitude, je ne monte pas. Ainsi, je veux contrôler le ballon qu’il me met. Je suis décalé sur le flanc gauche à plus ou moins 25 mètres, mais je manque mon contrôle. Ainsi, le ballon rebondit et je ne pense pas avoir le temps de le remettre au sol et, j’ai alors shooté du pied droit sans réfléchir. Le ballon a pris une trajectoire bizarre qui a surmonté le gardien. Je suis très content d’avoir égalisé, mais déçu de ne rentrer qu’avec un point car on voulait gagner. Aubel n’était pas trop bien… » 

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 26 février 2018

  • Aubel peut s’estimer heureux

    C’était la classe biberon chez les Herbagers

    Menés rapidement 0-2 après 23 minutes de jeu, les hommes de Michel Remacle ont su revenir au score pour laisser le Sporting Beaufays à 5 points. Là est finalement l’essentiel…

    Pas mal de changements dans le groupe de Michel Remacle où l’on voyait Laurent Beckers reprendre sa place dans les buts pour y prester une excellente partie. Pas de Galère (out vendredi pour une pointe aux adducteurs), ni de Boujjia (écarté) et Spierts (suspendu). Par contre, c’était la classe biberon chez les Herbagers où 4 gars nés en 2000 et un (Delhez) en 2001 étaient couchés sur la feuille de match !

    Le début de rencontre verra Beaufays prendre rapidement le large sur un penalty remarquable de Namotte (0-1), puis sur une jolie action de Curreri (0-2).

    CONTRE SON CAMP

    Hélas pour son équipe, l’ancien Blegnytois trompait Dentz 4 minutes plus tard suite à un ballon qui circulait dans une forêt de jambes. Aubel était très heureux de revenir au score (1-2) car il n’en menait pas large et pouvait finalement s’estimer très heureux de ce point suite à ce splendide but égalisateur de Meunier à la 51e minute (2-2). Aubel arrivait à la fin de sa bonne période de 30 minutes, restait présent mais sans jamais faire mal à un Sporting qui n’aurait pas volé la victoire comme le signalait son coach, Christophe Burnet après coup.

    « Vu la physionomie du match, on est déçu du point, mais on n’aurait pas volé d’inscrire le 2-3 sur la fin. Notre premier but encaissé fait mal car si on ne prend pas celui-là, je pense que l’on va gagner ce match. Aubel n’avait pas droit au chapitre. C’est dommage. Maintenant, on regarde plus vers le haut que vers le bas ».

    BECKERS A PRIS UN POINT

    En face, Michel Remacle restait mitigé.

    « C’est clair que nous voulions la victoire mais aujourd’hui, j’avais pas mal de jeunes sur le terrain. On était battu 0-2 après 25 minutes et revenir finalement avec un point ne peut que me contenter. Avec ça, on laisse Beaufays à 5 points et j’ai retrouvé un Laurent Beckers dans les buts qui nous a pris un point. Mais, il sait qu’il doit être plus constant sur la durée. Le groupe a su, de lui-même, grâce aux plus chevronnés, se remettre en question au repos. C’était important et ils étaient prévenus ». 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 26 février 2018

    Lire la suite

  • Aubel atomisé

    Que dire d’Aubel, simplement atomisé par une équipe de Belleflamme B qui végète aussi dans le fond du classement : 63-82. « Certains vont se cacher derrière la présence d’un joueur R1 supplémentaire dans leur équipe mais pas moi ! Nous ne jouons plus, nous ne sommes plus présents mentalement et ce qu’on travaille en semaine ne se voit plus sur le terrain. Le club venait d’annoncer aux joueurs qu’il s’inscrirait aux playoffs et qu’ils avaient les cartes en main. On a montré un bien pâle visage ! », lançait Christophe Hougardy

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Gaspard SCHYNS, veuf de Madame Rose VIEILLEVOYE

    La famille annonce le décès de Monsieur Gaspard SCHYNS, veuf de Madame Rose VIEILLEVOYE, décédé le 24 février Schyns.png2018 dans sa 96ème année.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubin-Neufchâteau, sera célébrée en l'église Saint-Laurent d'Aubin-Neufchâteau le mercredi 28 février 2018 à 10 heures 30.

    Faire-part

     

  • Aubel tentera de préserver sa 2e place

    Aubel tentera de préserver sa 2e place en renouant enfin avec la victoire. Un classement rendu officiel puisque la défaite contre Spa a finalement été réinfligée à Hertay et ses coéquipiers. Dimanche, 14h, les troupes de Christophe Hougardy recevront Belleflamme un des derniers de la série. Une rencontre piège car, d’abord, les Herbagers sont dans une dynamique négative et n’ont pas joué la semaine dernière. Ensuite, les Liégeois alignent désormais 4 joueurs de l’effectif de R1 pour tenter de se sauver. Battus la semaine dernière d’un point par Waremme, ils débarqueront le couteau entre leurs dents.

    D'un article de DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 24 février 2018.