- Page 4

  • À l’assaut des quarts de finale

    Actuellement 16 équipes masculines rêvent encore de brandir la coupe provinciale. Parmi celles-ci, trois sont encore de notre région avec des chances certaines de pouvoir aller au bout : Aubel, Spa et SFX-St-Michel B. Nos deux pensionnaires de P1 ont évité les embûches des tours précédents et se retrouvent dans une situation assez proche lors des 8es de finale de ce week-end puisque chacun défiera une équipe de P2.

    Mais les différences seront aussi très importantes. En effet, honneurs aux ténors, les Aubelois devront prendre la route. Forts de leur 10 sur 10, Beckers et compagnie iront jusque Tilff pour y défier une équipe des Porais qui végète au milieu de son classement. Sans doute pas une opposition suffisante que pour briser la bonne dynamique des Herbagers à moins que les anneaux locaux se montrent très réfractaires (S 17h).

    Par contre, les Spadois connaîtront bien les anneaux puisqu’ils évolueront dans leur salle mais,

    en contrepartie, l’opposition sera bien plus forte. En effet, l’Etoile Jupille est une équipe qui aurait pu évoluer en P1 dès cette saison sans un test-match loupé fin de saison dernière. Premiers de leur série, les Brasseurs ne viendront pas pour faire de la figuration, mais pour créer l’exploit.

    Enfin, SFX-St-Michel B recevra (D. 14h) la P2 du 4A Aywaille. Les Aqualiens sont huitièmes en P2B avec 4 victoires pour 4 défaites. Les Verviétois, sur leur terrain et deuxième de la P2A, partent donc avec un avantage au moment de désigner le favori.

    Au niveau féminin, les chiffres sont différents puisque 12 équipes seulement rêvent des quarts de finale, ces derniers étant déjà une réalité pour les P1 d’Aubel (75-34 contre la P2 de Capelle) et de Herve (forfait de l’Union Liège). Restent la P2 de Welkenraedt (D 10h30 chez la P3 de Fonds-de-Forêt) et, dimanche 15h, le derby Spa (P1) – Ensival (P2) à disputer pour nos équipes. 

    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 25 novembre 2017

  • Aubel retrouve des forces vives

    Raeren avait déjà évolué à Eynatten lors de rencontres amicales et matches d’avant saison, mais jamais en championnat. Ce soir (20 heures), on inaugure la nouvelle donne et le coach germanophone espère que cela pourra amener plus de monde et, surtout permettre aux gens d’Eynatten d’apprécier la fusion.

    « On joue là-bas par rapport à la fusion, afin de permettre une certaine impartialité. Raeren veut faire plaisir à Eynatten en allant sur son site et cela se met bien pour la venue d’Aubel ».

    Que les Herbagers avaient éliminé en Coupe en juillet dernier. « Il ne faut pas se référer à ce match », insiste Michel Remacle. « Cela n’a plus rien à voir avec ce que l’on connaît aujourd’hui. Mais ce soir, je retrouve des forces vives et surtout William Mauclet qui s’est entraîné sans souci cette semaine. Je perds cependant Simons car nous avions appris après notre accord de décalage qu’il n’était pas disponible. Mais, je me réjouis d’y être, de me voir opposé à une belle équipe, qui est un groupe qui vit ensemble depuis quatre ou cinq ans avec un coach motivé, qui a de la bouteille et du vécu comme joueur. J’espère rentrer avec au moins un point mais ce ne sera pas facile ».

    Négrin pense un peu la même chose : « Aubel est une équipe qui propose du bon foot. C’est une équipe jeune et donc, parfois naïve mais qui possède en Mauclet et Galère de très bons joueurs. L’important pour nous est de trouver de la régularité dans nos prestations. On sort d’une belle séquence de bons matches et il faudrait enchaîner ».

    Et Remacle de conclure : « Après un sermon mardi suite à des retards et certaines mauvaises attitudes, le groupe a répondu parfaitement présent jeudi et cela augure de bonnes choses pour ce samedi soir. On est prêt ». 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 25 novembre 2017

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Victor HANSSEN

    La famille annonce le décès de Monsieur Victor HANSSEN, né à Clermont le 15 février 1931 et décédé à Aubel le 22 novembre 2017.

    Le défunt repose à La Kan, 79 à Aubel où la famille recevra les visites ce jeudi 23 et vendredi 24 novembre de 17h à 19h.

    La veillée de prières se tiendra le vendredi 24 novembre à 19h30 en la Chapelle de la Résidence La Kan à Aubel.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, aura lieu le samedi 25 novembre à 10h30 en la Chapelle de la Résidence La Kan à Aubel.

  • Campagne BOB

    La campagne BOB hivernale débute ce 27 novembre 2017 pour se clôturer le 14 janvier 2018.

    La zone de police du pays de Herve organisera plusieurs contrôles ciblés... Vous voilà prévenus...

    Chaque année, les chiffres montrent que la combinaison sensibilisation/contrôles produit des résultats efficaces. Lors de la campagne précédente, 122.075 conducteurs ont été soumis à un contrôle en Wallonie et 2,8% de ceux-ci roulaient sous influence de l'alcool (contre 3.2 % l'année précédente).

    Pendant la campagne BOB, près de 13% des conducteurs impliqués dans un accident corporel avaient une alcoolémie supérieure à 0,5‰. Cela témoigne du lien entre conduite sous influence et risque d'accident. Un conducteur avec un taux d'alcool supérieur à 0,5‰ court 5 à 6 fois plus de risques d'avoir un accident avec dommages corporels qu'un conducteur sobre.

    Bonne route et soyez prudents !

  • Julien Galère a pu jouer 20 minutes

    Capture d’écran 2017-11-22 à 08.20.50.pngSi dimanche, les Aubelois n’ont rien ramené de leur déplacement à l’UCE Liège, leur performance reste très positive. C’est d’abord Michel Remacle, le T1, qui l’a mentionné au terme de la rencontre et c’est confirmé par Julien Galère, le milieu offensif. « L’équipe a répondu aux attentes. C’était une prestation presque parfaite, d’ailleurs. Je pense que le nul aurait été mérité, mais cela s’est joué sur des détails. »

    Lui qui a retrouvé les pelouses il y a peu a rejoué pour la première fois en rencontre officielle depuis huit semaines. « Je suis rentré pour les vingt dernières minutes et j’étais cuit à la fin de la partie. Mais c’est dû au fait que je m’entraîne exclusivement sur synthétique. Le terrain en herbe très gras de l’UCE ne m’a pas aidé. » Le plus important est que son genou tient la route. « Je ne ressens plus rien à ce niveau et je me suis senti vraiment bien sur le terrain, donc c’est une bonne chose. »

    Blessé contre Ougrée lors de la quatrième journée (grosse entorse du genou), Julien Galère trépignait d’impatience à l’idée de rejouer. « J’ai pu prester 30 minutes contre les U19 d’Eupen en amical. C’est un grand bonheur pour moi de revenir. Cela me rendait fou de regarder les matches sans pouvoir y participer. Si physiquement, je ne suis pas encore au top, j’espère pouvoir postuler le plus rapidement possible à une place de titulaire. Ce sera au coach de faire ses choix, mais je suis très motivé. »

    Ce retour devrait faire du bien à Michel Remacle et son groupe quand on connaît la qualité de ce joueur, mais ce n’est pas tout. « On va également récupérer Mauclet bientôt, mais aussi Boujjia. Au complet, je suis persuadé que l’on a les capacités pour titiller les équipes du top. Si on fait le bilan, hormis un ou deux matches, on a toujours été présent malgré les absences de trois ou quatre titulaires. »

    Ce week-end, Aubel se déplace à Raeren-Eynatten. Attention, la rencontre se disputera samedi soir dans les installations d’Eynatten. « Ce sera encore un terrain gras », observe Galère, plus motivé que jamais à l’idée de jouer. 

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017