12 communes sur 20 sans cellule de sécurité

L’organisation de ces réunions visant à prévenir la radicalisation est pourtant obligatoire depuis septembre.

Chaque commune devrait en avoir une et pourtant, en région verviétoise, au 1 er janvier 2019, 12 communes sur 20 n’avaient pas encore mis sur pied de cellule de sécurité intégrale locale (CSIL-R). Gênant alors que ces cellules servent à prévenir le radicalisme et sont imposées par le fédéral aux communes depuis le mois de septembre 2018. Le point en région verviétoise.

D'une page de V.M.& F.DE H. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 février 2019.

 

Commentaires

  • D'une part, je suis un peu étonné qu' Aubel n'a pas cette cellule. Mais je n'en connais pas la raison - et à vrai dire je m'en fiche. D'autre part, imposer à chaque commune cette organisation me semble exagéré.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel